Edouard, mon parcours militaire

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Alain P le Mar 18 Déc - 21:38

Nous allions au Point Nord par roulement des pelotons pour une durée de deux mois avant de revenir à la Base vie d''In Amguel. Le peloton AM/Canon est resté là pour l'année 65 qu'en juillet et aout. Pour cette raison il est donc fort possible qu' Edouard et Marcel n'aient pas eu l'opportunité de voir les AM.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6456
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Georges le Mer 19 Déc - 10:43

et oui, j'étais gradé,

Dis donc Edouard, je suis curieux, es-ce indiscret de te demander quel grade tu avais ?
(Moi j'étais distingué, comme Maréchal de France ! )
avatar
Georges

Nombre de messages : 5497
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

mon grade

Message  Edouard le Mer 19 Déc - 12:01

Non Georges, ce n'est pas indiscret.
N'ayant pas très bien réussi les EOR, ils m'ont donné rapidement le grade de maréchal des logis (l'équivalent de sergent dans la colo) .
Il est tout de même amusant de rappeler de quelle façon se déroulaient, à cette époque les tests de sélection pour ces écoles.
Souvenez-vous... Une batterie de tests ou l'on répondait à des questions par de simples croix dans des cases à l'aide d'un crayon à mine magnétique. A la fin de chaque "épreuve" ils citaient les numéros devant rester et faisaient sortir les autres.
Cela jusqu'à ce que nous ne soyons plus qu'une poignée dans la salle (les derniers tests devant, si ma mémoire est bonne, être du niveau BEPC/BAC)
Ils nous faisaient alors remplir un questionnaire où il fallait tout dire (nom du père, son age, sa profession, son parcours militaire etc... nom de la mère, des frères, des soeurs, du chien et j'en passe)
Cela avec deux ou trois types qui vous surveillaient et vous poussaient à vous dépêcher. On signait, on rendait les feuilles sans lire la dernière faute de temps et l'on apprenait par l'officier orienteur que l'on était volontaire pour les EOR. (C'était la fameuse dernière page signée et non lue)
Il vous avertissait également de ce qui se passerai si vous changiez d'avis et ce n'était pas joyeux joyeux.
J'en ai connu beaucoup de ces gars qui prétendaient avoir refusé ce peloton. Sache que j'admire ceux qui l'ont réellement fait car ils n'ont pas du rire tous les jours. J'avoue que je n'en ai pas eu le courage.
Le parcours pouvait-être différent pour ceux qui avaient fait des études supérieures.
De plus le fait de faire les EOR te permettait de choisir ton arme.
Moi, j'ai choisi le génie. Regarde mon parcours...

Bonne journée à tous,
Edouard.
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  J.J.O. le Mer 19 Déc - 16:37

Bonjour Edouard et .
Très heureux que tu aies réussi à te connecter chez nous
En route pour de nouvelles aventures !
avatar
J.J.O.
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 3784
Age : 71
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 05/01/2008

http://home.nordnet.fr/~joudart/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Alain P le Jeu 20 Déc - 17:41



En faisant des essais avec le mode d'emploi de Marcel sur le Point Nord, j'ai retrouvé l'origine de Pallatin gràce à cette photo qui a paru en son temps sur notre site avec la présence aussi d'un ancien Marsouin Roquebert.
Le nom marqué sur la stèle au Point Nord serait bien en relation avec cet adjudant.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6456
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Alain le Jeu 20 Déc - 17:46

un ancien Marsouin Roquebert
Qui a sévi quelques temps sur notre forum, et nous a oubliés ensuite, trop occupé par ses occupations familiales...
Vous retrouverez Jacques sur copains d'avant...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12651
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire - Jacques Roquebert ?

Message  marcel le Lun 29 Avr - 9:44

Alain a écrit:un ancien Marsouin Roquebert
Ce Marsouin nous avait quitté en septembre 2012. Sad

Sa mémoire est toujours présente sur le WEB avec son album Picasa :
-
https://plus.google.com/photos/113909684121952185302/albums?banner=pwa&gpsrc=pwrd1#photos/113909684121952185302/albums
-
1963 - Sahara - 4ème C.S.P.I.Ma
-
https://plus.google.com/photos/113909684121952185302/albums/5245494291252892161#photos/113909684121952185302/albums/5245494291252892161

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2385
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

CV'est avec tristesse que j'ai appris sa disparition.

Message  Invité le Mar 30 Avr - 20:15

Jacques ROQUEBERT était notre sergent à IN Amguel - In Eccker .Nous étions bien copain, il était trés sympathique et tout le monde de la section l'appréciait pour son calme et sa tolérence Je suis le "grand derriére lui sur la photo de la section 4 éme CSPIMA. Je sais qu'il s'était rétiré en Corse . J'ai tenté de le joindre mais sans succés . Je le regrette car il fait parti des militaires digne de respect . J'aurais aimé partagé nos souvenirs.....J P
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Edouard le Lun 26 Aoû - 11:11

Edouard a écrit:Non Georges, ce n'est pas indiscret.
N'ayant pas très bien réussi les EOR, ils m'ont donné rapidement le grade de maréchal des logis (l'équivalent de sergent dans la colo) .
Il est tout de même amusant de rappeler de quelle façon se déroulaient, à cette époque les tests de sélection pour ces écoles.
Souvenez-vous... Une batterie de tests ou l'on répondait à des questions par de simples croix dans des cases à l'aide d'un crayon à mine magnétique. A la fin de chaque "épreuve" ils citaient les numéros devant rester et faisaient sortir les autres.
Cela jusqu'à ce que nous ne soyons plus qu'une poignée dans la salle (les derniers tests devant, si ma mémoire est bonne, être du niveau BEPC/BAC)
Ils nous faisaient alors remplir un questionnaire où il fallait tout dire (nom du père, son age, sa profession, son parcours militaire etc... nom de la mère, des frères, des soeurs, du chien et j'en passe)
Cela avec deux ou trois types qui vous surveillaient et vous poussaient à vous dépêcher. On signait, on rendait les feuilles sans lire la dernière faute de temps et l'on apprenait par l'officier orienteur que l'on était volontaire pour les EOR. (C'était la fameuse dernière page signée et non lue)
Il vous avertissait également de ce qui se passerai si vous changiez d'avis et ce n'était pas joyeux joyeux.
J'en ai connu beaucoup de ces gars qui prétendaient avoir refusé ce peloton. Sache que j'admire ceux qui l'ont réellement fait car ils n'ont pas du rire tous les jours. J'avoue que je n'en ai pas eu le courage.
Le parcours pouvait-être différent pour ceux qui avaient fait des études supérieures.
De plus le fait de faire les EOR te permettait de choisir ton arme.
Moi, j'ai choisi le génie. Regarde mon parcours...

Bonne journée à tous,
Edouard.
A vous lire, je vois que nous y sommes tous passés...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Edouard le Lun 26 Aoû - 11:59

Peu de gens accédaient au grade d’officier ou aspirant par ce biais (a peine 5%). Les places étaient souvent "réservées" à des sursitaires souvent pères de famille qui n'avaient pas effectué de PMS ou à des appelés désirant faire carrière dans l'armée.
La plupart des officiers appelés avaient suivi le parcours d'Alain B ou de Marcel et eux pouvaient souvent choisir... avant 60, je n'en suis pas très sur...
De plus, l'armée n'avait pas un grand besoin d'officiers appelés, ceux d'active ne manquaient pas... les EOR comme le nom ne l'indique pas, formait surtout de futurs sous-officiers... Quand le besoin se faisait sentir, il suffisait de puiser dans cette réserve et l'on vous formait un sergent ou équivalent en quelques jours.
Pour ce qui est du choix, je pense que le bon choix était celui de choisir une option qui te plaisait au moment ou l'armée en avait besoin... question de chance...
Si tu choisissais l'aviation au moment ou l'armée avait des besoins dans l'artillerie, tu étais artilleur...
A cette époque, tu avais deux chances sur trois d'être affecté dans l'armée de terre et le plus souvent dans l'infanterie qu'elle soit de marine ou pas...
J'ai appris, longtemps après, par un officier travaillant au bureau de recrutement de la place de Paris, que dès notre incorporation, nous avions un matricule qui pour un initié, indiquait l'arme et l'endroit  ou nous serions affectés...
Il y avait des matricules dits "Algérien" et quoi que tu fasses ou choisisses tu y allais... durant mes classes, j'ai appris incidemment que je serai affecté au 620eme GAS. Ce que je ne savais pas, c'est ce que ce groupe faisait ni où il se trouvait... Comme Marcel, j'ai pensé qu'il était question d'un groupe d'artillerie...
L'officier orienteur (super sympa) m'avait promis le génie... tu penses avec ma formation, c'était du sur... le fourbe...


Dernière édition par Edouard le Lun 26 Aoû - 14:42, édité 1 fois
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  J.J.O. le Lun 26 Aoû - 12:55

Ed a écrit:Il y avait des matricules dits "Algérien" et quoi que tu fasses ou choisisses tu y allais...
Moi, j'avais bien discuté aussi avec l'officier orienteur (ce devait être un appelé). Il était sympa mais avait-il vraiment un pouvoir de décision ? J'en doute et d'après ce que tu nous dit Ed, je pense que c'était complétement du pipeau.

Les chasseurs alpins ? C'était dans la poche !
Direction Reggan … un plat pays.

Peut-être que Frison Roche y est pour quelque chose dans cette erreur d'orientation.
Alpin et saharien … kif kif affirmatif 
Il faut dire qu'au niveau des paysages minéraux, de la confrontation à "l'absolu" il y a effectivement des similitudes.

Je doute toutefois que les militaires aient poussé la réflexion jusque là avant de m'affecter Razz
avatar
J.J.O.
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 3784
Age : 71
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 05/01/2008

http://home.nordnet.fr/~joudart/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: EDOUARD, mon parcours militaire : Marcel et le 620ème GA

Message  marcel le Lun 26 Aoû - 13:04

A l'École de spécialisation d'artillerie anti-aérienne de Nîmes, nous avions des Radars de tir "COTAL" CFTH qui étaient utilisés pour les batteries de Canons de 90mm US anti-aériens avec un calculateur PHF90.
-

-
Marcel sur le toit du COTAL, devant l'antenne radar :
-

-
L'écran du radar et le siège de l'opérateur :
-

-
http://cesane.artillerie.asso.fr/Texte/DocumentsMemorial/3.55.La_batterie_de_canons_de_90_mm.pdf
-
"Les batteries de 90 furent utilisées en tir sol-sol pendant le conflit algérien sur le barrage faisant face à la frontière marocaine et implantées dans des postes « radars-canons ».
L'avantage du canon de 90 était, outre sa forte cadence de tir, sa grande portée en tir à terre (17 km)"
-
On nous avait dit qu'un opérateur radar entrainé savait distinguer sur l'oscilloscope un dromadaire (4 pattes) d'un "bédouin"...
-
D'où notre erreur consistant à penser que le 620ème GAS était un "Groupe d'Artillerie Saharienne"...
-
Et ce type de radar COTAL s'est retrouvé à Reggan et au Point Nord à In Eker pour suivre les réflecteurs des ballons météo.


*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2385
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Phil. le Lun 26 Aoû - 13:50

Edouard a écrit:Tu as refusé de faire le peloton EOR Phil, si tu avait accepté, je pense que cela n'aurait pas changé grand chose pour toi comme cela n'a pas changé grand chose pour nous.
.
Nota : ED ayant modifié son post...le mien est devenu sans importance.. A ne pas lire donc ....!
Il y a deux rubriques où on traite apparemment du même sujet
- les fils uniques et parcours militaire...

Pour ce qui est de mon parcours.., peut-être me suis-je mal exprimé.., mais  je n'ai rien refusé... mais alors rien du tout...

Dans mon lycée technique où j'étais depuis 1956, élève, puis pion-élève et  pensionnaire..,  des recruteurs de l'Armée de l'air (Quartier Richemond à Nantes) sont venus nous parler de la Préparation Militaire Supérieur PMS (en 1959). Cela m'a vivement intéressé d'autant que notre Directeur nous boostait en ce sens... J'ai donc suivi assidument les cours de PMS et j'ai réussi les partiels et l'examen final et j'ai obtenu mon baptême de l'air (sur un Storch) et mon diplôme PMS-AIR... Avec ce diplôme mon directeur a monté mon dossier pour obtenir un sursis universitaire puisque je me préparais aux Arts et Métiers (ESAM d'Angers).

Et puis il y a eu les trois jours a Guinguamp et m'a pleine réussite aux tests psychotechniques ce qui m'a valu des prolongations et un entretien individuel final.
Résultat des courses... ( je ne réécrirai pas ici ce que j'ai expliqué dans l'autre rubrique ce matin)
1) - Pas de sursis pour continuer mes études (guerre d'Algérie oblige ...?)
2) - incorporation le 1 er septembre 1961 dans l'infanterie de Marine dans le peloton E.O.R ( Peloton que j'ai suivi durant quatre mois pleins et très difficiles. Assurément les plus durs moments physiques et psychiques de toute mon existence et ce jusqu'à ... demain peut-être...(?)

Je n'ai donc rien refusé et je me suis contenté de faire le dos rond... Cependant j'ai tout fait pour ne pas réussir lors des tests, des contrôles et des épreuves notées... ne voulant pas être << officier  dans l'Armée à  20 ans, dans une période de guerre>> ... Je ne m'en sentais pas capable... et surtout pas un lâche ni non - ambitieux non plus... Mais lucide car la guerre d'Algérie me faisait peur ! !
Ce que je ne savais pas c'est que sur la totalité du peloton ( nous étions 80 ou 100 je ne sais plus ) il n'y a eu que sept gars qui ont << réussi >> et qui ont continué leur formation d'officiers à l'école de Cherchell en Algérie.... Ils avaient tous un niveau d'études très élevé et un  profil utile....pour l'Armée...
Comme j'avais obtenu de très mauvaises notes durant mes quatre mois .. Ceci m'a valu d'être envoyé dans un camp disciplinaire au Sahara... La suite vous la connaissez....
J'aime à penser  que j'ai eu quand même un peu la main - mise sur mon parcours militaire.., que je n'ai pas tout subi........ Mais je n'ai jamais rien refusé...
j'ai fait en sorte , sans forcer mon talent.... d'être moi-même..càd.. un type bien !


Dernière édition par Phil. le Lun 26 Aoû - 15:28, édité 2 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8458
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Edouard le Lun 26 Aoû - 14:36

Marcel a écrit:On nous avait dit qu'un opérateur radar entraîné savait distinguer sur l'oscilloscope un dromadaire (4 pattes) d'un "bédouin"...
Lorsque j'ai été incorporé au 403e RAA, il était semi disciplinaire car quelques années plus tôt durant des manœuvres, un opérateur radar a (parait-il) confondu les coordonnées de la cible avec celles de l'avion qui la tractait.
Pour une fois, les artilleurs ont fait mouche avec un obus de 90 et ont descendu le zinc plein d'officiers supérieurs venus assister aux manœuvres... c'est ce qui se racontait.

Mille excuses Phil, j'avais mal compris et j'ai modifié mon post.

Phil a écrit:Cependant j'ai tout fait pour ne pas réussir lors des tests, des contrôles et des épreuves notées...
J'avais pris cela pour un refus...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  claudius le Lun 26 Aoû - 14:47








Si l 'on peut me donner une signification du 01694 figurant sur ma plaque je suis preneur !! je connais pour le 60 280 ( c'est la classe 40+20 , et le numéro de ma commune de naissance )
avatar
claudius
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 830
Age : 77
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 09/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Phil. le Lun 26 Aoû - 15:22

Edouard a écrit:

Mille excuses Phil, j'avais mal compris et j'ai modifié mon post.
.
Me v'la bien.... Que veux-tu que je fasse de mille excuses.. Où veux-tu que je trouve de la place pour les ranger..... Et en plus tu as modifié ton message que je n'ai pas encore visualisé (je parle de la nouvelle mouture) d'ici que je sois obligé de modifier ou de supprimer ma réponse et/ou de m'excuser en retour.. de t'avoir contraint de me faire des excuses pour t'excuser d'avoir bien compris ce que j'avais mal exprimé... !
Suis-je clair ED ? Pas certain, certain,  mais je fais ce que je peux.....pour que Georges comprenne Pépère Phil...(tu as raison le soleil saharien a eu une certaine influence négative sur mes neurones)

De toutes façons.. Un mec (MOI en l’occurrence) qui a subi quatre mois d'un peloton E.O.R. et qui en a chier comme ce n'est pas possible.... ( surtout les marches car je déteste marcher...) et tout ça pour, au final .., être nommé ((sur le tard .. Caporal-chef (sans passer par la case caporal,) par la  faute  d'un Commandant (certes très sympa,)  qui a pris le soin de regarder un jour le dossier de son << pilote de chasse>> ... à la gazelle.... pour en savoir plus sur lui et qui s'est aperçu..... etc.etc...) ne mérite pas ED qu'on lui fasse des excuses.....  enfin de compte..., bien fait pour moi....
Info de dernière minute : Sur mon précédent Post.. j'ai mis un nota en rouge et au début du texte en raison des modifs du post d'ED....
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8458
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Alain le Lun 26 Aoû - 16:48

Alors là, si Georges comprend quelque chose .....

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12651
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire: le 403e RAA

Message  marcel le Lun 26 Aoû - 17:40

Edouard a écrit:"Lorsque j'ai été incorporé au 403e RAA, il était semi disciplinaire car quelques années plus tôt durant des manœuvres, un opérateur radar a (parait-il) confondu les coordonnées de la cible avec celles de l'avion qui la tractait.
Pour une fois, les artilleurs ont fait mouche avec un obus de 90 et ont descendu le zinc plein d'officiers supérieurs venus assister aux manœuvres...

L'explication que j'avais eu, à Hyères, c'est que le radar suivait la cible, puis "accrochait" le cable de remorquage et le canon finissait par viser l'avion remorqueur... A la suite de ce tir malencontreux, le 403RAA  avait perdu sa "fourragère".
-
Voir : http://www.birhakeim-association.org/Textes/Arti_chapitre5.htm
-
Sur le barrage Ouest, face au Maroc
-
"La situation tactique et la topographie des lieux conduisent, à partir de 1957, à implanter des postes « radars-canons » qui sont équipés pour surveiller le barrage et le terrain environnant et pour y effectuer des tirs  sol-sol. L’originalité de la contribution des FTA est ici d’utiliser très efficacement  et à des fins terrestres des matériels dont la destination première est antiaérienne : ce sont essentiellement les radars Cotal et les canons de 90 AA."

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2385
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Georges le Lun 26 Aoû - 18:23

Phil a écrit:Et en plus tu as modifié ton message que je n'ai pas encore visualisé (je parle de la nouvelle mouture) d'ici que je sois obligé de modifier ou de supprimer ma réponse et/ou de m'excuser en retour.. de t'avoir contraint de me faire des excuses pour t'excuser d'avoir bien compris ce que j'avais mal exprimé...
!
Alors là, pour une fois, c'est limpide !
avatar
Georges

Nombre de messages : 5497
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Phil. le Lun 26 Aoû - 18:52

georges a écrit:
Phil a écrit:Et en plus tu as modifié ton message que je n'ai pas encore visualisé (je parle de la nouvelle mouture) d'ici que je sois obligé de modifier ou de supprimer ma réponse et/ou de m'excuser en retour.. de t'avoir contraint de me faire des excuses pour t'excuser d'avoir bien compris ce que j'avais mal exprimé...
!
Alors là, pour une fois, c'est limpide !
Georges je fais vraiment des efforts... << rien que pour lire tes remarques...>> et bingo...un deuxième fou-rire pour la soirée....

Mon épouse pourtant bien installée dans le salon à l'autre bout de la maison, est venue pour voir ce qui m'arrivait.. Elle n'a peut-être pas tout compris..., mais  en me voyant plié de rire devant mon ordinateur...,  elle a spontanément partagé mon  fou-rire.. rien que de me voir hilare..... Voilà comment j'aime mes soirées "forum"...

Nota : La journée d'aujourd'hui mérite un accessit... car, pour ma part, je me suis bien amusé.. entre deux ou trois phases de ponçage de volets....plus que chiantes rien de plus agréables que  toutes nos "réparties" et nos "à-propos" échangés...avec tant d'humour et d'amitié !
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8458
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Edouard le Lun 26 Aoû - 19:03

Phil a écrit:Mon épouse est venue pour voir ce qui m'arrivait.. Elle n'a peut-être pas tout compris en me voyant plié de rire
Moi c'est pareil, elle est venu voir pourquoi je pleurais devant mon ordi, je lui ai montré nos derniers échanges sur le forum et elle a pleuré avec moi...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Ed.... surtout, ne le quitte pas...

Message  Alain le Lun 26 Aoû - 20:15


_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12651
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Phil. le Mar 27 Aoû - 8:38

Alain a écrit:
Hier soir je me suis endormi après avoir écouté cette belle chanson de Georges Brassens... et dans la nuit j'ai rêvé... j'ai vu notre ED.. se transformer, petit à petit en tournant de plus en plus vite autour de "son arbre", loi de la relativité oblige.., en Pic vert avec mlle bizouquette dans le rôle du bec.... qui fait toc-toc-toc et qui creuse un trou..... Comme quoi mon cerveau depuis que je vous ai rejoins me joue de ces farces.... Et en plus je me suis réveillé avec en t^te la boutade de Georges et le fou-rire d'hier soir m'a repris...

<< voilà que mes troubles me reprennent.. >> irrésistible.... !
Hier avec les boutades d'Alain, et d'ED..., les nichoirs d'Alain B. pour abeilles isolées et le Lance-flamme à guêpes de J.J.O. j'avoue m'être tout simplement amusé comme un gamin.... Vivement aujourd'hui... !
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8458
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Demande à Georges

Message  Edouard le Mar 27 Aoû - 9:07

Bonjour Georges,

Hier, tu nous a dis vouloir consulter. Aurais-tu la gentillesse d'emmener Phil avec toi... je suis très inquiet car son cas s’aggrave de jour en jour...

D'avance  merci.

Edouard.
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3159
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Georges le Mar 27 Aoû - 9:16

emmener Phil avec toi
Salut Ed
Je ne sais pas, car j'ai constaté: que plus son cas s'aggrave, et mieux je le comprends, alors ?
avatar
Georges

Nombre de messages : 5497
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Edouard, mon parcours militaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum