Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Mer 18 Fév - 8:01

marcel a écrit:Le gaz naturel extrait du gisement de Krechba, au nord d'In Salah, contient à l'origine 10% de CO2.
Après purification, il n'en reste plus que 0,3%, et le reste est réinjecté dans le sous-sol.

*
Une chance qu'il est purifié, Marcel? tous les gaz contiennent-t'ils du CO2

Le lien de Marcel traduit 


Année de parution: 2010
Détails bibliographiques: Actes de la 10e Conférence internationale sur les technologies de contrôle des gaz à effet de serre, Amsterdam, énergie Procedia, Elsevier
Auteurs: Jones, DG, Lister, TR, Smith, DJ, de l'Ouest, JM, (BGS) Gadalia, A, Brach, M, (BRGM) Annunziatellis, A, & Lombardi, S (Sapienza)
Résumé:

doi: 10.1016 / j.egypro.2011.02.285

In Salah Gas CO2 Storage JIP: gaz de surface et la surveillance biologique

DG Jones1, TR Lister1, DJ Smith1, JM West1, A Gadalia2, M Brach2, A Annunziatellis3, S Lombardi3

1. British Geological Survey, Kingsley Centre Dunham, Keyworth, Nottingham, NG12 5GG, Royaume-Uni 
2. Bureau de Recherche Géologique et Minière, 3 avenue Claude Guillemin, BP 36009, 45060 Orléans Cedex 2 - France 
3. Sapienza Università di Roma, Dip. Scienze della Terra, P.le A. Moro 5, 00185 - Rome, Italie

Le dioxyde de carbone retiré du gaz naturel par amine décapage est réinjecté dans les flancs du champ de gaz à Krechba, Algérie. Il ya trois puits d'injection de CO2 en plaçant le gaz en dessous du contact gaz-eau à des profondeurs supérieures à 1850 m.

Une étude de faisabilité initiale sur l'utilisation des techniques de gaz du sol pour la surveillance à la surface a été réalisée en Août 2004, un peu quelques jours après l'injection avait commencé dans le premier puits, KB-501. Un petit nombre de mesures et d'échantillons de gaz pour analyse en laboratoire ont été prises à six endroits, autour des trois puits d'injection, la découverte originale et, au-dessus de la crête du réservoir de gaz et à un emplacement de fond à l'ouest du champ, une distance à la fois la production et de CO2 zones d'injection.

conditions de sol ont été trouvées être difficile pour l'utilisation de sondes de gaz du sol standard et, parce que le sol était si sec et perméable, la dilution du gaz du sol par l'air atmosphérique était significative. Les concentrations mesurées de tous les gaz sont donc très proches des valeurs atmosphériques. Ils fournissent un fond très faible contre lequel de surveiller d'éventuelles fuites de gaz à la surface. concentrations de méthane, bien que très faible, ont été plus élevés que prévu et suggèrent possible faible niveau de fuite diffuse à partir du réservoir ou autre source géologique. anomalies de l'hélium ont également été observées qui suggèrent la migration de gaz à partir de la profondeur. Des propositions ont été faites pour un réseau de trous de forage peu profonds suffisamment profondes (5-10 m) pour éviter des effets de dilution de l'atmosphère de surveillance. Toutefois, cette proposition n'a pas encore été mis en œuvre, d'abord parce que l'accent a été mis sur la surveillance plus profonde par des puits dans l'aquifère régional (profondeur 325-350m) en dessous de la nappe phréatique à un 105-110m sous la surface du sol.

D'autres mesures de gaz de surface ont été faites au cours de deux visites en 2009 (Mars et Novembre; Figure 1) après plus de 3 millions de tonnes de CO2 ont été injectées. Ces mesures atmosphériques de CO2 figurant juste au-dessus de la surface du sol avec un laser à chemin ouvert mobile, des mesures des concentrations de gaz du sol et flux de CO2 et l'installation de certains équipements de surveillance continue de gaz. Les données ont été obtenues entre l'injecteur KB-502 et KB-5 et, le cas percée de CO2 est produit à la fin de 2007, vers les autres puits d'injection, KB-501 et KB-503, autour KB-4 et dans la zone de fond. La collecte des données a été prévu pour couvrir les zones de soulèvement identifié par le travail de l'interférométrie à base de satellite dans le voisinage des puits d'injection. Barasol sondes pour la surveillance continue du radon dans le traceur naturel ont été placés près KB-502 et à un emplacement de fond au sud du KB-7 (figure 1). Charbon Passif échantillonneurs intégratifs ont été déployés près des trois puits d'injection.

Une première évaluation des résultats confirme les très faibles niveaux de CO2 et autres gaz à des profondeurs allant jusqu'à 1m (à des niveaux atmosphériques à la plupart des sites). Certaines valeurs plus élevées ont été enregistrées par rapport à 2004 (jusqu'à 0,33% de CO2 dans les déterminations de laboratoire), mais dans les zones non échantillonnées dans le travail plus tôt.

Les flux de CO2 sur toute la surface du sol sont également très faibles. Il semble y avoir une certaine variabilité dans les niveaux atmosphériques de CO2 et la mesure dans laquelle ce qui est réel, ou en raison d'effets instrumentaux provenant de hauts niveaux de poussières, est sous enquête. Une analyse plus détaillée des résultats sera présenté avec les résultats d'études biologiques résumées ci-dessous.

En Novembre 2009, les études biologiques préliminaires ont également été effectuées, principalement autour des trois puits d'injection. Ce identification inclus de la flore et d'une évaluation de la biomasse microbienne utilisant adénosine triphosphate (ATP) analyse et numéros microbienne totale par microscopie à épifluorescence sur des échantillons de faible profondeur (généralement jusqu'à 50 cm). Jusqu'à 20 espèces différentes de plantes ont été reconnus bien que l'identification des espèces (ou même de la famille) le niveau ne était pas toujours possible. 
Il est prévu pour récupérer les sondes Barasol et échantillonneurs passifs au début de 2010 à quel point les données pour la surveillance continue et observations intégrées peuvent être évalués.



Figure 1. Emplacements de surveillance des gaz de surface, Krechba, 2009 image satellite Quickbird sur (CPF = installation de traitement centrale, BdV = Base de Vie, BAR-A et BAR-B = emplacements Barasol)

Remerciements

Le travail décrit a été réalisée dans le cadre du projet financé par la CE CO2ReMoVe et avec le soutien direct de l'In Salah Gas JIP et JV, qui est appréciée. Nous tenons à souligner l'aide de nombreuses JIP ISG / JV personnel, en particulier, John Midgley, Nabil Saoula, Allan Mathieson et Mark Taylor.


Pour télécharger l'abstrait cliquez ici
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Mer 18 Fév - 8:53

Michel tu poses la question de la pureté des "gaz naturels" (ceux qui existent en l'état dans la nature)... Les "gaz" naturels sont des éléments chimiques complexes.
Lorsque l'on parle de purification des gaz..., cela signifie que l'on "sépare" "mécaniquement ou chimiquement" les différents composés de façon à obtenir des gaz appropriés à un besoin, à une fonction.... Cette opération est très complexe...

Un gaz complexe est l'air que nous respirons. Et ce gaz est loin d'être pur......
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  marcel le Mer 18 Fév - 10:25

Le gazoduc GR5 de 48 pouces de diamètre reliant Reggane (Adrar) à Hassi R’mel (Laghouat) aura une longueur de 783 km.
Il doit être terminé en novembre 2015. Voici une portion de gazoduc en construction, près d'Hassi R’mel  :
-


-
A raison de 45 mètres par tronçon, il en faudra environ 17400...
*


.


Dernière édition par marcel le Mer 18 Fév - 10:31, édité 1 fois

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2334
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Alain P le Mer 18 Fév - 10:27

Sinon l'ère Carbonifère est de retour, en apparence pas déplaisant:


avatar
Alain P

Nombre de messages : 6331
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Mer 18 Fév - 11:45

marcel a écrit:Le gazoduc GR5 de 48 pouces de diamètre reliant Reggane (Adrar) à Hassi R’mel (Laghouat) aura une longueur de 783 km.
Il doit être terminé en novembre 2015. Voici une portion de gazoduc en construction, près d'Hassi R’mel  :
-


-
A raison de 45 mètres par tronçon, il en faudra environ 17400...
*


.

Info sur ce gazoduc m'intéressant car ce fut durant plus de dix ans adjoint à mon activité mais pour la composition de ces gaz pas assez balez.


http://www.engtp.com/detail-news.php?id_projet=58#

http://www.djazairess.com/fr/lefinancier/34754

http://www.vitaminedz.com/la-realisation-du-gazoduc-regane-hassi-r-mel-100-algerienne/Articles_18300_655248_31_1.html

http://www.elmoudjahid.com/fr/[url=#]mobile[/url]/detail-article/id/34157




Pas de souci pour le mélange de la terre végétal 



Dernière édition par Michel le Mer 18 Fév - 11:54, édité 1 fois
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Mer 18 Fév - 12:02

Autres projets 


Les projets de gazoduc en cours : 


  • Le projet MEDGAZ est une canalisation de transport de gaz naturel traverserant la mer Méditerranée et reliant l'Algérie à l'Europe via l'Espagne. Partant de Béni-Saf, près d'Arzew, la canalisation traverse la Méditerranée sur une longueur d'environ 200 km à une profondeur atteigant 2160 mètres. Le gazoduc acheminera, dans sa première phase, un volume de 8 milliards de m3 par an. 

  • Le projet GALSI est un projet qui consiste en la réalisation d'un gazoduc sur une distance de 1 470 km environ, prenant son point de départ de Hassi-R'mel pour aboutir à Castiglionne Della Pescaia, au Nord de Rome (Italie). Le tronçon offshore devra relier El Kala (côte algérienne) à l’Italie via la Sardaigne. D’une capacité initiale de 8 milliards de m3/an, il pourra desservir l’Italie, le Sud de la France et les pays européens au Nord des Alpes. 

  • Le projet TSGP, long de 4200 km dont 2310 km sur le territoire algérien et 1037 km sur le territoire du Nigeria, reliera le terminal départ de Warri (Nigeria) au terminal arrivée sur la côte algérienne et permettra de transporter un volume de gaz naturel estimé entre 18 et 20 milliards de m3/an.

avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Mer 18 Fév - 17:08

Arc à Dierrey
Un chantier en France moins long mais du même diamètre 

http://www.grtgaz.com/fileadmin/medias/dossiers_presse/fr/DP-Arc-de-Dierrey-mars2014.pdf
 

avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Mer 18 Fév - 17:52

Michel tu es passionné par tout ce qui touche à la mécanique automobile mais pas que à ce que je vois..
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Jeu 19 Fév - 10:07

Inauguré demain, mais ce n'est pas pour demain que l'on ne verra plus de pylônes HTT dans le paysage. 

http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/19/2052186-pyrenees-super-ligne-electrique-entre-france-espagne.html


http://www.actu-environnement.com/ae/news/ligne-tht-france-espagne-tunnel-16889.php4


avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Sam 21 Fév - 10:26

En 13 éme position, après 1mn1/2 de pub vous pouvez [url=#]voire[/url] l’inauguration de ce site, en passant en deuxième position l'épidémie de grippe dans le pays de mon épouse ou je n'ai vu personne de connaissance, apparemment Guy Roux ne l'a pas ut, et en 6 éme les grandes marée sur le littoral, en ayant une pensée pour les amis y demeurant.  
http://videos.tf1.fr/jt-we/2015/le-20-heures-du-20-fevrier-2015-8564758.html
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Alain P le Sam 21 Fév - 10:43

Merci Michel: je n'avais pas vu ce reportage.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6331
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Sam 21 Fév - 11:43

Tous ces posts sur les grands travaux au Sahara me donnent envie d'écrire le récit de mes "bons vieux" (mouais) souvenirs persos....... sortes de  travaux forcés....
Car des travaux (de grands travaux) au Sahara nous en avons tous fait..., pas vrai !

Allez ... et si on racontait....

Certes << on n'a pas trouvé de pétrole mais on a des idées >>  ou mieux on a des souvenirs .....
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Sam 21 Fév - 12:12

Un reportage sur la pose pipe de gaz, comme Phil ça ma renvoie quelques année en arrière, sur la [url=#]photo[/url] de la vidéo on y voit toute les caractéristique du tube et ajouté le numéro de soudure reporté sur un cahier avec le nom des intervenants, à fin d'avoir une traçabilité.   




http://www.canal32.fr/thematiques/economie/sujet/le-gazoduc-de-larc-de-dierrey-a-mi-parcours-du-17-juin-2014.html

http://www.lemoniteur.fr/181-chantiers/article/solutions-techniques/17964576-gazoduc-dunkerque-voisines-un-chantier-inedit-a-travers-le-nord-pas-de-calais?17962318=17962316#17962318www.lemoniteur.fr/181-chantiers/article/solutions-techniques/17964576-gazoduc-dunkerque-voisines-un-chantier-inedit-a-travers-le-nord-pas-de-calais?17962318=17962314#17962318



Affaire à suivre car ce gazoduc doit aller de Dunkerque à Fos c'est qu'il y a encore du gaz  
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Mes grands Travaux Sahariens.....

Message  Philippe le Sam 21 Fév - 14:12

Mes grands travaux sahariens n'ont rien à voir avec les gazoducs et autres pipe-lines comme ceux relatés et documentés avec passion par notre Ami Michel...
Au Sahara j'ai surtout piloté des véhicules...
J'ai commencé par piloter une AM M8, puis je suis passé au Dodge 4x4 avant d'avoir un Dodge 6x6...
Pour certaines missions j'ai eu le privilège, car j'ai toujours pensé que j'avais de la chance..., de me retrouver au volant des fameuses Gazelles, véritables équivalences mécaniques du dromadaire de nos amis bédouins.
Bien sur j'ai aussi pris le volant de GMC, Jeep, P55, Diamond, et/ou Half track army.... mais c’était juste pour m'amuser dans mes derniers moments vécus au CIEES de Colomb-Béchar.

En dehors de piloter..., j'ai eu à faire des travaux (non pas des travaux forcés.., quoique le terme serait assez bien approprié .... car tout est relatif !), mais des travaux imposés .
Tout d'abord, après avoir reçu un projectile dans un œil... (c’était au début de février 1962), j'ai durant trois longues semaines occupé un bureau du Service Comptabilité du GSMIT , où là, à l'aide d'une machine à écrire de marque Japy, je devais à longueur de journée remplir de chiffres, des colonnes interminables ( il s’agissait des émoluments des Réguibats de la Compagnie Saharienne Portée).
Un œil sous un bandage étanche, une vieille machine à écrire sans virgule flottante, et une ambiance « mortelle » due à un capitaine sourd et muet sauf en arrivant le matin pour réclamer son café et en repartant le soir pour dire de bien fermer la porte...
Ce fut vraiment une période de travail d'une pénibilité extrême... D'une part je sentais la tendinite arriver au niveau de mes deux index, et d'autre part le silence me pesait...
Cette interdiction de parler minait mon moral... Ce fut avec un très grand soulagement que j'appris du médecin-chef de Colomb-Béchar que mon œil était « réparé » et que je pouvais donc retrouver la vie en plein air... J’étais de nouveau bon pour le service armée ...
Malheureusement ma place de pilote d'AM M8 était prise et l'adjudant ne pouvait plus me prendre avec lui que comme co-pilote... J'ai donc opté pour un volontariat dans un poste de première ligne où l'on ne me promettait que du « bonheur » à savoir bouger.., bouger et encore bouger.... !
Ce fut le bon choix... !
J'ai bougé, vraiment bougé.. Peut-être plus que je ne l'aurai souhaité mais avec le recul il me semble que cela m'a fait vivre des moments si forts, si intenses, jamais monotones....qu’aujourd’hui je continue à suivre mon (mes) intuition (s)
Dans ce petit poste de l'Ourakziz, je faisais plein de tâches et travaux... Je faisais les piqures de rappel des vaccins et les soins de première urgence, je coupais les cheveux, je (parfois, quand il y avait de la farine) faisais le pain... et j'étais le préposé au Groupe électrogène.
J’étais les 3/4 de mon temps en dehors du poste et au volant et sur la piste.... Alors ces petites tâches ne me perturbaient absolument pas car elles étaient devenues au fil du temps une sorte de divertissement..., de « trompes » l’ennui !
Et puis le temps a passé.... L'état de guerre s'est transformé en état de crise... Le poste d’OEA a été remis à l'Armée autochtone et nous sommes revenus à la base principale de Tindouf...

J’avais complètement perdu les notions de grades, de salut militaire, de tenue officielle.
J’avais oublié tout ce qui pouvait faire CHIER un homme de troupe.....
Dans le bordj où nous nous sommes ré- installés.., il n'y avait rien à faire... Nous passions notre temps à jouer au tarot et à fumer des clops...
De temps en temps je reprenais mon 6x6 pour descendre au Bordj Ressot (fief du Commandant d'Armes) pour rendre visite à l'un de mes camarades de classes qui œuvrait aux cuisines du mess des officiers et d'autres fois je descendais avec les copains pour aller voir un film projeté en plein air...
Parfois un gars partait ou revenait de permission alors je sautais au volant de ""ma chère locomotive"" pour rallier la base AIR située à quelques kilomètres... et passer un bon moment avec nos Amis aviateurs....

Un matin est arrivé, directement de Métropole, un jeune lieutenant barbu et chauve (une sorte de Yul Brunner barbu) .... Cet officier nous a été affecté. D'emblée il a joué au Saint Cyrien confondant la notion d'autorité à celle d'autoritarisme....
Notre « super » adjudant a bien essayé de le raisonner mais rien n'y a fait.. Ce "gu-gus" (car c'était vraiment, pour moi et mes camarades, un gu-gus) nous infligea des corvées ridicules et inutiles, instaurant des tours rapprochés.
Par exemple.., il m'a ordonné d'aller faire son ménage et son lit chaque matin.... Je n'ai pas refusé... mais je ne me suis jamais exécuté....
Il s'est fâché ....
Moi...pas... ce qui a eu le don de l’exaspérer, alors il m'a donné l'ordre de prendre une pelle et d'aller reboucher les trous de la piste à l'entrée du bordj.... piste qui était il est vrai devenue au gré du temps une vraie tôle ondulée...
D'autres camarades, n'ayant pas réussi non plus à satisfaire le lieutenant, étaient déjà en place et s'appuyaient sur le manche de leur pelle tout en discutant au soleil...sous leur chapeau de brousse... avec une « kro » à la main...
Notre adjudant était très mal à l'aise...
Il avait vécu et partagé avec nous nos cinq derniers mois dans le poste d'OEA et cette vie d'Aventure qui nous allait si bien et qui lui allait également fort bien... Nous nous respections et nous étions solidaires...
Le lieutenant vexé des remarques faites par l'adjudant lui a ordonné de nous rejoindre et de nous encadrer, le rendant responsable de l’avancement du projet.. de son projet...
C'était sans compter sur notre côté « solidarité et fidélité ». Nous ne pouvions le faire engueuler ni ne pouvions nous servir des pelles....
Notre adjudant était un homme qui avait une grande humanité et ce que nous avions vécu ensemble avait créé une certaine et franche fraternité....
Avec mes copains, nous avons donc décidé de faire les travaux........, mais à notre façon...
Nous avons pris nos dodges 6x6 et 4x4 et nous leur avons fixé à l'arrière des rouleaux de fils barbelés... Nous avons tracté ces rouleaux sur les deux ou trois kilomètres de la piste qui nous menait au bordj de Commandement et sur une portion qui menait vers la base AIR.... Au bout d’une heure il n’y avait plus de tôle ondulée.... le boulot était fait !
Cette façon de faire tellement plus efficace et moins pénible que de gratter le sol à la pelle... déclencha chez le lieutenant une colère digne d'une tempête cyclonique.... Au volant d'une jeep il vint vers nous en klaxonnant et en hurlant... Ces vociférations s’entendaient à des hectomètres...
Arrivé à notre hauteur.., il faillit s'étouffer, et faire péter ses « canalisations et sa pompe à hémoglobine, leucosites etc... » tout en cassant sa voix....., et nos tympans !

Nous en avons ramassé durant au moins 30 minutes....., jusqu'au moment où le Commandant du GSMIT, assurément informé par "radio - copains", vint visiter le chantier....
Occultant la présence de « l'aboyeur » il se dirigea vers l'Adjudant et déclara.... voilà une excellente façon de régler le compte à cette satanée tôle ondulée... Adjudant, votre idée est géniale..., puis se tournant vers le lieutenant... :
<< Lieutenant, avec votre jeep pour pourrez terminer vous même les travaux.., >>

Puis regardant les préposés à la pelle.., il déclara avec un petit sourire en coin.., << quant à vous .., demain nous irons chasser la gazelle comme d'hab... alors soyez à 4 heures devant ma casemate....>>

Quelques jours plus tard le lieutenant était muté à Colomb-Béchar... je ne l'ai jamais revu.....

D’avoir su damer la piste nous a permis de damer le pion..... à ce jeune officier qui..., aura je le crois, compris à tout jamais qu' elle est la différence entre « l'autorité et l'autoritarisme »
Very Happy .... Seuls les imbéciles ne changent jamais... d’avis ! Je suis certain qu’il était intelligent.....! Evil or Very Mad

Ce n'est peut-être pas l’un des plus "grands travaux réalisés au Sahara" mais c’est un bon vieux souvenir ................, que j’ai eu envie de partager avec vous....
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Alain P le Sam 21 Fév - 15:55

Ton récit m'a régalé. Il m'a rappelé un souvenir (déjà raconté) de route à faire sans pouvoir jouer au plus fin......
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6331
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Alain le Sam 21 Fév - 16:12

JE VOUS ENVIE...
Ma seule aventure fut celle d'un carreau cassé par la faute d'une fenêtre qui forçait.... (déjà raconté), que, d'après mon chef ivre mort, j'avais "forcément" cassé en état d'ébriété, intérieurement et extérieurement (véridique sur son rapport !)...
Un grand moment chez le capitaine.... qui a renvoyé le sergent chef cuver dans ses quartiers..., et fait procéder à la réparation de la fenêtre....

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12406
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Dim 22 Fév - 11:05

J'aurai bien aimé que chacun explique les "grands (à tous les sens du terme) travaux" qu'il a été amené à faire (et peut-être à ne pas faire)  durant son séjour au Sahara...

Perso ça m'intéresse plus que de savoir que Ferdinand De Lesseps à fait creuser le canal de Suez, que Total (et/ou ses confrères) a fait creuser des milliers de forages, que tels ou tels  groupes de TP.  ont asphalté des milliers de kilomètres dans le désert....

Sincèrement j'aimerai savoir ce que chacun a bien pu faire durant son séjour au Sahara.... qui n'a pas été déjà dit..quoique, personnellement, je ne me lasse pas des redites et ça m'évite de rechercher des récits d'avant décembre 2012........ Hé oui je suis fainéant et j'en suis fier !
Mais ce n'est qu'un souhait... j’aime tellement tout savoir de vous tous !
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Edouard le Dim 22 Fév - 11:56

Phil a écrit:j’aime tellement tout savoir de vous tous !

Dangereux ça! Gare aux déceptions.....


Dernière édition par Edouard le Mar 24 Fév - 10:54, édité 1 fois
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3077
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Dim 22 Fév - 12:49

Edouard a écrit:
Phil a écrit:j’aime tellement tout savoir de vous tous !

Dangereux ça! Gare aux déceptions.....
Comme Alain, je n'ai pas fait grand chose qui aie pu laisser des traces. Nous avions un travail bien défini et en dehors d'avoir installé et désinstallé la déconta à chaque tir ce qui impliquait le creusement des fosses d'évacuation d'eau* et de feuillées, nous n'avons jamais eu à subir de corvées ou exécuter des travaux destinés à nous occuper.
C'était le train-train et pour essayer de distraire les gars en dehors des  heures de travail, j'organisais des tournois de boules ou de cartes, des matchs de foot ou de volley contre la section détection de la base à qui nous lancions des défis. L'entraînement était intensif et je le dirigeais personnellement (je n'ai jamais mis les pieds sur un terrain de foot mais j'ai une voix qui porte très loin, ce qui évite de courir)
Tout cela se terminait par un pot avec des trucs que j'avais ramené de l'économat (saucissons, vin blanc etc....)
C'est tout ce que j'avais trouvé pour les occuper..... d'autres avaient recours aux marches forcées, aux revues d'armes et à diverses corvées comme celle d'araser la piste avec des pelles et des pioches.
C'est vrai que je manquais d'imagination mais moi, je n'avais pas fait Saint Cyr.....

*Travail que le génie avec ses engins aurait pu exécuter en quelques heures..... avec des pelles et des pioches, il nous fallait plusieurs jours...

Hé bien..je passe un bon dimanche matin-midi.... car me voici revenu au Sahara.... de mes 20 ans....
De lire les "exploits" d'Alain et d’Édouard..... qui théoriquement prétendent ne rien avoir à dire de bien spécial... me ravi... Parce que moi qui ai eu un séjour très bougeant je me suis souvent posé la question.. Comment vivaient mes camarades qui restaient et surtout voulaient rester au poste... Ceux qui n'aimaient pas la piste, ni les camions, ni les patrouilles....
Je me suis souvent questionné sur eux, sur leurs attendus, sur leur besoins d'exister... Hé oui...à 20 ans je regardais beaucoup les autres avec cette pénible assurance que je pouvais "juger" quelqu"un sur son physique sur sa bonne ou mauvaise mine... sur son comportement et ses relations... J'étais vraiment un jeune << chieur >> ...
Maintenant je sais (il est vrai qu'une réplique phare de Monsieur Jean Gabin est << je sais, je sais... que je ne sais rien...>> ) que l'on pouvait passer des bons moments sans pour autant avaler du sable et de la poussière de sable, souffrir de l'inconfort, de la chaleur, de dormir à la belle étoile avec le doigt sur la gâchette et d'avoir une trouille omniprésente du matin au matin.... Je ne savais pas que les parties de football, les pots dans les " baraquements spécialisés", et les soirées de tarots enfumées... pouvaient amuser tout autant..... que de rouler dans la hamada....
Oui.. sincèrement j'aime connaître vos souvenirs et m'en imprégner....

avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Dim 22 Fév - 17:08

Comme Alain et ED le train train, excepté le jour de corvée à l'ordinaire avec la légion ou je n'avais épluché qu'un oignons mais revenu un peut gay déjà cité, un petit tour à IN Amguel, et [url=#]voire[/url] des peintures rupestre je ne sais trop ou, à la chasse ou plutôt au ramassage de gazelle, chassée depuis une Alouette II avec un fusil de chasse pas avec une 12/7, cela évitait les pièges de touffe d'herbe pour briser les ponts de Jeep et avoir ces pauvres bêtes dépouillée et vidée, couper du bois dure comme de la pierre pour le barbe qu géant, quelque match de foot contre d'autres armes, voila comment j'ai pus passer mon séjour au Sahara.    
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Edouard le Dim 22 Fév - 18:50

Phil a écrit:les pots dans les " baraquements spécialisés", et les soirées de tarots enfumées...

Ce n'était quand même pas Macao.....


Dernière édition par Edouard le Mar 24 Fév - 10:53, édité 1 fois
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3077
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Georges le Dim 22 Fév - 18:57

Ed a écrit:Il fallait occuper ces gamins et surtout leur changer les idées....
Faire faire des pompes ?
avatar
Georges

Nombre de messages : 5334
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Philippe le Dim 22 Fév - 19:22

Edouard a écrit:
Phil a écrit:les pots dans les " baraquements spécialisés", et les soirées de tarots enfumées...

Ce n'était quand même pas Macao..... nous vivions dans un bordj sans beaucoup de confort alors les "baraquements spécialisés".... / / ...........


..../ /..........
Je ne sais pas, je n'ai jamais ou très peu roulé dans la hamada.... mais pour ce qui est de s'amuser.... je déteste les jeux de carte, .................., //................ ,très souvent, je me suis demandé ce que je foutais là.....
C'est dur de distraire les autres lorsque toi-même tu t'emmerdes....

Que de points communs nous partageons ED...
Je n'aime pas les jeux de société et je n’aime pas du tout les jeux de cartes... et je n'aime pas les "joueurs"
S'il m'est arrivé (rarement) de jouer au tarot dans la chambrée c'est qu'il m'était impossible de dormir... car les joueurs se saoulaient et hurlaient...
La plupart du temps je prenais mon matelas et j'allais dormir dehors...
Je crois que je n'aurais pas aimé..... distraire les autres....

J'étais bien sur la piste..... c'était dur à vivre mais j'étais bien....
avatar
Philippe

Nombre de messages : 8442
Age : 75
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Sam 28 Fév - 18:14

Pour 2015 l'artère de l'Adour 
 
http://www.artere-adour-tigf.fr/le-projet/origines-chiffres/

http://www.artere-adour-tigf.fr/

http://www.artere-adour-tigf.fr/le-projet/les-etapes-clefs/

http://www.artere-adour-tigf.fr/le-projet/le-trace-etudie/


Le déroulement des travaux 
http://www.artere-adour-tigf.fr/le-chantier/le-deroulement-des-travaux/
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Michel le Jeu 15 Oct - 16:47

Et pourquoi ne pas faire ailleurs ce que l'on refuse chez soi, retour en arrière vous vous en souvenez peut être

[url=http://stopgazdeschiste.org/2015/02/08/gaz-de-schiste-en-algerie-le-gouvernement-francais-co-responsable-dun-futur-ecocide/]http://stopgazdeschiste.org/2015/02/08/gaz-de-schiste-en-algerie-le-gouvernement-francais-co-responsable-dun-futur-ecocide/[/url]
avatar
Michel

Nombre de messages : 4455
Age : 70
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grands travaux au Sahara...et ailleurs

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum