LA PISTE

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA PISTE

Message  MEDRANO le Mer 6 Fév - 8:45

La piste vous a fait rêver, vous les camarades qui ont eu la mauvaise fortune d' être sédentaires. A nous elle en a fait baver. Certe. Mais elle nous a épargné pas mal de temps à s' em.... sur la base, elle nous a permis de voir du pays, des contacts avec la population. Le bilan souvenir est largement positif.

On ne part pas en piste comme on va faire son marché. Celà suppose une bonne préparation. Mais en fait cette préparation est de tous les instants. Parce qu' une unité comme la notre était susceptible de devoir partir n' importe quand en moins d' une demi-heure.
D' abord les montures devaient être en état en permanance: pleins, niveaux, graissages, pression des pneus. Après chaque sortie si minime soit-elle, le pilote et le copilote passaient aux essences pour complèter le plein avant même que de se changer et toute autre occupation. Les armes de bord étaient constament nettoyées et préservées de la poussière dans leurs housses. Les munitions ne quittaient jamais le bord, les radio non plus. Les niveaux d' eau dans les deux jericans étaient aussi constament vérifiés et complètés.
Le sac à dos était prêt en permanance. Avec le sac de couchage en toile cirée et celui en couverture avec capuche, la toile de tente et une couverture roulée à l' intérieur, les gamelles et les bidons, quelques rechange de linge de corps, un mètre zéro deux de ficelle et des bouchons de liège carbonisés. La ration individuelle et quelques complément en conserves et en ouvre boites.

En cas d' ordre de départ, un commando rendait visite aux subsistances et recevait les rations collectives, et bien plus, faisaient le plein des bidons d' huile de cuisine, des bidons de vin, des sacs de patates, oignons, condiments divers, tout ce qu' on pouvait attrapper avec les mains, on n' y mettait pas les pieds. Sous l' oeil bienveillant d' un adjudant des subsistances. Tout celà allait devoir être trainé par un camion 6 x 6 dit d' allègement avec nos casseroles, nos réserves, nos caisses à munitions aménagées en glacières. Et qui passaient la nuit ouvertes dans les congèlateurs aux cuisines.

Les quatre sacs à dos attachés à l' extérieur des tourelles, les radios règlées sur la bonne fréquence et nous voilà partis vers la grande aventure.
J' allais oublier, derrière mon siège, le MAS 56 avec sa lunette et les brelages contenant les quatre chargeurs. Dans ma poche de treillis, mon couteau de chasse, cuillère et fourchette, couteau de table ( un laguiole ) et les ouvre boites: le crapauteur, et la clé pour les sardines. Pendue hors du blindage la nourrice réfrigérante avec quatre litres d' eau aromatisée au café soluble
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MacGyver le Mer 6 Fév - 17:31

Mais c'était hier MEDRANO ?...
Comme si tu y étais encore.
Ouarf !

J'allais dire c'est du "tout frais" mais à y réfléchir ce ne sont peut-être pas les termes les mieux appropriés.


Dernière édition par MCGYVER le Mer 27 Fév - 1:52, édité 1 fois
avatar
MacGyver
Consultant
Consultant

Nombre de messages : 1521
Age : 73
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 07/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Alain le Mer 6 Fév - 17:56

Dan, tu nous mets en appétit, on attend la suite avec impatience

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12910
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Mer 6 Fév - 21:11

Et c' est le départ:

Peloton, garde-à-vous... Embarquez, faites tourner les moteurs.
Le bras du chef de voiture se lève le moteur tourne. En colonnes, c' est parti.
Nul ne connait la destination. Sauf le chef de peloton, bien entendu. Et peut être ceux de la voiture de commandement. Grace au bon de ration, nous connaissons la durée du déplacement... à peu près. Le copilote est un radio.
Et voilà, on sort de la base, et c' est bientôt la piste, la tôle ondulée et la poussière. Et ça roule pour garder le contact et ça ralenti pour que les derniers rattrappent. Et on quitte la piste pour couper par le reg ou pour se rendre sur des objectifs hors piste. On prend les pistes du hoggar, sinueuses dans la montagne, si étroites qu' il faut parfois que le copilote descende pour faire manoeuvrer, les bidons qui rasent le rocher d' un côté et la moitié d' un pneu dans le vide de l' autre.
On traverse un oued. Les plus avisés on passé le crabot avant et enclenché la boite réductrice, avec la deuxième vitesse. Chacun prend sa trace entre les touffes. ne jamais repasser dans les traces d' un autre. Et là, plus d' accoups, plus de brusqueries, comme la défloraison d' une jeune mariée. le volant est tenu entre deux doigts le train avant est libre de choisir son inclinaison Et on ne s' occupe pas de ce qui se passe autour, on continue, même si le copain s' est ensablé/ Le principal, c' est de sortir les 8 tonnes de ce sable qui ne nous tient pas. Lorsqu' on est arrivé sur le dur, on compte les vainqueurs et les vaincus ( ceux qui étaient partis la plume au coeur et ceux qui étaient partis la plume auc ) . On décroche les pelles, les plaques à sâble et on revient à pied vers l' infortuné. Il faut dégager les roues en lançant le sable bien loin, sans quoi il revient dans le trou. Et on pose les plaques devant les roues. Et là on vérifie si les deux crabots sont bien en position, la seconde engagée et on démarre en tâchant de trouver un passage le plus facile possible. Souvent, on ne parcourait pas dix mètres. C' était le pilote qui ne savait pas faire. Ou il s' y énervait trop. Et on recommençait à pelleter, à remettre les plaques pas trop tordues et un autre pilote prenait les manettes. Et ça jusqu' à ce que tout le monde soit arrivé à bon port. Rendu sur le sol ferme. Et on reprenait l' avancée.
Les pilotes , nous avions la bonne place. Oui, il fallait piloter, mais on n' étais pas trop mal assis, on tenait ce volant, on anticipait les secousses occasionnées par les trous, les freinages. Les copains étaient quand à eux balottés dans les blindages, asphixiés par les poussières, aveuglés par le sâble. Arrivés aux étapes, nous étions bien aussi creuvés les uns que les autres.

Demain la bouffe en piste.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

La bouffe sur la piste

Message  MEDRANO le Jeu 7 Fév - 17:07

Eh oui, iul fallait bien se sustenter pendant les ballades. A la halte de midi ou du soir, on était tous fatigués et l' été écrasés de chaleur. Mais il fallait bien manger.
Nous avions avec nous un caporal-chef qui avait fait l' indo, qui avait été prisonnier des viets, la guerre d' Agérie. Ce type qui pouvait avoir la trentaine nous a enseigné la vie du bivouac, la démerde gastronomique. Legrain. Un brave type qui pilotait aussi une AM. Un peu chiant quand il était bourré. Mais il nous a tant appris, et tant fait pour le moral de la troupe.
Il y avait aussi avec nous un boucher de métier. Le fils à son Père boucher en région patos. Il avait appris le métier avec Papa et était allé aussi à l' école. Nous étions de la classe.
Et donc il y avait avec nous des stocks de bouffe. Quelques produits frais que nous consommions en premier, comme les beafs, les escaloppes, la salade, les cuisses de poulet cuites, un peu après. Et les conserves de viande et de légumes. Les patates, les fromages, les oeufs. très important les oeufs, car ça se conserve très bien même s' ils ont chaud.
Voulez-vous manger des frites ? Alors tout le monde aux pluches. Tiens, toi, épluche des zognons et coupes les fin, fin, fin. Les échalottes, l' ail, écrase les piments de cayenne. Tiens toi, fais de la vinaigrette. ecrase du pain et met un oeuf pour panner les pilons de poulets.
On prépare les feux: les boites de conserve de 4/4 remplies des sable. Trois ou quatre boite dans un trou, les barres de cric en travers du trou. De l' essence le feu et voilà la cuisson partie. De grandes casserolles, 40 cm peut-être, une grande poèle. De l' huile et vas-y pour les frites et pour les grillades.
Les conserves ? Jamais consommées telles que. Un peu d' huile, un peu de zognon bien fondus, un peu d' ail, de piment, et voilà des haricots verts qui ont repris figure humaine. Des pâtes avec une sauce au thon, c' est quand même bien moins con que des pâte à l' eau. Et la viande en conserve, de très beaux morceaux de bof détaillés en petits cubes, et passés doucement dans la poële avec quelques échalottes et du curry, ça vous a une autre gueule que de briffer sa ration individuelle sans pain. Les boites de tomates épluchées au naturel pour en mettre un peu partout avec de l' arissah en tube.
Même la méchante boite de sardine, si tu la verse dans ta gamelle avec des oignons et un peu de chpil, c' est autre chose.
Les oeufs pour se les faire au plat, bien épicés, ou en omelette avec des zognons et du fromage, bien relevée. Par deux douzaines à la fois ( il nous est courament arrivé de partir avec douze douzaines. Durs avec une mayonnaise maison. Mais vous n' avez pas fait de la mayonnaise en piste ? Si.

Voyez-vous, ça c' est important. Conserver au groupe l' envie de cuisiner, de fignoler ce qu' on bouffe, préparer, assaisonner. Parce que je crois bien que si tu ne met pas la dose de chpil, tu fini par ne plus avoir appétit.

Et puis au bout de quelques jours de piste, à mesure que les viandes fraiches ont été englouties, ce besoin va devenir impérieux. Il va falloir tuer pour changer le menu. A la prochaine.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Alain le Jeu 7 Fév - 17:20

On se lèche les babines, et on attend la suite avec impatience !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12910
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  patrice le Jeu 7 Fév - 17:22

Tu me donnes encore plus de regrets de ne pas avoir eu l'occasion de faire de la piste ...
avatar
patrice

Nombre de messages : 1263
Age : 71
Localisation : Colombes 92
Date d'inscription : 07/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Invité le Jeu 7 Fév - 18:22

Message effacé.


Dernière édition par jeanmarie le Mar 31 Mar - 10:38, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Jeu 7 Fév - 18:51

C' est une excellente question, Jean Marie. je te remercie de me l' avoir posée.

Dans le désert, les pistes sont balisées par des petits tas de pierres. Pour si des fois le sable recouvrait la piste. Nous avions des cartes d' état major .
Et en hors piste, je pense que nous trouvions notre position à la façon des marins. Et avec l' aide des compteurs kilomètriques des véhicules.
J' avoue bien humblement que c' est un sujet qui ne m' a jamais inquièté. L' orientation se faisait dans la voiture de commandement. Je ne me souviens pas qu' on ne se soit jamais perdus. Il est arrivé quelques fois qu' on ait eu à faire demi-tour pour s' être engagé dans un canion qui ne débouchait pas. Mais rare et parfois nous en avons profité pour trouver là un un emplacement de bivouac. Peinard, loin de la circulation.
Vous verrez dans une prochaine suite on pouvait être amené à faire le point. Le principal étant de ne pas se séparer, ou laisser un véhicule à la traine. Dans ce cas, hors piste, les retardataires suivaient les traces pour rejoindre.
Et les radios, pas bésef tsf.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

La piste

Message  J.J.O. le Jeu 7 Fév - 19:39

Eh beh !

Y z'ont rien inventé les quatre quatreux modernes ! Ça, c'est de l'aventure et même si on ne peut pas vraiment parler de confort, ça devait être autrement plus sympa que les gardes et la vie de cantonnement. Des choses comme celles-ci restent "imprimées" à vie. C'est comme si tu les avais vécues hier …

Suite SVP !

Amitiés à tous
avatar
J.J.O.
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 3784
Age : 72
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 05/01/2008

http://home.nordnet.fr/~joudart/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Jeu 7 Fév - 20:50

Oui, JJ, même si le bonhomme morflait un peu, c' était une autre vie que celle de nos camarades sédentaires. J' ai oublié de dire que j' étais passablement impliqué pour la préparation des repas. Parce que j' aimais ( et que j' aime toujours ) ça. Parce que je ne souffrais pas trop de la chaleur, en tous cas moins que d' autres. Parce que le Bourguignon sur les endosses et le feu d' essence en plus, il fallait en avoir envie. Oui, il y avait des copains qui n' y touchait pas trop, parce qu' écrasés par la chaleur, pas bien motivés pour faire ça, mais qui venaient bien se servir dans la gamelle. C' était fait pour ça pardi. Et ils participaient un peu plus à la vaisselle. Nettoyage au sable et essuyage au papier cul. Les gamelles étaient nickel, bien mieux qu' à l' eau.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  patrice le Jeu 7 Fév - 22:33

jeanmarie a écrit:Vraiment fabuleux la piste, mais il me vient une question à l'esprit, comment faisiez vous pour trouver votre chemin ?

Je suppose que vous n'aviez pas de cartes précises,
Il existait des cartes très précises établies dans les années 30, je ne sais pas si l'armée s'en servait, elles auraient été établies par une partie de la très connue "Mission Marchand" , ce dont je suis sur c'est que mon beau-père (que malheureusement je n'ai pas connu) en faisait partie et il traversé le Sahara avec les dromadaires, mais lui, et les autres, le plus souvent à pied (d'après lui, car çà lui donnait une excuse pour prendre sa voiture pour faire 50 m, il disait : "Moi j'ai traversé le Sahara à pied, alors...) à côté des dromadaires pour faire les relevés topographiques de la principale piste qui traversaient le Sahara.
Ces cartes seraient d'ailleurs connues sous son nom "carte Bonnin" selon un gars que mon fils (pas Fred, mais son frère la cicatrice n'est pas au même endroit, l'un l'a au front et l'autre au menton) a rencontré il y a quelques années. J'ai eu beau cherché sur Internet, je n'ai rien trouvé sur ces cartes. Si vous trouvez quelque chose çà m'intéresse, et surtout ma chère et tendre.
Fred si tu as d'autres infos plus précises transmises par ta Grand-Mère, n'hésites pas à compléter, ou à rectifier.
avatar
patrice

Nombre de messages : 1263
Age : 71
Localisation : Colombes 92
Date d'inscription : 07/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Alain le Jeu 7 Fév - 23:34

Pat, je t'ai trouvé ça :
http://www.ign.fr/telechargement/P.I/IGNMagazine/Reportage_IGNMag36.pdf

Tu tapes dans rechercher sahara (dans le Pdf), et tu tomberas sur une carte Bonnin...d'asie...
Par contre, elle est à côté d'une du Sahara, ça peut être un point de départ de recherche

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12910
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  patrice le Ven 8 Fév - 8:19

Alain a écrit:Pat, je t'ai trouvé ça :
http://www.ign.fr/telechargement/P.I/IGNMagazine/Reportage_IGNMag36.pdf

Tu tapes dans rechercher sahara (dans le Pdf), et tu tomberas sur une carte Bonnin...d'asie...
Par contre, elle est à côté d'une du Sahara, ça peut être un point de départ de recherche

Merci Alain, mais ce n'est pas le bon Bonnin
Je vais continuer mes recherches
avatar
patrice

Nombre de messages : 1263
Age : 71
Localisation : Colombes 92
Date d'inscription : 07/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Invité le Ven 8 Fév - 8:50

Pa,
J'avais déjà cherché "Mission Marchand" sur Internet et rien trouvé de concluant. PAs de "Marchand" datant des années 30 ou 40 ayant fait le désert. Je vais tenter avec "Carte Bonnin".
Faudrait demander à l'armée vu qu'il a fait ça avec l'armée. Mais, où demander ?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Invité le Ven 8 Fév - 11:07

Jean-Baptiste Marchand, né en 1863 et mort en 1934. A quitté l'armée en 1919. Fut commandant de la mission Congo-Nil de 1896 à 98, fut affecté au 8ème RIC puis au 47ème.
RIC = Régiment d'Infanterie Coloniale.
Je pense pas que ce soit lui vus sa mort en 1934.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Chasse à la chèvre.

Message  MEDRANO le Ven 8 Fév - 21:48

Voilà donc plusieurs jours que nous roulons. la viande fraiche a été consommée dans les premiers jours. Les conserves de visnde, bien préparé, c' est bon. Le poisson en boite avec une bonne mayo ce n' est pas mal non plus.
Mais un petit gibier local, ça nous remettrait les papilles gustatives d' équerre.
Alors on roule et on ouvre l' oeil. Le mas est prêt, chargé ?
Ah, un petit troupeau. On s' arrête, on observe à la jumelle. Des gazelles. Quatre adultes et trois plus jeunes. On va dessus, elles démarrent, on les suit. On se rapproche, mais pas trop, on laisse 150, 200 m . Si tu viens les pousser avec le pare-choc, elles vont courir jusqu'à tomber raides-mortes, foudroyées par une crise cardiaque. Il faut les suivre, les inciter à courie et garder la distance. Et surveiller leur arrêt, qui ne va pas manquer de se produire quand elles se sentirons fatiguées, mais pas trop poussées.
Dès qu' elles s' arrêtent, on stope et on saute du bahut avec le fusil à lunette. Et on tire un animal, deux animaux sans plus. Et là on reprend la progression jusqu' aux bêtes tombées. Et c' est là ou on voit le chasseur. Les bêtes ne sont pas forcément mortes. D' aucun les auraient achevée d' un autre coup de fusil. Moi je les finissait au couteau en les saignant, bien conciencieusement. Car la conservation de la viande en dépend. Les bêtes sont vidées et l' une d' elles est dépouillée, c' est pour manger tout de suite. On fait bien attention de ménager les trophées, une tête, un massacre, la peau, les pattes. Tout celà va bien intéresser nos copains les cuistots et les récompenser des attention qu' ils ont pour nous lorsque nous prenons possession des repas.
Et pour les repas qui suivent, c' est là ou le talent de notre copain le boucher fut le plus apprécié. Tailler de petites pièces de viande, dénervées, pour les frire ensuite à la poële avec de l' ail, de l' echalotte et un peu de cayenne.
Et pour le retour, généralement, nous préservions quelque gigots pour nos potes des cuisines, qui encore nous invitaient à gouter ce qu' ils avaient cuit à la broche.


avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Alain le Sam 9 Fév - 7:56

Encore, Dan...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12910
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Sam 9 Fév - 9:13

La première photo, c' était un matin de bonne heure, l' hiver. Les ombres étaient longues, tellement longues que le photographe n' a pas vu qu' il me faisait de l'ombre. Vous avez remarqué le survêtement sous le treillis. Faisait encore pas bien chaud.
La deux, vous l' aviez déjà vue, c' est dans la piaule, pas eu envie ces gars là de revenir à la cantine. La nostalgie de la piste.
La troisième c' est un genre d' imbécile qui fait encore le clown et qui prétend faire croire qu' il bouffait la viande crue. Sur une caisse transformée en billot de découpe. Le couteau à cran d' arrêt n' est pas à moi Monsieur l' agent. Le mien était un couteau de chasse à cran d' arrêt aussi, mais plus long et à la lame plus large, affutée sur la pierre à huile comme un rasoir. C' est plus commode pour dépouiller. La chéchia est un accessoire que j' ai reçu je ne sais plus quand et qui ne me quittait pas . Et que je mettait à chaque fois que j' avais envie de faire le con. Souvent.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Sam 9 Fév - 18:04

Ce sujet n' ayant pas suce six thé l' intérêt escompté, je m' abstiendrai donc de décrire les petits dessous de la vie en piste.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Alain le Sam 9 Fév - 18:06

Tu rigoles ou quoi ? on est tous suspendus à ton récit...
Tu sais très bien que s'il n'y a pas de réponse, c'est pour ne pas le noyer, m'enfin...
En plus, un des plus beaux depuis le début du forum !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12910
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MEDRANO le Sam 9 Fév - 18:13

Non, LE plus bo.
avatar
MEDRANO
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 2941
Age : 74
Localisation : Auvergne
Date d'inscription : 05/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Invité le Sam 9 Fév - 18:32

Message effacé.


Dernière édition par jeanmarie le Mar 31 Mar - 10:39, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  MacGyver le Sam 9 Fév - 20:11

Tu vas pas nous faire ça et nous laisser en plan en plein désert ?
J'ai pas fini de manger moi !
On continue la piste ? Tu veux bien dis ?
avatar
MacGyver
Consultant
Consultant

Nombre de messages : 1521
Age : 73
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 07/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Valou le Sam 9 Fév - 20:48

Moi aussi elle m'intéresse la piste ! Continue Medrano !
C'est comme pour Immeghar... j'ai arrêté, mais si ça vous intéresse, je peux continuer (et comme je n'avais pas vos opinions, dans le doute...)
avatar
Valou
Cantinière
Cantinière

Nombre de messages : 1615
Age : 44
Localisation : France
Date d'inscription : 06/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA PISTE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum