La COLO

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: La COLO

Message  Invité le Jeu 13 Fév - 18:56

on a toujours tiré avec obus et munitions réels


une fois, on à tiré au 37 ,un obus à ricoché et à fini dans un bordj occupé par la gendarmerie ! ils nous ont ramené l'éclat

pas content les poulets,surtout que nous étions en compte avec eux...............................aussi !

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Phil.C. le Jeu 13 Fév - 18:59

j'arrive plus à suivre.... je referme ma coquille !
avatar
Phil.C.

Nombre de messages : 8586
Age : 76
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Jeu 13 Fév - 19:07

Phil. a écrit:j'arrive plus à suivre.... je referme ma coquille !
Ben, Oui, en cette fin d'après midi, quel feu d'artifice, il n'y a pas de tir au cul...
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Invité le Jeu 13 Fév - 19:09

Alain P a écrit:
Phil. a écrit:j'arrive plus à suivre.... je referme ma coquille !
Ben, Oui, en cette fin d'après midi, quel feu d'artifice, il n'y a pas de tir au cul...


là,ça ronronne pas !!  
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pour les fils de cheminots.

Message  Phil.C. le Ven 14 Fév - 8:32

(  Evil or Very Mad comme nous sommes dans la rubrique colo..... Evil or Very Mad )
Pour les fils de cheminots...... du Forum... voici l'une de mes << colo Sncf >>

j'avais 12 ans c'était en Vendée à Saint Hilaire de Rietz en juillet.... C'était une bonne préparation à la vie militaire.... du côté de la discipline !

mais la récompense c'était la baignade tous les apm......



je suis assis au milieu... le gars bien peigné.... hé ! oui à l'époque j'en avais.............
avatar
Phil.C.

Nombre de messages : 8586
Age : 76
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Ven 14 Fév - 18:28

L’ÉTENDARD DES COMPAGNIES SAHARIENNES




Le lundi 28 novembre 1966, l’étendard des compagnies sahariennes a été remis à la Section Symbolique du Service Historique de l’Armée au Château de Vincennes, par un officier de la 4ème Compagnie d’Infanterie Portée de l’Infanterie de Marine, ayant pris l’avion à In Amguel, centre d’expériences atomiques du Hoggar, deux jours auparavant.
Il y a rejoint les emblèmes des régiments dissous et, parce qu’il est le dernier arrivé, il est installé au centre d’un carré formé par d’autres émouvantes soies tricolores, appuyant sa hampe sur deux faisceaux de fusils, baïonnettes au canon. Il restera là jusqu’à ce que soit décidé son versement au Musée de l’Armée, à l’Hôtel des Invalides, nécropole des gloires militaires.

Création — C’est à la fin de 1949 que le Gouverneur Général de l’Algérie demanda que fût créé l’emblème qu’il souhaitait remettre lui-même aux Sahariens lors des fêtes prévues pour le cinquantenaire de la prise d’In Salah, au début de janvier 1950. Par décision n° 7934-EMG.FA/G/3 du 8 octobre 1949, le Secrétaire d’État à la Guerre décidait : « L’attribution d’un drapeau aux compagnies sahariennes méharistes et portées, à l’exclusion de celles appartenant à la Légion Étrangère, au Train, au Génie, aux Transmissions qui dépendent de corps dotés d’un emblème. »
Un drapeau, alors qu’il s’agissait d’unités montées !
Le Gouverneur Général protesta donc en demandant que ce fût un étendard et en proposant qu’il portât les inscriptions suivantes :

Sahara touareg
Sahara occidental
Djanet-Fort Charlet
Tindouf
Ghat

1902-1910
1904-1934
1909-1911-1916
1935
1943


Une deuxième décision fut prise le 18 novembre donnant satisfaction sur le premier point, mais pas sur le second, et l’on ne sait si l’on doit le regretter, l’imprécision des inscriptions proposées les rendant trop différentes de celles des autres emblèmes.
Le général Noiret, chef de l’État-Major particulier du Secrétaire d’État signait donc le texte ci-dessous, qui constitue un véritable acte de naissance :
« Un étendard est attribué aux Compagnies sahariennes.
« Cet emblème portera l’inscription :

« Compagnies sahariennes méharistes et portées
« au revers : In Salah 1900
« Il sera confié à la garde d’une compagnie saharienne désignée par le Gouverneur Général de l’Algérie. »
Commandé immédiatement à la maison Arthus-Bertrand, qui, depuis le Second Empire, a le monopole de telles fabrications, l’étendard, flambant neuf, était perçu le 27 décembre 1949 par le capitaine Malecot, contrôleur des Maghzen sahariens.
Il fut remis le 10 janvier 1950 au capitaine, commandant la Compagnie saharienne du Tidikelt – Hoggar à In Salah, lors des cérémonies organisées pour célébrer le cinquantenaire de l’expédition du capitaine Pein qui avait, le premier, pénétré au Tidikelt, avec le géologue Flamand.
La garde de l’étendard

Elle devait être confiée successivement et pour une année aux compagnies méharistes et portées, selon un tour de service d’honneur établi par le Gouverneur Général de l’Algérie, par analogie avec les dispositions prises pour le drapeau unique des bataillons de chasseurs.
La liste qui a été établie tient compte de l’ancienneté des compagnies. En tête, la compagnie du Tidikelt – Hoggar, héritière par dédoublement en 1924 de la compagnie du Tidikelt créée par le décret du 1
er avril 1902 (1). Ensuite la compagnie du Touat, créée à la même date. Puis la compagnie de la Saoura créée par le décret du 22 avril 1904 – En quatrième position, la compagnie du Tassili, issue de celle des Ajjers, elle-même héritière par le dédoublement de 1924 de la compagnie du Tidikelt.
_______________
(1) Le décret du 1
er avril 1902, créait 3 compagnies sahariennes, celles du Tidikelt, du Touat et du Gourara. La troisième fut supprimée par le décret du 1er août 1905.
Nous arrêterons ici cette énumération. De même que les fantassins gardent le souvenir des quatre régiments d’infanterie les plus anciens de l’armée française, les quatre Vieux, Picardie, Piémont, Navarre, Champagne, qui se trouve traditionnellement perpétué par les actuels 1er, 3ème, et 9ème R.I., de même est-il souhaitable que les Sahariens sachent les noms de leurs premières unités, dont la naissance résulte de l’initiative du général Laperrine.
Il fallut tenir compte, dans le tour de service d’honneur, de la légitime revendication présentée le 3 janvier 1953 par le chef d’escadrons d’Achon, commandant le groupement Saharien du Sud Tunisien.
C’est ainsi qu’en 1956, l’étendard franchit la frontière algéro-tunisienne, demeurant alors toutefois dans la zone dont les limites septentrionales et méridionales ont été si remarquablement étudiées par M. Capot-Rey dans son magistral ouvrage : le Sahara Français.
Il n’en sortit pas souvent.
Le 5 février 1954, il était exceptionnellement à Alger pour la prise d’armes au cours de laquelle le Maréchal Juin remit les insignes de Grand’ Croix de la Légion d’Honneur au général Callies, commandant la 10
e Région Militaire. Il était présenté par le capitaine des Ylouses, commandant la compagnie méhariste du Tassili. Le lieutenant Labeyrie, porte-étendard, était encadré par deux Sahariens, un Chaambi et un Targui.
Mais il n’accompagna pas le peloton qui, le 14 juillet de la même année, sous la conduite du capitaine de Pommereau, vint défiler à Paris et fut salué par M. Coty, Président de la République. Il fallut attendre 1960 pour que l’étendard eût l’honneur des Champs-Elysées.
Il fut, par contre, présent à toutes les cérémonies militaires importantes du Sahara. Il était en particulier à Ouargla, au moment de la célébration du cinquantenaire des unités sahariennes. C’est là qu’il fut décoré de la croix de guerre par M. de Chevigné, Secrétaire d’État à la Guerre, avec la citation suivante :

« Glorieuses Unités, n’0nt cessé de maintenir, après les avoir établies, la paix et la présence françaises de l’Atlas au Niger et des confins Marocains aux frontières de Tripolitaine.
« Durant les deux guerres mondiales, ont veillé sans défaillance à la sécurité et à l’intégrité des immensités sahariennes.
« En 1942-1943, en particulier, réussirent à s’opposer aux attaques d’un adversaire supérieur en nombre, et doté d’un matériel puissant qui cherchait à pénétrer dans le Sahara Oriental. Puis, prenant l’offensive, participèrent brillamment à la prise de Ghat.
« Ont fait preuve en toutes circonstances des plus belles qualités militaires et constituent un exemple de ce que peut l’esprit d’entreprise et de sacrifice d’un petit nombre d’hommes, appliqué au service d’une grande cause. »


C’est à cette occasi0n qu’il fut transmis par la compagnie du Touat à celle de la Saoura, en présence des hautes autorités et des détachements de toutes les unités rassemblées dans la capitale du Territoire des Oasis.
En général d’ailleurs, le passage d’une compagnie à une autre fut marqué par une cérémonie. En 1954 notamment, à El Oued, le gouverneur général de l’Algérie et le général commandant la 10
e Région Militaire y assistaient.

M. de Chevigné, secrétaire d’état à la guerre,
décore de la croix de guerre l’étendard des compagnies sahariennes

Le nouvel étendard

Le climat du Sahara n’use pas seulement les hommes qui y vivent. Le soleil fane les couleurs et éprouve les tissus, fussent-ils de soie. Il fallut donc remplacer le fourreau et procéder à des réparations sommaires en 1960. Reçu le 28 juin au Service Historique de l’Armée, qui a, dans ses attributions, l’entretien des emblèmes, l’étendard était rendu le 8 juillet, avec une housse neuve, à l’officier porte-étendard de la compagnie saharienne de Metlili, de sorte qu’il était disponible pour le défilé du 14 juillet à Paris.
Mais il était apparu qu’une simple réparation ne suffirait pas. Il était indispensable de rendre leur éclat aux trois couleurs et à l’étoffe sa solidité originelle. Le 1
er septembre 1960, le Service Historique passait la commande d’une partie flottante et d’une cravate neuves. Il proposait les inscriptions suivantes :
à l’avers :
République
Française
Compagnies sahariennes
Méharistes
et
portées

au revers :
Honneur
et
patrie
In Salah 1900

La livraison ne devant pas avoir lieu avant que la Compagnie saharienne portée de Mariksen ait pris le relais de celle de Metlili dans la garde d’honneur de l’étendard, un délai fut demandé par le général, commandant interarmées au Sahara, délai qui permit de formuler une nouvelle demande relative aux inscriptions.
On se souvient que, de la liste proposée en 1949 par le gouverneur général de l’Algérie, n’avait été retenu qu’un seul nom : In Salah 1900. Cette fois-ci, étayant sa suggestion par une courte relation de chacune de ces actions d’éclat, le général sollicitait l’adjonction de :

Tit
Zmila
Esseyen
Tindou
f
Ghat

1902
1912
1913
1934
1943
Les yeux des censeurs de Paris ne pouvaient malheureusement pas comprendre tout ce que représentaient ces noms glorieux. Pour eux, devaient compter surtout le nombre des combattants engagés et le chiffre des pertes, tués et blessés, entrant en ligne de compte dans des considérations analogues, appliquées à des unités régulières, sur des champs de bataille en zone tempérée.
Comment apprécier des impondérables, la chaleur de fournaise, la soif parcimonieusement apaisée par l’eau fétide de la guerba, quand on est encore loin du puits, la fatigue poussée à la limite extrême de l’endurance humaine (ce qu’ils ont fait, aucune bête ne l’aurait fait), des étapes qui sont des records de vitesse et de distance, une obéissance librement consentie à des chefs qui s’imposaient par leurs qualités morales, une tactique adaptée au pays, appuyée sur une discipline sans faille, qui permettaient la victoire sur des adversaires courageux et déterminés, bien armés et sachant astucieusement mettre de leur côté les avantages que pouvait leur procurer le terrain ?
Comment jauger, avec des mesures ordinaires, l’énergie, l’audace, la grandeur d’âme, les indicibles souffrances de quelques Européens, dans une ambiance d’insécurité permanente, la nature ajoutant son hostilité à celle des hommes ?
Alors, et en dépit de leur bienveillance, ceux qui furent chargés de juger, écartèrent de la liste Zmila 1912 et Tindouf 1934. Tindouf qui marquait l’ultime étape de la pacification du Sahara, Zmila, modèle d’une longue poursuite acharnée, épuisant méhara et méharistes, et qui, aboutissant à la libération de cinquante esclaves, symbolisait l’idéal des «képis bleus».
Si l’on peut regretter que l’héroïsme du capitaine Ressot et du capitaine Charlet n’aient pu, à travers les noms de lieu évoquant leurs exploits. Figurer dans les plis de l’étendard, du moins y a-t-il lieu de se réjouir qu’ait été retenu le souvenir des autres glorieuses actions militaires au Sahara.
Sur le nouvel étendard se trouvent donc mentionnés :

In-Salah
Tit
Esseyen
Ghat

1900
1902
1913
1943
Le Capitaine Fabre vint le 22 juin 1961 prendre livraison au Service Historique des soies neuves de l’étendard.



La Fin – Alors qu’elle était dissoute en septembre 1962, la compagnie méhariste de Tinghert remettait au général, commandant la 26
e D.I., qui décidait de le conserver provisoirement à son P.C., l’étendard des compagnies sahariennes.
En avril 1963, il était confié à la 4
ème Compagnie portée d’Infanterie de Marine, qui le garda jusqu’à la fin.
Ses derniers jours au Sahara, l’étendard les a donc passés parmi ceux qui avaient pris le relais, ceux qu’on appelait les coloniaux, et aussi les ingénieurs des recherches et des expériences atomiques, qui vont eux-mêmes, bientôt, faire leurs bagages.
Il est à Vincennes, où, déjà, quelques anciens Sahariens ont pu le saluer. À Vincennes, où les visages sont moroses dans la grisaille de la sortie du métro, alors qu’il flotta pendant des années, léger et pimpant, bercé par l’amble d’un grand méhari blanc, derrière un capitaine au masque buriné et bronzé et devant des pelotons au trot souple et silencieux, sous un soleil qui magnifiait ses trois couleurs, celles de la France, si harmonieusement combinées – aquarelle de Dufy – aux teintes délicates de paysages incomparables, inoubliables.

Colonel FERRY



LISTE DES UNITÉS QUI ONT EU LA GARDE DE L’ÉTENDARD
DES COMPAGNIES SAHARIENNES DEPUIS 1950


— Compagnie saharienne de Tidikelt Hoggar.........

Compagnie saharienne du Touat........................
— Compagnie saharienne de Saoura......................
— Compagnie saharienne du Tassili.......................
— Compagnie méhariste de l’Erg Oriental..............
— Groupe saharien du Sud Tunisien......................
— Compagnie saharienne portée de la Zousfana....
— Compagnie saharienne des Oasis.......................
— Compagnie saharienne portée de Metlili............
— Compagnie saharienne portée de Mariksen.......
— Compagnie méhariste de Tinghert.....................
— 26
ème D.I. ex C.I.S...............................................
— 4
ème Compagnie portée d’Infanterie de Marine..

du 10 janvier 1950 au 17 janvier 1952
du 18 janvier 1952 au 17 novembre 1952

du 18 décembre 1952 au 11 décembre 1953

du 12 décembre 1953 au 15 décembre 1954
du 16 décembre 1954 au 14 juillet 1956



du 15 juillet 1956 au 18 novembre 1957


du 19 novembre 1957 au 21 décembre 1958

du 22 décembre 1958 au 7 novembre 1959
du 8 novembre 1959 au 22 novembre 1960

du 23 novembre 1960 au 4 novembre 1961
du 5 novembre 1961 au 15 septembre 1962

du 15 septembre 1962 au 25 avril 1963



du 26 avril 1963 au 26 novembre 1966
 

 

 

Source :

Revue Historique de l’Armée
1967 – n° 2

[url=VUDANSLAPRESSE.htm][/url]
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Invité le Ven 14 Fév - 18:44

tres beau document,merci Alain

nous avons vécu cet événement,à savoir le départ du drapeau de la 4eme CPIMa,par contre je pensait qu'il était parti pour le musée des Invalides.

c'est le Lieutenant Quadri ,peloton AM,qui a fait l'accompagnement
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Ven 14 Fév - 18:51

Très bien Alain D, ton info vécue: à plusieurs on peut écrire l'histoire.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Sam 7 Nov - 17:34

http://mehari-if.fr/4eme-compagnie-saharienne-portee-dinfanterie-de-marine/

Il y a quelques temps, il me semble que Georges avait posé la question de savoir s'il existait d'autres Companies Sahariennes Portées d'Infanterie de Marine. Gràce au lien ci dessus j'ai trouvé ces informations:

4ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 4ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine).
DISSOLUTION: 30 juillet 1960.
RECREEE: 01 août 1962.
DISSOUTE: 31 mars 1963 (devient 4ème Compagnie Portée d’Infanterie de Marine, elle même
dissoute le 31 décembre 1966).
GARNISON: Gao (Soudan Français qui deviendra le Mali) et El Goléa (Algérie).

Notre passage à In Amguel est curieusement omis (note personnelle)



5ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 décembre 1958 (anciennement 5ème Compagnie Saharienne d’Infanterie Portée d’Afrique Equatoriale Française).
DISSOLUTION: 01 décembre 1962 (devient 21ème Compagnie Saharienne d’Infanterie Portée).
GARNISON: Moussoro (Tchad).



8ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 mars 1959 (anciennement 8ème Compagnie Saharienne
d’Infanterie de Marine depuis le 01 décembre 1958).
DISSOLUTION: 30 novembre 1961 (devient 8ème Escadron Saharien de Défense et de Combat).
GARNISON: Fort Gouraud (Mauritanie


9ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 9ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine depuis le 01 décembre 1958).
DISSOLUTION: 31 août 1961 (versé au Groupe Saharien n° 2).
GARNISON: Agadès (Niger) et Dirkou (Niger).



11ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 11ème Compagnie Saharienne
Portée Africaine puis 11ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine depuis le 01 décembre 1958).
DISSOLUTION: 31 mars 1963 (devient 11ème Compagnie Portée d’Infanterie de Marine).
GARNISON: Tindouf (Algérie) et Beni-Abbes (Algérie).



12ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 12èmè Compagnie Saharienne
Portée Africaine puis 12ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine depuis le 01 décembre 1958).
DISSOLUTION: 31 mars 1963 (devient 12ème Compagnie Portée d’Infanterie de Marine).
GARNISON: Timimoun (Algérie) et In Salah (Algérie).

Sur une photo, j'ai vu la mention de cette unité à l'entrée du Bordj d'Arak. (note personnelle.



13ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 13ème Compagnie Saharienne
Portée Africaine puis 13ème Compagnie Saharienne d’Infanterie de Marine depuis le 01 décembre 1958).
DISSOLUTION: 31 mars 1963.
GARNISON: M’Raier (Algérie), Tadjerma (Algérie) et Laghouat (Algérie).
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Georges le Sam 7 Nov - 18:43

On se sent quand même moins seuls !
avatar
Georges

Nombre de messages : 6309
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Sam 7 Nov - 22:17

georges a écrit:On se sent quand même moins seuls !

Que de la bonne compagnie..!
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Phil.C. le Dim 8 Nov - 7:40

Alain P a écrit: j'ai trouvé ces informations:

11ème Compagnie Saharienne Portée d’Infanterie de Marine
CREATION DE LA COMPAGNIE: 01 février 1959 (anciennement 11ème Compagnie Saharienne
Portée Africaine ).
DISSOLUTION: 31 mars 1963.
GARNISON: Tindouf (Algérie) .

.

Merci Alain.
J'ai été incorporé à cette Compagnie Saharienne le 29 janvier 1962 (1ère affectation "peloton AM motorisé) et mon retour à la vie civile coïncide avec date de dissolution...  
avatar
Phil.C.

Nombre de messages : 8586
Age : 76
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Edouard le Dim 8 Nov - 8:56

Phil a écrit:mon retour à la vie civile coïncide avec date de dissolution...  

Relation de causes à effets?

Tous les régiments dans lesquels je suis passé ont été dissous. J'aurais du faire une carrière dans l'armée!
Que d'économies pour le contribuable.....

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Dim 8 Nov - 8:58

Edouard a écrit:
Phil a écrit:mon retour à la vie civile coïncide avec date de dissolution...  

Relation de causes à effets?

Tous les régiments dans lesquels je suis passé ont été dissous. J'aurais du faire une carrière dans l'armée!
Que d'économies pour le contribuable.....

Il est vrai qu'avec une solde à dix sous.......
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Edouard le Dim 8 Nov - 10:48

Alain P a écrit:Il est vrai qu'avec une solde à dix sous.......

Je ne pense pas que notre misérable solde participait pour beaucoup au vaste gâchis financier que représente une armée en campagne....
ou au repos d'ailleurs.....

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  marcel le Dim 8 Nov - 12:14

Quelques adresses dans Wikipedia en cherchant sur Google  Wiki Compagnies méharistes :
-
Compagnies méharistes sahariennes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Compagnies_méharistes_sahariennes
-
Unités sahariennes françaises : https://fr.wikipedia.org/wiki/Unités_sahariennes_françaises
-
Méhariste : https://fr.wikipedia.org/wiki/Méhariste
-
Méhariste (en anglais) - https://en.wikipedia.org/wiki/Méhariste
-
Unités de la Légion étrangère : https://fr.wikipedia.org/wiki/Unités_de_la_Légion_étrangère
-
Compagnies montées : https://fr.wikipedia.org/wiki/Compagnies_montées
-
Liste des unités de Légion étrangère : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_unités_de_Légion_étrangère
-
Sahara : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara
-
Sahara algérien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sahara_algérien
*
A noter, au passage  Liste de forts, fortifications, citadelles et places fortes en Afrique :
-
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_forts,_fortifications,_citadelles_et_places_fortes_en_Afrique
-
On n'y trouve pas mention du Bordj In Eker. Voir : In Ecker :  https://fr.wikipedia.org/wiki/In_Ecker


Dernière édition par marcel le Lun 27 Nov - 12:13, édité 2 fois

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2660
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain le Dim 8 Nov - 13:40

Quel plaisir de voir de VRAIS militaires... n'est-il pas, Édouard... pas des planqués, au moins !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13602
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Edouard le Dim 8 Nov - 14:00

Alain a écrit:Quel plaisir de voir de VRAIS militaires... n'est-il pas, Édouard... pas des planqués, au moins !

Ah ouais! Des vrais, des volontaires, des engagés, des bagarreurs et fiers de l'être.... comme je les admire.... surtout au défilé du 14 juillet.

Moi, je n'étais pas volontaire, ni engagé, ni bagarreur alors je devais leur faire honte. C'est sans doute pour cela qu'ils m'ont planqué, pour ne pas que l'on me voit.
Remarque, s'ils m'avaient laissé chez moi, ils n'auraient pas eu à me planquer.....

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Dim 8 Nov - 14:54

marcel a écrit:Quelques adresses dans Wikipedia en cherchant sur Google  Wiki Compagnies méharistes :
-
*
A noter, au passage  Liste de forts, fortifications, citadelles et places fortes en Afrique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_forts,_fortifications,_citadelles_et_places_fortes_en_Afrique

On n'y trouve pas mention du Bordj In Eker.







Il est fait juste mention sans description
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Phil.C. le Lun 9 Nov - 11:01

ED c'est bien vrai ....
..., je n'étais pas volontaire, sûrement pas... !

Et si nous avons porté l'uniforme et si nous avons perdu l'une de nos plus belles années, au service de la grande muette, c'est bien parce que nous y étions contraints et forcés..... (sauf peut-être quelques olibrius désireux d'en découdre.... mais j'avoue n'en avoir rencontré aucun.. heureusement !)
Et dire que certaines nanas disaient nous aimer en uniforme........ Rolling Eyes
avatar
Phil.C.

Nombre de messages : 8586
Age : 76
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  marcel le Lun 9 Nov - 11:54

En réalité, le nom du bordj était écrit In Ecker et je ne l'ai  pas touvé en cherchant In Eker.
Mais il n'y a pas de lien vers la page de Wikipedia qui concerne ce Bordj : https://fr.wikipedia.org/wiki/In_Ecker
J'y avais d'ailleurs corrigé le 16 février 2015 à 13:50‎ l'année de l'essai Grenat : 1966 et pas 1965
Vous pouvez signaler à Wikipedia des erreurs confused , suggérer des corrections Basketball , des  modifications scratch  ou des ajouts drunken .
Ne vous en privez pas, c'est facile, c'est gratuit et il n'y a pas besoin de s'inscrire...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2660
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Lun 23 Nov - 11:44

Je viens d'essayer de faire un plan de notre quartier de la 4ième Cspima avec des précisions suite à mes récentes recherches. Nous étions cloturés des 4 cotés par une barrière de tubes  de 30 ou 40 cm de haut. L'emplacement des pelotons est celui d'octobre 65. Gràce aux renseignements de Paul j'ai pu placer le 2ième Peloton. Je connais les A/M Canons et le peloton Commandement. Il reste le 3ième de Georges et le 1er. Il y avait des changements dans l'attribution des "suites d'hôtel" à l'occasion des roulements du Point Nord.
Si vous avez des modifications à apporter elles seront bienvenues.



Depuis, suite aux souvenirs de Georges et Paul, ce projet a été modifié: voir le définitif dans les posts suivants.


Dernière édition par Alain P le Mar 24 Nov - 8:57, édité 2 fois (Raison : Projet)
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Georges le Lun 23 Nov - 13:41

Bien vu monsieur Alain P, mais j'ai séjourné dans  F1-F2-(F3: un petit groupe qui attendait l'avion de la quille)
Autrement ton plan est "nickel chrome" ! Ah si, le portique "sud" ne me laisse aucun souvenir et la jeep du pitaine
et son bureau, du coté du 6x6 de semaine. Un (ou 2) command-car à coté de l'ambulance.
avatar
Georges

Nombre de messages : 6309
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Alain P le Mar 24 Nov - 8:53

Georges et Paul pensent surement avec raison que j'ai interverti les bureaux du Capitaine et du Secrétariat. Par ailleurs, j'ai à nouveau regardé mes photos pour le deuxième portique coté Sud et il s'avère qu'il est absent. La jeep et les Command cars sont aussi justifiés. Merci à vous deux de m'avoir permis de retrouver le souvenir et rétabli la réalité.

avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Georges le Mar 24 Nov - 10:23

Merci à vous deux de m'avoir permis de retrouver le souvenir et rétabli la réalité.
Ya pas de quoi, suffit de demander !
avatar
Georges

Nombre de messages : 6309
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La COLO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum