Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Philippe le Mar 26 Fév - 15:50

Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer ! Certes c'est exagéré mais j'en ai un tel souvenir cauchemardesque de ce camp plein de puces et de pauvres types....!
Voici mon histoire vécue et partagée avec Claude D., mon ami d'enfance et angevin de naissance tout comme moi
Sainte Marthe... le fameux camp de transit de Marseille toujours plein de puces, je l'avais shunté lors de mon départ pour l'A.F.N. car j'étais un Marsouin basé à Toulon (GITDM) et avec mes compagnons de classes "bons pour le Sahara" nous sommes allés directement de la caserne Grignan au quai d'embarquement de Marseille..
Sur le "Ville d'Alger" les passagers du fond de cale nous ont déclaré que nous n'avions qu'à nous en féliciter.... Et puis le temps a passé !
Depuis le 1er septembre 1961, jour de mon incorporation, je n'avais pas eu de permission,(sauf la "perme A.F.N." de six jours en décembre 1961) car le temps de trajet en train de Toulon à Angers dépassait les 72 heures à l'époque et en Algérie (Sahara) les permissions .............................., se faisaient plus qu'attendre !
C'est en septembre 1962 que j'ai appris qu'enfin j'allais être permissionnaire pour 15 jours en France. Wouah ! ça fait un drôle d'effet, car on ne s'y attend plus vraiment. On se résigne...
Par chance un camarade, envoyé lui aussi à la même base du Sahara, et ayant fait avec moi ses Classes à Toulon [ ""Claude D.""] était un "vieux copain" de maternelle ( à Angers de 1945/1947) et nous étions tous les deux du même voyage (le hasard fait bien les choses).
Nous nous sommes concertés car comme on ne nous accordait que 15 jours en France ce qui après une année de service militaire sans aucune permission nous semblait injuste... Comme tous nos prédécesseurs il nous fallait trouver une stratégie pour grappiller du temps en France.
J'avais un "Ami" (M. Olli....) de classes ( du peloton E.O.R. comme moi) et qui était "prêtre-adjoint à l'aumônier" de Colomb-Béchar (nous avions partagé la mini-toile de tente durant 20 jours en décembre 1961 sur le mont Ventoux ce qui nous avait fraternellement soudé).
Je lui ai écrit et je lui ai expliqué mon projet de court-circuiter avec son aide le système de trajet officiel... (la rafale et le bateau). Comme il m'a assuré de pouvoir et de vouloir m'épauler j'ai enclenché le projet...
Lorsque Claude D. et moi sommes arrivés à Colom-Béchar, nous nous sommes planqués à l’aumônerie située dans le centre-ville de Colomb-Béchar et durant cinq jours... nous avons été très agréablement hébergés par l’aumônier au lieu d'aller dans le camp de transit...
Mon "Ami" prêtre-aumônier s'est rendu pour nous (une action facilitée par sa fonction) à l'agence d'Air Algérie (Place des chameaux) et il nous a obtenu deux allers simples Colomb-Béchar-Marseille via Oran en Caravelle.(à nos frais cela s'entend)
A l'aérogare et dans l'avion il nous fallait "biaiser" car il n'y avait que des officiers supérieurs et des civils pour l'embarquement. Et les patrouilles veillaient.
L’aumônier en chef a alors été super. Il nous a délivré une "fausse-vraie" permission de l’aumônerie... ( s'est-il confessé après ?) et il nous a escorté lui-même avec sa 2 CV camionnette jusqu'à l'aérogare de Colomb-Béchar où il nous a fait passer tous les barrages de façon incroyable...(nous étions ses protégés et il était très persuasif). Dans la Caravelle Claude D. et moi étions placés aux deux premières places tout à l'avant (nous étions entrés dans l'avion les premiers... Durant le vol nous ne nous sommes jamais retournés.., et à l'arrivée nous sommes descendus les derniers. A Oran nous sommes restés seuls dans la Caravelle sans bouger..)
A Marseille nous avons débarqué en tenue saharienne ; Képi bleu ciel sur la tête , gandoura à deux faces blanche et bleue avec une chemisette sans col et des naïls aux pieds...
Pour ce voyage en France nous avions "recollé" nos galons et nous avions remis nos insignes (dans notre base du Sahara ""en 1962"" personne ne portait ses galons.., ce qui était une mesure de sécurité en temps de guerre). A Marseille, à Paris et à Angers les patrouilles en gare nous saluaient regardant ces deux Sahariens habillés de façon si différente de ce qu'ils avaient l'habitude de voir... La gandoura blanche et bleue et le super képi faisaient vraiment un effet sur eux.
Colomb-Béchar- Oran- Marseille - Paris et Angers en quelques quarante huit heures... ce fut le voyage du bonheur ! Une parfaite réussite !
Alors avec Claude D. nous avons pris 20 jours de "rab" puisque nous les avions gagnés sur le délai de route... Puis nous sommes allés nous faire enregistrer à la gendarmerie pour commencer officiellement nos 15 jours de permission. (20 jours + 15 jours pas si mal la stratégie)
A la date normale apposée sur la permission par les gendarmes nous nous sommes présentés au camp de Sainte Marthe !(DTM)
Et là... the big SURPRISE..... un blanc-bec très très c.. (un appelé des plus minables ) s'est aperçu que quelque chose manquait sur nos fascicules car nous n'étions pas passés par le DTO (camp d'Oran) ni par le DTM (camp de Marseille) à l'Aller.. Pas de visa , pas de tampon... Nos fascicules étaient donc vierges de tout marquage....
Ce "jeune grand c.." a appelé son capitaine (rien que ça .., . un autre vrai méchant c... d'officier planqué ).
Nous avons subi une bonne demi-heure d'interrogatoire très désagréable ( tu as beau être déjà un ancien d'AFN, tu n'étais rien de rien devant de tels imbéciles ..., devant de tels sales mecs).. Claude D. et moi avons fait les idiots (et ça nous avons su faire) si bien que nous avons quitté nos frusques de saharien et nous avons revêtu des treillis de prisonnier et on nous a mis en "prison"..
La prison de Sainte Marthe.., c'était l'horreur absolue...
C'était une grande pièce d'environ 60 m2 avec juste une petite et toute fine meurtrière placée en haut d'un mur.., aucun éclairage... mais un grand plan incliné en bois en guise de lit et un tas de couverture puantes et sales à l'entrée... Dans un coin il y avait un trou (chiot à la grec) et un robinet... un endroit pas très ragoutant !
La pièce était pleine de quidams mais très différents de nous deux. La plupart des occupants des lieux étaient des appelés Corses mais déserteurs et fiers de l'être. Il régnait dans ce local une atmosphère de terreur. Il y avait un clan et un chef de clan avec un super canif.. Lorsque la "bouffe" est arrivée.. sous la forme d'un "long pâté" et de pains de guerre.. Le clan se l'ait approprié et "basta" pour les autres ..
Avec Claude nous n'en menions pas large et nous nous sommes installés sur le plan incliné nous enroulant à contre cœur dans notre couverture et faisant l'autruche, pour nous faire oublier... Nous n'avons pas fermé l’œil de la nuit. Nous nous demandions combien de temps nous allions rester dans cet endroit sordide et ce qui allait nous arriver nous morfondait... J'avoue avoir eu très peur et un gros cafard s'est installé en moi...!
A six heures du matin la porte s'est ouverte et par bonheur on nous a appelé Claude D. et moi. Et que nous deux... Par un heureux hasard le bateau ville d'Oran partait le matin même pour Mers el Kébir...et nous étions les seuls "prisonniers" pour cette destination....
On nous a remis nos vêtements sahariens, nos papiers et notre valise. Un capitaine pas moins c.. que celui de la veille nous a reçu, nous a engueulé et nous a remis notre fascicule de permissionnaire avec en travers, en rouge et en très grand le mot << Retardataire>>, puis il nous a dit.. Bonne chance en ajoutant << Avec ça vous allez surement prolonger votre temps sous les drapeaux...d'au moins six mois >> !
Nous avons mis dix jours pour arriver à notre Base saharienne..., avec la trouille au ventre qui ne nous a jamais lâchée. On avait triché pour l'aller certes sans aucune peur mais on revenait avec la pétoche..., une sacrée pétoche !
Arrivés à notre base saharienne, la surprise a été à la hauteur de notre peur mais pas de nos espérances de punition... Le Commandant L... de notre GSM qui connaissait quasiment tous ses apôtres... était au pied du Dakota et après nous avoir dit << Alors cette permission n'a pas été trop longue>> est monté à bord pour se rendre à Colomb-Béchar...
Nous avons appris quelques minutes plus tard qu'il classait systématiquement ce type de retard directement dans sa corbeille à papier...
Notre Commandant L... était un type "vachement" bien lui !
Par nature je ne suis pas méchant .. mais ces types au DTM de Marseille .. si j'en avais eu par la suite l'occasion je les aurai ....................., ignorés !
Phil.
Claude D. habite comme moi toujours à Angers et notre aventure à Sainte Marthe ressurgit dans toutes nos conversations et ce.., à chacune de nos rencontres....
Phil.



avatar
Philippe

Nombre de messages : 8447
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mar 26 Fév - 17:51

Tout ceux qui ont transité par cet endroit merveilleux en ont gardé un souvenir impérissable. Mais toi Phil, tu as fait fort je dois le reconnaitre.
Jamais vu une pagaille pareille, pendant 3 jours, nous avons marché de long en large en faisant mine d'être occupés pour éviter les corvée qui nous tombaient dessus sans sommations ! Un petit tour en ville, on rentrait et sortait comme dans un moulin, en passant par .............vous savez:

avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mar 26 Fév - 17:56

Suite: et en plus, dans le dortoir, il fallait organiser des tours de garde dans la journée, sans cela tout disparaissait
avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Edouard le Mar 26 Fév - 19:08

Je dois admettre que mon parcours militaire comparé au votre semble être une aimable plaisanterie.

avatar
Edouard

Nombre de messages : 3110
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

PAR STE MARTHE.... nOUS SOMMES PASSéS

Message  Invité le Mar 26 Fév - 20:09

Sinon ça fait PASSES!!!. Ce devait être vers le 20 février 1962, nous étions au camp de Ste Marthe avec une bande de copains dont des Marseillais .Nous avions tous de la famille et nous comptions bien sortir l'aprés-midi pour la rejoindre. Donc vers 14h30 avec un copain (les autres n'avaient pas voulu nous suivre) , nous nous dirigions vers un un mur d'à peu prés 2 métres sur lequel se trouvait un grillage avec des piquets. Ce mur étaient en pierre et les joints ne donnaient guère de prise. Nous commençons nos tentatives en nous rapant les pantalons et les genoux et nos chaussures de sortie.Un capitaine et un lieutenant , placés à une cinquantaine de métres de nous, sont écroulés de rires. Nous les regardons pensant que ces nos tentatives désespérées qui sont à l'orine de leur hilarité.Finalement, plus agile et plus léger , j'arrive à me hisser sur le mur.Je le longe et trouve un passage étroit dans le grillage.Je trouve une branche d'arbre et la tends à mon copain qui me rejoint.Nous rejoignons la famille et nous donnons rendez-vous pour rentrer le soir à Ste Marthe. Dés notre arrivée, nous demandons à nos copains ce qu'ils ont fait l'aprés-midi et là , ils nous disent nous sommes sortis. Par où ?, nous rétorquons. Ils nous précisent par la porte à 3 heures . Bien des attitudes s'expliquent. Nous n'avons pas insisté sur notre "exploit "


nt







avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mer 27 Fév - 10:32

Amusante cette histoire ! faire le mur alors que la porte est ouverte à tous vents !
avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

faire le mur......

Message  Philippe le Mer 27 Fév - 13:50

Jean-Pierre R a écrit:Sinon ça fait PASSES!!!. .......< Donc vers 14h30 avec un copain (les autres n'avaient pas voulu nous suivre) , nous nous dirigions vers un un mur..........en pierre et .....>
et par Georges le Mer 27 Fév - 10:32
Amusante cette histoire ! faire le mur alors que la porte est ouverte à tous vents !


Fin 1961, après deux mois de classes sans aucune permission (en raison de l'insécurité due à l'O.A.S. à Toulon) et pour un WE où seul un gentil vaccin ( typhus) nous avait été injecté (et non le méchant DABDT), avec quatre copains nous avions décidé de faire le mur en civil.. Opération pas trop difficile (à la différence de JPR) car il nous fallait juste escalader les latrines et monter le long d'un poteau en bois (téléphone) pour arriver sur le mur d'enceinte haut de 3.5 mètres. Côté rue il y avait un poteau électrique en béton avec des encoches et placé à 50 cm du mur... Donc pas de problème pour des gars habitués depuis plusieurs semaines au parcours du combattant. Nous nous sommes rendus au "Toulon-bar" situé à l'entrée de "Chicago" (le quartier marin de Toulon) et sommes allés dans un petit restaurant... pour une soirée au final bien arrosée...
Vers minuit mes potes et moi avons commencé à avoir des suées, puis nous avons ressenti des frissons et des nausées..., et comme ça ne s'arrangeait pas.., nous avons décidé de rentrer..
Mais l'un de nous était trop mal en point pour pouvoir repasser par le poteau... et le mur.. Après moult essai nous nous sommes dirigés à contre- cœur vers le poste de garde... Le comité d'accueil a été très chaleureux...
On nous a conduit directement à l'infirmerie et nous sommes restés deux jours au lit car en réalité on nous avait bien injecté un rappel du vaccin Dabdt et non le Typhus comme l'infirmier nous l'avait dit (une bonne blague de l'idiot de service).
L'alcool, la bouf et le vaccin n'avaient pas fait copains-copains !!! La punition s'est résumée à un état de nausée... Nous n'avons même pas eu de corvée ni de sanction... Mais je n'ai jamais refait le mur...
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8447
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  marcel le Mar 12 Mar - 13:24

Je n'ai pas eu l'occasion de visiter cette résidence.

Confort sobre pour les cardinaux à la résidence Sainte-Marthe :

Sols en marbre, vitraux, sculptures mais lits simples : durant le Conclave, les responsables religieux seront hébergés dans une ambiance propice à la réflexion...






_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2348
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Alain le Mar 12 Mar - 13:56

C'est vrai, décor austère et très sobre...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12458
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mar 12 Mar - 14:16

C'est étrange et parfois imprécis, la mémoire. Je ne revois pas ste Marthe de cette façon............
avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Alain le Mar 12 Mar - 14:29

Ils ont du faire quelques menus travaux

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12458
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Philippe le Mar 12 Mar - 17:58

La prison militaire du DTM " Sainte Marthe" m'avait semblé bien moins spacieuse que la photo d'Alain... (mais il n'y avait pas de lumière le soir où j'y ai été accueilli avec mon Camarade Claude Des......)
Comme quoi ma mémoire n'embellit pas tous mes souvenirs, comme j'ai tendance à le penser !
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8447
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Alain P le Mar 12 Mar - 18:32

En plus de l'aspect différent des lieux, les paroles qui en sortent diffèrent:
A Marseille, nous avons dit (ou plutôt j'ai cru ouire) : "Habémus Saharam"
Tandis qu' à Rome, à la sortie ils diront : "Habemus Papam"
Reste à savoir qui a décroché le gros lot. Mais là c'est une question de conscience individuelle, donc j'arrète là mes élucubrations.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6355
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  marcel le Mar 12 Mar - 20:21

Quand je pense que j'ai raté ça ! C'est paradisiaque...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2348
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Edouard le Mar 12 Mar - 20:54

Ne me dites pas que vous êtes passés là avant que Michel Ange ne vienne repeindre...

Salut les anciens...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3110
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Philippe le Mer 13 Mar - 8:58

Edouard a écrit:Ne me dites pas que vous êtes passé là avant que Michel Ange ne vienne repeindre...
Salut les anciens...
Je ne sais pas si Michel Ange a repeint Sainte Marthe (DTM) mais mon camarade Claude D. (saharien et angevin) et moi en avons gardé un souvenir cauchemardesque...
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8447
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Bernard le Mer 13 Mar - 9:11

C'est vrai les copains, Sainte Marthe ne veillait pas beaucoup sur nous car nous avions attrapé des puces. Je garde le souvenir de ce plancher délavé qui pliait sous nos pas et cette odeur de poussière a la limite du soutenable un très, mais très mauvais souvenir.
avatar
Bernard

Nombre de messages : 2754
Age : 71
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Alain le Mer 13 Mar - 9:40

Ah, Ste Marthe...
Je ne me souviens plus si je l'ai déjà racontée, celle-là, mais avec le recul, c'est tout de même incroyable, à croire qu'on l'a rêvé...
Alors que nous étions en transit à Ste Marthe, ils se sont aperçus que nous n'avions pas je ne sais quel vaccin...
Réunion dans la cour, en rangs...et... on nous fait déshabiller entièrement, vêtements posés devant soi. Je ne sais combien nous étions dans cette cour, mais si ce n'était pas du sadisme, ça s'en approchait bigrement !
On nous distribue à chacun un verre, et on nous demande d'uriner pour l'analyse.
Personnellement, j'ai toujours été incapable de faire ça devant quelqu'un, alors, dans ces conditions...
Le brave garçon qui était à côté de moi n'avait aucun problème, et je lui ai demandé de me passer un peu de son précieux liquide... Chance (ou pas), ou il était en bonne santé, ou ils n'ont jamais fait les analyses, mais toujours est-il que rien n'a été détecté !!!
Nous sommes toujours à poil...
Un "infirmier" arrive, avec un seau de teinture d'iode, et nous barbouille le dos, avec une compresse fixée sur "un bâton", à la chaine... même processus pour le vaccin... je n'ai pas le souvenir, mais j'espère qu'on n'a pas été tous vaccinés avec la même aiguille !!!

Qui va nous croire aujourd'hui ????

Je crois que, moi aussi, à Ste Marthe, j'ai approché l'enfer......

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12458
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Edouard le Mer 13 Mar - 9:54

Michel Ange a repeint Sainte Marthe (DTM)

Moi, sur la photo, je vois la chapelle Sixtine... Alors vous avez transité par cet endroit ou pas, mais si c'est le cas, j'ai connu des situations pires...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3110
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mer 13 Mar - 10:05

Ed: avant que Michel Ange ne vienne repeindre

C'est un artisan du coin ? pas vu pendant mon séjour, trop bref sans doute !
avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Edouard le Mer 13 Mar - 10:21

C'est un artisan du coin ?

Oui, c'est un peintre en bâtiment et certains prétendent qu'il bosse pas mal. Je ne crois pas qu'il exerce encore mais si c'est le cas, Marcel pourrait peut-être nous trouver son adresse... Si l'un de nous a des travaux prévus...
Pour ma part, je préfère les plafonds blancs mais les goûts et les couleurs...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3110
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Georges le Mer 13 Mar - 10:34

Pour ma part, je préfère les plafonds blancs
En plus, avec le genre de peinture qu'il fait ce gars, c'est plus facile de camoufler les défauts que sur le blanc........
avatar
Georges

Nombre de messages : 5379
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Edouard le Mer 13 Mar - 10:45

c'est plus facile de camoufler les défauts

Mais c'est vrai ce que tu dis Georges ! Je prenais ce type pour un artiste mais en fait, il n'a fait que planquer les défauts du plafond...
Il aurai pu faire une brillante carrière dans l'armée, il possédait vraiment l'art du camouflage... Il a raté sa vocation... Dommage...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3110
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Bernard le Mer 13 Mar - 11:20

En plus le Michel ( moi je ne fais pas de manière) allongé sur le dos , je vous dis pas la longueur des pinceaux .
avatar
Bernard

Nombre de messages : 2754
Age : 71
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  marcel le Mer 13 Mar - 12:31

Comme on dit dans la marine :
Lavé, c'est propre.
Repeint, c'est neuf.


Quand le Général avait passé en revue la flotte à Toulon, les navires avaient été repeints... d'un seul coté !

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2348
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Par Sainte Marthe.., j'ai approché l'enfer !

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum