BLAGUE A TABAC

Page 3 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Georges le Dim 25 Aoû - 10:48

Phil a écrit:Comme Georges parfois je ne comprend rien.....
Ah bon? je ne comprend pas..........
avatar
Georges

Nombre de messages : 5616
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Phil. le Dim 25 Aoû - 11:56

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:05, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

authentique

Message  Invité le Dim 25 Aoû - 19:18

- Bobo
Phil va voir Nicole
- Nicole, Nicole... je me suis fait mal !
- Où ça ?
- Là bas !

Il ya a plusieurs decennies . Un des enfants (petits) de mon cousin, se plaint : " les petits, là bas ,  me  frappent " . Réponse du cousin ,costaud quand même : " reste ici " .
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

En voilà une quelle est mignonne !

Message  Phil. le Lun 26 Aoû - 14:14

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:05, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

mignonette.... ne trouvez-vous pas !

Message  Phil. le Mer 28 Aoû - 18:41

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:06, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

je sais c'est nul....

Message  Phil. le Jeu 29 Aoû - 9:21

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:06, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Ven 30 Aoû - 18:23

À trente ans, je faisais beaucoup de vélo, et je montais les côtes sans trop de problèmes.
Maintenant, j'ai plutôt tendance à les descendre...



Côtes de Provence


Côtes du Rhône,


Côtes de Beaune


Côtes de Bourg

A chacun ses côtes...........

l'une n'empêche pas l'autre


avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Blagues en parts

Message  Invité le Ven 30 Aoû - 23:43

Vous ne connaissez pas la bla gue à deux balles :  Pan Pan .
 
C'est le gars qui ne veut pas faire son service militaire. Il se renseigne mais ce n'est pas facile pour être réformé. Un copain lui suggére la castration . Aprés bien des hésitations, il accepte cette efficace et définitive amputation . Lors du conseil de révision , le médecin chef le regarde et lui dit :" réformé, pieds plats " ......
 
C'est un âne dans un pré qui rencontre un autre âne . - C'est quoi ton nom  . - Bob dit l'âne.....
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Sam 31 Aoû - 21:53

J' ai un voisin qui un jour avait acheté une vache vraiment pas commode.
Il va pour la traire, POF un coup de pied dans le seau. Alors il prend une longe et lui attache la patte au bord de la crêche. Il reprend sa traite. POT un autre coup de saton avec l' autre patte: Le seau en l' air. le voisin lui attache l' autre patte de l' autre côté de la crêche. Et se remet à traire. POF un grand coup de queue et le seau se remet à voler. Alors le voisin un peu furax prend son tabouret pour se faire un peu plus haut et s' attache à attacher la queue de la vache à une poutre du plafond. Là, comme des emmerdes n' arrivent jamais seules, ses bretelles cassent et son pantalon descend sur ses chaussures.
C' est précisément à ce moment que la voisine est entrée dans l' étable.

Eh bien elle ne l' a jamais cru
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Dim 1 Sep - 23:15

avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Georges le Mar 3 Sep - 11:52

NO COMMENT !

avatar
Georges

Nombre de messages : 5616
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Mar 3 Sep - 11:57

Georges, quelle chance donnes vite ta recette.....!
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Georges le Mar 3 Sep - 12:04

Alain P a écrit:Georges, quelle chance donnes vite ta recette.....!
Pour les cornes ?
avatar
Georges

Nombre de messages : 5616
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Mar 3 Sep - 12:13

Non pour ta séduction évidemment.

Celà prouve que tu n'as pas les symptômes ci dessous:

As-tu un ou plusieurs de ces symptômes ?
Si un café t'empêche de dormir
Si une bière t'envoie directement aux toilettes
Si tout te paraît trop cher
Si n'importe quelle bêtise te met en rogne
Si un léger excès fait monter l'aiguille de ta balance
Si tu arrives à l'âge des métaux
(cheveux d’argent, dents en or, pacemaker en titane)
Si la bouffe te fait mal à l'estomac
Si le poivre t'irrite et l'ail te fait régurgiter
Si le sel fait monter ta tension
Si tu demandes au maître d'hôtel une table loin de la musique
Si attacher tes lacets te fait mal au dos
Si la télé t'endort
Si tu dois te servir de plusieurs paires de lunettes
(de près, de loin, de soleil)
Si tu as des douleurs d'origine inconnue.
A ton âge tu dois avoir un ou plusieurs de ces symptômes?
Si oui: Alors ATTENTION!
C'est sûr que tu souffres d'Helléparthie
Et oui ! Helléparthie ta jeunesse !

Et apparemment vu la photo, il nous faut t'imiter.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Phil. le Mar 3 Sep - 16:36

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:01, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Georges le Mer 4 Sep - 10:53

Alain P a écrit:Et apparemment vu la photo, il nous faut t'imiter.
Mais non, impossible, la beauté interne ne s'imite pas mon camarade ! (pratique cette connerie....)
avatar
Georges

Nombre de messages : 5616
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Edouard le Mer 4 Sep - 11:50

La beauté interne et aussi externe...
Moi par exemple... Assis à une terrasse de café, j'avais remarqué qu'une jeune et jolie femme me regardait avec insistance. Flatté, je lui décoche mon sourire 44bis (celui qui laisse entrevoir la canine supérieure droite) elle m'a rendu mon sourire, s'est approchée et m'a susurré d'une voix suave
"Excusez-moi Monsieur de vous détailler ainsi mais je suis paléontologue et lorsque vous retirez vos lunettes, vous ressemblez à s'y méprendre à l'homme de Cromagnon" ... J'ai bien sur refusé son invitation, car cette charmante personne tenait absolument à me présenter à ses collègues de travail...
Vexé, mais vexé qu'il était le Edouard !!! Je crois bien être parti sans payer ma consommation tellement mon humiliation était grande...

Cette histoire est peut-être vraie, ou pas, c'est comme vous le désirez...
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3233
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Phil. le Mer 4 Sep - 11:57

Edouard a écrit:La beauté interne et aussi externe...
Moi par exemple... Assis à une terrasse de café, j'avais remarqué qu'une jeune et jolie femme me regardait avec insistance. Flatté, je lui décoche mon sourire 44bis (celui qui laisse entrevoir la canine supérieure droite) elle m'a rendu mon sourire, s'est approchée et m'a susurré d'une voix suave
"Excusez-moi Monsieur de vous détailler ainsi mais je suis paléontologue et lorsque vous retirez vos lunettes, vous ressemblez à s'y méprendre à l'homme de Cromagnon" ... J'ai bien sur refusé son invitation, car cette charmante personne tenait absolument à me présenter à ses collègues de travail...
Vexé, mais vexé qu'il était le Edouard !!! Je crois bien être parti sans payer ma consommation tellement mon humiliation était grande...

Cette histoire est peut-être vraie, ou pas, c'est comme vous le désirez...
Pas possible à toi aussi elle a osé le faire.....


Dernière édition par Philippe le Mar 15 Oct - 9:16, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

LE COMBLE

Message  Invité le Mer 4 Sep - 17:55

Professeur de danse : hésiter à faire un rock à Boston . Détester les chats, chats, chats. ne pas envoyer tout valser.


Châtelaine : être enceinte.  tomber dans les oubliettes . Ne pas monter au créneau.

Homme : jouer et ne pas aller en dame . Ne pas passer pour une femmelette .

Menuisier : prendre une toise . ne pas monter sur les planches . ne pas être bien charpenté.


Jardinier : ne pas savoir rouler une pelle . ne pas savoir extraire une racine carrée. ne pas être cultivé .

Hotesse de l'air : ne pas savoir s'envoyer en l'air.


Horloger : ne pas savoir mettre les pendules à l'heure. être en retard . ne pas savoir remonter le temps.


Ecrivain : de jeter l'encre. ne plus être à la page . ne pas se faire tailler une plume .


l'instituteur : se blesser et ne pas en saigner . perdre son latin .


Cordonnier : travailler dans une technique de pointe sans en devenir marteau . crier à perdre aléne .

Charcutier : finir comme une andouille. ne pas faire partie des gens bons. d'être empaté. à l'armée - faire partie de la 6 éme section

et monter à l'assaut en criant : a l'assaut 6...


Vitrier : éviter de briser la glace . ne pas faire un carreau à la pétanque . éviter l'effet miroir . être sans tain JP R



Pour les amateurs de caricatures
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Georges le Mer 4 Sep - 18:33

Phil a écrit:Pas possible à toi aussi elle a osé le faire..... à la différence qu'à moi elle a dit :
Tu ressembles à Robert Redford, mais quand même plus à Robert qu'à Redford................ou alors, à Alain Deloin !
avatar
Georges

Nombre de messages : 5616
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Phil. le Mer 4 Sep - 19:50

georges a écrit:
Phil a écrit:Pas possible à toi aussi elle a osé le faire..... à la différence qu'à moi elle a dit :
Tu ressembles à Robert Redford, mais quand même plus à Robert qu'à Redford................ou alors, à Alain Deloin !
Aujourd'hui (!) un tsunami ravageur est passé par là.....
Jadis... au pensionnat (un pensionnat mixte mais séparé corps et biens...) les nanas m'avaient surnommé James Dean..(et j'en ai profité de ce surnom.... Quels merveilleux souvenirs.... les années de dortoir  Very Happy I love you  )



Dernière édition par Phil. le Dim 8 Sep - 18:54, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain P le Sam 7 Sep - 10:08

avatar
Alain P

Nombre de messages : 6597
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Phil. le Mer 11 Sep - 9:05

!


Dernière édition par Philippe le Mar 15 Oct - 9:17, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

juste pour s'envoyer en l'air !

Message  Phil. le Ven 13 Sep - 13:19

!


Dernière édition par Philippe le Jeu 10 Oct - 11:03, édité 1 fois
avatar
Phil.

Nombre de messages : 8480
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Alain le Dim 15 Sep - 10:39

Un ancien de notre forum, que j'aimerais assez voir revenir, a un humour décapant...
Je vous livre quelques unes de ses remarques... ça nous changera un peu !
Bon dimanche !!!

JMR a écrit:Logomachie (du grec logos, discours, et makhê, combat) : assemblage de mots creux dans un discours, dans un raisonnement.

Voici quelques phrases bien vides de sens destinées à améliorer les discours des manageurs branchés.



Dans un certain nombre de cas, le recadrage métabolise les impacts organisationnels de chacun.

Dans de nombreux domaines, l'excellence stimule les équilibres globalo-superficiels des acteurs.

Au niveau du vécu, la sensorialité peut faire rapidement progresser les acquis stratégiques de la démarche.

Dans la plupart des cas, la communication s'inscrit dans les concepts réductionnistes du schéma directeur.

Dans de nombreux domaines, le levier de différentiation métabolise les besoins participatifs des imbrications.

Au niveau du vécu, le brainstorming améliore les changements institutionnels des axes de progrès.

Effectivement, la communication transcende les processus critiques de l'entreprise.

Effectivement, l'adéquation identifie les besoins participatifs de la non-qualité.

Au jour d'aujourd'hui, le brainstorming peut faire rapidement progresser les effets tertiaires des structures.

Après analyse, la globalisation modifie les besoins inter-culturels avec l'ensemble des acteurs.

C'est par le dialogue que la finalité galvanise les indicateurs corrélatifs des ressources.

En général, l'intervention consolide les changements réductionnistes du professionnalisme.

Effectivement, la planification s'inscrit dans les processus hypothético-déductifs du projet.

En termes de déficits humains, la socio-dynamique mobilise les indicateurs inter-culturels de la non-qualité.

Nous savons tous que la formation développe les impacts globalo-superficiels de la problématique.

Face à un environnement aussi mouvant, le levier de différentiation révèle les acquis représentatifs de troisième génération.

C'est par le dialogue que l'effet de levier consolide les indicateurs globalo-superficiels avec l'ensemble des acteurs.

Dans de nombreux domaines, le partenariat clarifie les blocages cognitifs de l'individu.

Dans le contexte actuel, la socio-dynamique ponctue les changements motivationnels du dispositif.

Dans la plupart des cas, le challenge programme les concepts exogènes de la non-qualité.

Dans ce cas précis, la compréhension galvanise les résultats caractéristiques dans le bon sens.

Quelque part, le recadrage identifie les inputs organisationnels de notre compétence.

Face à un environnement aussi mouvant, le partenariat clarifie les niveaux discriminants de chacun.

Objectivement, l'application dynamise les paramètres synthétiques de la hiérarchie.

C'est par le dialogue que le déploiement programme les indicateurs transversaux de la hiérarchie.

Au jour d'aujourd'hui, la métamodèlisation perfectionne les résultats critiques de la communauté logicielle.

Quelque part, le recadrage développe les processus qualitatifs du schéma directeur.

Dans un certain nombre de cas, la planification développe les inputs hypothético-déductifs du méta-contexte.

Typiquement, le consensus peut faire rapidement progresser les acquis discriminants du schéma directeur.

C'est par le dialogue que le stress peut vraisemblablement s'harmoniser avec les paradoxes stratégiques des axes de progrès.

Dans le contexte actuel, l'opérationnalisation conditionne les acquis cognitifs du dispositif.

Dans ce cas précis, la planification améliore les équilibres analytiques de la non-qualité.

C'est incontournable : le levier de différentiation stimule les inputs cumulatifs de la technologie.

Dans de nombreux domaines, la redondance améliore les inputs tertiaires des acteurs.

Quelque part, l'objectif identifie les résultats informatiques des synergies.

Quelque part, l'avenir peut faire rapidement progresser les paradoxes représentatifs des axes de progrès.

En termes de déficits humains, l'effet de levier perfectionne les résultats pédagogiques de l'investissement.

C'est par le dialogue que le management développe les paramètres majeurs des supports.

En conclusion, l'opérationnalisation galvanise les équilibres transactionnels à tous les niveaux.

Dans le contexte actuel, la redondance s'inscrit dans les impacts systémiques du groupe.

Au jour d'aujourd'hui, la frontière ponctue les résultats ad hoc du projet.

Objectivement, la sensorialité s'inscrit dans les acquis synthétiques du schéma directeur.

Au niveau du vécu, la finalité identifie les effets transfonctionnels des supports.

Au niveau du vécu, la planification perfectionne les inputs répresentatifs des ressources.

Effectivement, la richesse du réseau perfectionne les niveaux hypothético-déductifs de l'individu.

Dans un certain nombre de cas, la planification ponctue les thèmes neuro-linguistiques de la performance.

Dans un certain nombre de cas, le déploiement clarifie les niveaux discriminants de la non-qualité.

Dans un certain nombre de cas, l'adéquation peut vraisemblablement s'harmoniser avec les facteurs adjacents des synergies.

Au jour d'aujourd'hui, l'expression dynamise les thèmes motivationnels dans le bon sens.

En général, la formation doit éclaircir les concepts cumulatifs des acteurs.

En conclusion, le défi consolide les impacts majeurs du méta-contexte.

Nous savons tous que la richesse du réseau doit éclaircir les changements informatiques du schéma directeur.

Nous savons tous que l'application renouvelle les problèmes exogènes du rattachement.

Dans la plupart des cas, la logistique peut vraisemblablement s'harmoniser avec les inputs ad-hoc des difficultés.

Vous n'ignorez pas que la planification identifie les indicateurs stratégiques du dispositif.

Tôt ou tard, le management améliore les blocages sociétaux des axes de progrès.

Dans un certain nombre de cas, le parallélisme doit pouvoir décliner les impacts motivationnels du développement.

Dans le contexte actuel, la planification doit pouvoir décliner les concepts hypothético-déductifs du référentiel.

Objectivement, le recadrage s'inscrit dans les indicateurs sociétaux des synergies.

Typiquement, l'amélioration révèle les impacts cumulatifs à tous les niveaux.

C'est incontournable : la richesse du réseau ponctue les paradoxes transactionnels des axes de progrès.

En termes de déficits humains, la richesse du réseau identifie les impacts hypothético-déductifs du schéma directeur.

Effectivement, la complexité peut faire rapidement progresser les inputs stratégiques de l'entreprise.

Dans le contexte actuel, l'évolution améliore les impacts réductionnistes des synergies.

Vous n'ignorez pas que l'évolution doit pouvoir décliner les concepts transversaux des leaders.

Dans un certain nombre de cas, l'évaluation mobilise les paramètres hypothético-déductifs de la problématique.

Vous n'ignorez pas que l'anticipation doit pouvoir décliner les niveaux participatifs des pratiques.

Tôt ou tard, le consensus programme les problèmes transversaux des synergies.

Dans ce cas précis, la communication implique les impacts sociétaux des supports.

Quelque part, l'effet de levier métabolise les thèmes synthétiques du référentiel.

Vous n'ignorez pas que le levier de différentiation renforce les équilibres discriminants du professionnalisme.

Tôt ou tard, la logistique doit pouvoir décliner les impacts inter-culturels de notre compétence.

Dans un certain nombre de cas, le challenge développe les équilibres synthétiques des synergies.

Objectivement, l'expérimentation doit éclaircir les impacts cognitifs du développement.

Effectivement, la frontière métabolise les changements analytiques des acteurs.

En général, l'effort soutenu métabolise les blocages globalo-superficiels du projet.

En termes de déficits humains, la sensorialité métabolise les impacts critiques en permanence.

Au niveau du vécu, le brainstorming renouvelle les savoir-faire neuro-linguistiques du projet.

Vous n'ignorez pas que la formalisation peut faire rapidement progresser les paramètres pédagogiques des neuro-sciences.

Dans un certain nombre de cas, le recadrage peut vraisemblablement s'harmoniser avec les paradoxes systémiques de chacun.

C'est dans l'adversité que la richesse du réseau peut faire rapidement progresser les niveaux discriminants de l'équipe.

Dans ce cas précis, le management mobilise les problèmes organisationnels de la démarche.

Face à un environnement aussi mouvant, la communication peut vraisemblablement s'harmoniser avec les équilibres qualitatifs de notre compétence.

Dans ce cas précis, le levier de différentiation galvanise les effets majeurs en permanence.

Au niveau du vécu, l'évaluation dynamise les thèmes représentatifs de notre compétence.

Dans un certain nombre de cas, l'amélioration révèle les savoir-faire sociétaux de l'investissement.

C'est incontournable : le vécu peut faire rapidement progresser les acquis majeurs du référentiel.

En termes de déficits humains, la richesse du réseau galvanise les impacts sociétaux des structures.

Face à un environnement aussi mouvant, le management ponctue les thèmes globalo-superficiels de la non-qualité.

Vous n'ignorez pas que la planification développe les niveaux stratégiques avec l'ensemble des acteurs.

Vous n'ignorez pas que le vécu implique les effets majeurs de l'investissement.

Face à un environnement aussi mouvant, la réflexion développe les thèmes synthétiques de l'individu.

Désormais, le vécu consolide les indicateurs hiérarchiques de l'individu.

C'est dans l'adversité que le stress développe les effets institutionnels dans le bon sens.

C'est incontournable : la formalisation s'inscrit dans les équilibres sociétaux de la technologie.

Dans le contexte actuel, la richesse du réseau modifie les besoins tertiaires du plan d'action.

Au niveau du vécu, la richesse du réseau s'inscrit dans les résultats qualitatifs des ressources.

Au jour d'aujourd'hui, la finalité implique les savoir-faire critiques du dispositif.

Tôt ou tard, l'opérationnalisation identifie les acquis exogènes de la communauté logicielle.

Vous n'ignorez pas que l'expérimentation transcende les thèmes pédagogiques de la hiérarchie.

En termes de déficits humains, l'opérationnalisation ponctue les inputs systémiques de l'investissement.

En conclusion, la planification galvanise les acquis stratégiques du schéma directeur.

Dans ce cas précis, le management ponctue les paradoxes hypothético-déductifs du groupe.

Typiquement, le consensus doit pouvoir décliner les effets adjacents des bénéficiaires.

C'est dans l'adversité que l'évolution clarifie les thèmes motivationnels de la démarche.

En termes de déficits humains, l'anticipation doit éclaircir les besoins neuro-linguistiques à tous les niveaux.

Objectivement, le déploiement dynamise les changements corrélatifs des imbrications.

Effectivement, l'excellence consolide les impacts informatiques de l'investissement.

Typiquement, la socio-dynamique galvanise les résultats pédagogiques du méta-contexte.

Dans un certain nombre de cas, l'application stimule les acquis participatifs de troisième génération.

Dans un certain nombre de cas, la compréhension modifie les concepts organisationnels de l'individu.

Vous n'ignorez pas que le stress dynamise les effets ad hoc de l'investissement.

Nous savons tous que le vécu clarifie les processus discriminants du développement.

Désormais, la planification clarifie les résultats réductionnistes du plan d'action.

Tôt ou tard, l'efficacité doit pouvoir décliner les besoins neuro-linguistiques du potentiel.

Face à un environnement aussi mouvant, l'efficacité galvanise les besoins stratégiques du développement.

Nous savons tous que l'excellence programme les thèmes globalo-superficiels des bénéficiaires.

C'est dans l'adversité que le vécu doit éclaircir les impacts qualitatifs de la communauté logicielle.

En termes de déficits humains, la formation dynamise les processus globalo-superficiels du plan d'action.

En conclusion, le diagnostic conditionne les paradoxes transfonctionnels du référentiel.

C'est dans l'adversité que la méthode programme les inputs critiques du potentiel.

Objectivement, la formalisation métabolise les équilibres motivationnels des imbrications.

Effectivement, l'expression identifie les changements sociétaux des pratiques.

Typiquement, l'effet de levier identifie les thèmes stratégiques des bénéficiaires.

À condition de s'adapter, l'amélioration identifie les thèmes hiérarchiques du développement.

Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens.

Nous savons tous que la formalisation peut faire rapidement progresser les paradoxes institutionnels du groupe.

En conclusion, l'expression modifie les problèmes qualitatifs en permanence.

Au niveau du vécu, la socio-dynamique développe les équilibres hypothético-déductifs des synergies.

C'est par le dialogue que le levier de différentiation peut faire rapidement progresser les besoins qualitatifs de la technologie.

Dans un certain nombre de cas, le diagnostic implique les résultats stratégiques de l'équipe.

Au niveau du vécu, l'adéquation renouvelle les impacts exogènes du potentiel.

Au jour d'aujourd'hui, la finalité clarifie les résultats corrélatifs du plan d'action.

Typiquement, la méthode développe les paradoxes transactionnels de l'individu.

Typiquement, le consensus conditionne les concepts hiérarchiques des leaders.

Quelque part, la richesse du réseau métabolise les impacts transactionnels en permanence.

Dans la plupart des cas, le challenge conditionne les blocages caractéristiques du développement.

Objectivement, l'effet de levier mobilise les acquis discriminants en permanence.

Dans ce cas précis, la réflexion métabolise les concepts participatifs du projet.

À condition de s'adapter, le recadrage améliore les impacts synthétiques du schéma directeur.

Objectivement, la frontière programme les savoir-faire synthétiques de la hiérarchie.

Désormais, l'intégration s'inscrit dans les problèmes qualitatifs des imbrications.

Objectivement, la formation transcende les paramètres organisationnels de notre compétence.

Nous savons tous que la globalisation perfectionne les impacts pédagogiques des bénéficiaires.

Effectivement, la communication galvanise les inputs analytiques de l'individu.

C'est incontournable : le partenariat identifie les problèmes corrélatifs des bénéficiaires.

Désormais, l'excellence doit pouvoir décliner les équilibres tertiaires de l'équipe.

Au niveau du vécu, la redondance améliore les équilibres corrélatifs de troisième génération.

Nous savons tous que la planification identifie les impacts informatiques de la démarche.

Désormais, la sensorialité doit éclaircir les impacts représentatifs de la problématique.

C'est incontournable : le vécu peut vraisemblablement s'harmoniser avec les équilibres adjacents des supports.

Désormais, la logistique stimule les effets caractéristiques avec l'ensemble des acteurs.

Nous savons tous que la finalité peut faire rapidement progresser les problèmes cognitifs du référentiel.

C'est dans l'adversité que la formalisation perfectionne les inputs cumulatifs de la technologie.

C'est incontournable : la complexité renforce les thèmes hypothético-déductifs du groupe.

Dans de nombreux domaines, la globalisation transcende les paradoxes hiérarchiques de la non-qualité.

C'est dans l'adversité que le recadrage ponctue les processus cumulatifs des leaders.

Dans la plupart des cas, l'expérimentation renouvelle les résultats réductionnistes de la technologie.

C'est dans l'adversité que la compréhension programme les besoins représentatifs de la performance.

Après analyse, l'expérimentation renouvelle les processus discriminants à tous les niveaux.

En termes de déficits humains, le défi s'inscrit dans les paramètres transversaux de l'entreprise.

En termes de déficits humains, la formation renouvelle les besoins sociétaux du potentiel.

En termes de déficits humains, le partenariat renforce les blocages sociétaux du dispositif.

C'est incontournable : l'efficacité améliore les blocages stratégiques des structures.

En conclusion, la finalité galvanise les impacts transactionnels de la hiérarchie.

Quelque part, le management consolide les impacts qualitatifs des difficultés.

Au niveau du vécu, l'évaluation renouvelle les inputs participatifs de l'entreprise.

En termes de déficits humains, la méthode transcende les problèmes cumulatifs du référentiel.

Face à un environnement aussi mouvant, le consensus consolide les besoins exogènes des synergies.

Nous savons tous que le parallélisme ponctue les besoins transversaux de la non-qualité.

En termes de déficits humains, la complexité programme les besoins tertiaires du schéma directeur.

En termes de déficits humains, l'intégration peut vraisemblablement s'harmoniser avec les inputs cumulatifs du groupe.

À condition de s'adapter, la finalité perfectionne les processus transfonctionnels du schéma directeur.

Effectivement, l'efficacité s'inscrit dans les effets globalo-superficiels dans le bon sens.

Tôt ou tard, le management peut vraisemblablement s'harmoniser avec les savoir-faire motivationnels des leaders.

Après analyse, l'objectif ponctue les problèmes hiérarchiques du schéma directeur.

En général, le parallélisme révèle les thèmes sociétaux du projet.

Au niveau du vécu, le diagnostic développe les blocages réductionnistes en permanence.

Dans de nombreux domaines, le stress consolide les indicateurs systémiques avec l'ensemble des acteurs.

Dans le contexte actuel, la pérennité s'inscrit dans les indicateurs sociétaux des synergies.

Au niveau du vécu, l'intervention transcende les impacts organisationnels de la performance.

Dans un certain nombre de cas, la méthode peut vraisemblablement s'harmoniser avec les acquis adjacents des neuro-sciences.

Dans un certain nombre de cas, l'excellence consolide les effets cognitifs de chacun.

Vous n'ignorez pas que l'effet de levier doit pouvoir décliner les inputs informatiques de la non-qualité.

Quelque part, la richesse du réseau doit pouvoir décliner les besoins corrélatifs du plan d'action.

Dans le contexte actuel, la planification s'inscrit dans les impacts tertiaires du référentiel.

Désormais, l'opérationnalisation peut faire rapidement progresser les besoins cognitifs de la problématique.

En termes de déficits humains, l'intégration perfectionne les équilibres réductionnistes des axes de progrès.

Après analyse, la finalité perfectionne les impacts analytiques du potentiel.

Dans ce cas précis, la richesse du réseau développe les blocages caractéristiques de la communauté logicielle.

En termes de déficits humains, le stress consolide les résultats analytiques de l'équipe.

Effectivement, le stress consolide les savoir-faire transversaux de la technologie.

Objectivement, l'effet de levier développe les impacts hiérarchiques du groupe.

Dans la plupart des cas, le consensus peut vraisemblablement s'harmoniser avec les blocages hiérarchiques des leaders.

Vous n'ignorez pas que l'effet de levier perfectionne les effets transfonctionnels avec l'ensemble des acteurs.

Dans un certain nombre de cas, le levier de différentiation révèle les savoir-faire informatiques de l'entreprise.

Dans ce cas précis, l'objectif dynamise les paradoxes transfonctionnels en permanence.

Quelque part, le déploiement modifie les besoins adjacents du groupe.

Dans un certain nombre de cas, le brainstorming peut vraisemblablement s'harmoniser avec les paramètres sociétaux de la communauté logicielle.

Nous savons tous que l'effet de levier galvanise les inputs qualitatifs de la performance.

C'est dans l'adversité que l'évaluation renforce les processus inter-culturels des axes de progrès.

Au niveau du vécu, le diagnostic implique les impacts transactionnels de la démarche.

Après analyse, la richesse du réseau ponctue les thèmes hiérarchiques du dispositif.

En termes de déficits humains, l'expression peut faire rapidement progresser les résultats représentatifs du groupe.

Dans la plupart des cas, le défi dynamise les impacts majeurs du schéma directeur.

À condition de s'adapter, le parallélisme renouvelle les indicateurs qualitatifs de la démarche.

Quelque part, l'intervention métabolise les thèmes critiques du développement.

À condition de s'adapter, l'application programme les blocages exogènes du professionnalisme.

Désormais, la frontière stimule les processus exogènes du schéma directeur.

Dans un certain nombre de cas, l'expérimentation révèle les impacts transversaux des bénéficiaires.

En général, la formation doit pouvoir décliner les impacts inter-culturels de chacun.

Tôt ou tard, le déploiement programme les paradoxes participatifs de la communauté logicielle.

Dans un certain nombre de cas, le vécu mobilise les niveaux représentatifs en permanence.

En général, la compréhension renouvelle les paramètres représentatifs de la technologie.

Dans ce cas précis, l'intégration mobilise les impacts représentatifs du schéma directeur.

Objectivement, le management renouvelle les concepts hiérarchiques du schéma directeur.

Dans un certain nombre de cas, la compréhension conditionne les impacts sociétaux des leaders.

Au niveau du vécu, la sensorialité peut vraisemblablement s'harmoniser avec les problèmes qualitatifs des neuro-sciences.

Quelque part, le stress transcende les équilibres inter-culturels des synergies.

Dans la plupart des cas, la globalisation dynamise les impacts réductionnistes du potentiel.

C'est incontournable : la métamodèlisation peut faire rapidement progresser les équilibres hypothético-déductifs de la hiérarchie.

Au jour d'aujourd'hui, l'expérimentation peut vraisemblablement s'harmoniser avec les niveaux analytiques des pratiques.

En conclusion, l'intervention dynamise les besoins inter-culturels de la performance.

Objectivement, le vécu transcende les indicateurs hiérarchiques des imbrications.

Dans de nombreux domaines, l'intervention transcende les indicateurs critiques du développement.

Dans le contexte actuel, la finalité ponctue les inputs motivationnels de l'entreprise.

Vous n'ignorez pas que la logistique doit éclaircir les effets réductionnistes de troisième génération.

Dans la plupart des cas, la formation programme les concepts représentatifs de troisième génération.

Dans un certain nombre de cas, l'excellence identifie les blocages sociétaux du référentiel.

Au niveau du vécu, l'efficacité ponctue les thèmes tertiaires du méta-contexte.

Face à un environnement aussi mouvant, la sensorialité s'inscrit dans les besoins pédagogiques du potentiel.

C'est dans l'adversité que la formation doit éclaircir les concepts motivationnels des bénéficiaires.

Dans un certain nombre de cas, le challenge mobilise les facteurs transversaux des leaders.

Désormais, le diagnostic améliore les résultats informatiques de chacun.

En termes de déficits humains, le défi identifie les acquis transfonctionnels à tous les niveaux.

Au niveau du vécu, l'expérimentation doit pouvoir décliner les changements transversaux des acteurs.

Dans de nombreux domaines, le consensus transcende les changements majeurs des axes de progrès.

C'est incontournable : l'opérationnalisation dynamise les concepts motivationnels de notre compétence.

C'est par le dialogue que le challenge s'inscrit dans les paramètres transversaux du rattachement.

Tôt ou tard, le déploiement métabolise les problèmes analytiques à tous les niveaux.

Dans le contexte actuel, la pérennité renouvelle les blocages majeurs du groupe.

Objectivement, l'intervention transcende les thèmes corrélatifs des bénéficiaires.

En conclusion, la réflexion conditionne les paradoxes caractéristiques des supports.

Dans un certain nombre de cas, la communication transcende les processus tertiaires de notre compétence.

Dans le contexte actuel, la richesse du réseau peut faire rapidement progresser les inputs stratégiques de l'équipe.

Dans un certain nombre de cas, le challenge peut faire rapidement progresser les thèmes transactionnels de la problématique.

Objectivement, le parallélisme développe les impacts inter-culturels avec l'ensemble des acteurs.

Quelque part, l'application doit pouvoir décliner les processus synthétiques des structures.

Dans un certain nombre de cas, le défi métabolise les problèmes qualitatifs des neuro-sciences.

Typiquement, l'expérimentation doit pouvoir décliner les facteurs corrélatifs du méta-contexte.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12769
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: BLAGUE A TABAC

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 44 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 23 ... 44  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum