De Monaco à Tamanrasset

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Lun 9 Mai - 10:46

Dans plusieurs comptes rendus, on parle d'une flamme rouge sortie du Tunnel E2, ou plus probablement de la galerie de mesure neutronique, au moment du tir "Béryl".
Cela correspondrait à la sortie des scories de lave incandescentes qui ont mis le feu aux poudres... hydrocarbures et aux pneus de la génératrice électrique.
Malheureusement, la vidéo de l'ECPAD démarre juste après l'apparition  du nuage noir, et en plus, il semble qu'elle soit en noir et blanc.
Cette flamme rouge a été visible par les "observateurs" situés à l'est juste en face de la sortie du tunnel de E2 et a sans doute été rapidement masquée par le nuage de fumée opaque. Si vous avez vu des pneus bruler dans une casse auto, vous pouvez imaginer la scène.
Pour ma part, étant situé non à l'est, mais au sud, sur le début de la piste partant vers l'ouest depuis le Bordj In Eker, je n'ai vu le nuage que par le coté, et sa base était sans doute en partie masquée par  le terrain.
Il y a encore bien des choses à extirper des fonds de tiroirs secrets concernant cet essai !
-
Une autre anecdote. Juste avant le tir, prévenu que l'explosion serait accompagnée par un "tremblement de terre", j'avais édifié un petit "cairn" avec des petits cailloux, espérant le voir s'ébouler. Pas facile de trouver des cailloux dans un désert de sable... Un sismographe rustique en quelque sorte.
Mais lors du tir, rien ne s'est passé, bien que le mouvement du sol ait été perceptible. On était  trop loin, sans doute... heureusement !
De toute façon, je n'ai jeté qu'un regard très rapide à mon tas de cailloux, étant donné que l'ordre de repli vers la Base Vie a été donné presque tout de suite.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Le courier du Hoggar

Message  marcel le Sam 14 Mai - 22:03

In Amguel, le lundi 14 mai 1962
-
Je reçois ce soir même deux lettres, l’une partie le 11 (mai 1962 ?), l’autre le 14 (avril 1962 ?). Samedi 12 (mai 1962), j’avais reçu la lettre partie le 9 (mai 1962). Bien que l’activité se réduise à In Amguel, le courrier arrive par avion avec très peu de retard. Les premiers jours, j’attendais qu’on me l’apporte, car je ne savais où le trouver rapidement.
-
Tu me poses beaucoup trop de questions pour que je puisse y répondre ici. Nous sommes plusieurs de Centrale à nous retrouver ici, trois de cette année et quelques-uns de l’année précédente (ils doivent être repartis à présent d'ailleurs). La section de LECONTE et la mienne, ordinairement stationnées à Reggane, ont été détachées sur la base pour une période limitée. Nous ne sommes donc pas les seuls ici et n’avons pas l’impression d’être isolés. C’est seulement inattendu. Le lieutenant (BERGER) a 29 ans, le capitaine (CLAVERT) 35 je crois. C’est un cavalier et il conduit sa jeep en conséquence. La mienne est en rodage maintenant et je compte bientôt l’utiliser. J’ai fait quelques essais avec la jeep de LECONTE, sur piste, et en utilisant les 4 roues motrices et le réducteur (pour se sortir d’un ensablement).
-
Vendredi 11 (mai 1962), une mission m’a conduit à m’écarter de la piste et à faire du tout-terrain, en Dodge. Cela secoue pas mal.
-
Dimanche (13 mai 1962), je suis parti avec LECONTE et deux camarades sous-lieutenants (l’un était avec nous à Saint-Louis), par la piste qui va à Mertouteck. C’est justement un village qui porte le nom de l’oued dont tu me parles. Nous n’y sommes pas allés, le but étant un massif assez curieux, très abrupt, en granit, où LECONTE a fait de l’escalade, pendant que je faisais de la géologie et – peut-être – de l’archéologie. Je n’ai pas trouvé de gravures mais  des fragments de poteries épais de 5 à 8 mm et portant des traces en relief, points ronds ou allongés, répartis un peu partout sur la surface, suivant des alignements grossiers. Pas d’autres objets visibles. Le premier fragment repéré m’avait fait croire à une trace de semelle de chaussure sur un morceau de boue desséchée. Comme j’étais près d’un oued, et que malgré tout il pleut parfois au Sahara, je m’en étais tenu à cette explication, jusqu’à ce que je trouve d’autres morceaux !
-

-
Fragment de poterie : 5x8cm
-

-
Aujourd’hui lundi (14 mai 1962), le lieutenant (BERGER) a ramené une petite gerboise qu’on a mise dans une vieille caisse. Du pain lui sert de nourriture. Cet animal mange énormément, vu sa taille, paraît-il.
-
Pour ma part, j’ai ramené des graines de cet arbre épineux dont il existe un exemplaire à Beausoleil en dessous de la Centrale électrique. Cela fait de petites feuilles découpées très vertes et de longues épines blanches, même sur de très jeunes pieds. Tu peux essayer d’en planter !
-
Merci pour les photos et les lettres que tu as fait suivre.
*
Dans mon petit Agenda de 1962, j'ai écrit :
-
Lundi 14 mai 1962 Epineux (plantes) – Gerboise  - Lettre N° 5
Mercredi 16 mai 1962 Reçu – frais de déplacement
Jeudi 17 mai 1962 Perception Dodge 4x4
*
J'ai enfin réussi à faire la jonction entre le présent, aujourd'hui, le samedi 14 mai 2016, et le passé, le mardi 14 mai 1962, il y a 54 ans exactement, jour pour jour... Si je n'avais pas conservé ces lettres, j'aurais sans doute presque tout oublié.
Manifestement, ma famille me posait des questions auxquelles je ne pouvais répondre... Je me contentais de banalités.
Je sais qu'ils m'en ont toujours voulu de ses "cachotteries", mais je n'y pouvais rien.

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

De Monaco à Tamanrasset : Dans ma Carmétal à In Amguel

Message  marcel le Mar 17 Mai - 17:10

Ma Jeep Hotchkiss Willis Sahara devant ma "Carmétal" dans le Camp Saint-Laurent.
Il y a deux cabines individuelles climatisées reliées au couloir de sortie par des portes :
-

-
Assis sur mon lit (pas fait...) devant le climatiseur, dans ma Carmétal, j'ai étalé les trouvailles de la journée :
-
pilon en granite, éclats de silex et de quartz et tessons de poterie
-

-
Différents échantillons de tessons de poterie ornées :
-

-
On retrouve à gauche l'échantillon déjà montré isolé. Il donne l'échelle.
-
Pierres polies : Pilons en granite rose, le même que celui du Tan Afella :
-

-
Pierres polies, hachettes et pierres taillées, racloir :
-

-
Pilons en granite rose :
-

-

-
Pointes de flèches et perçoirs, rangés dans une boîte de CD-ROM :
-

-
Pointe de flèche et perçoir en silex taillé :
-

-

-
La pointe de flèche a du être émoussée et transformée en perçoir.
Ils étaient utilisés pour percer les coquille d'oeuf d'autruche.
-

-
C'est très différent du bois fossile trouvé près de la Palmeraie de  Reggan :
-

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Gérard le Mar 17 Mai - 19:08

Very Happy

Bientôt Marcel va inaugurer son Musée d' IN - AMGUEL  ?

Avec toutes ses trouvailles , il fera concurrence avec le Musée de l' Homme !

Wink
avatar
Gérard
Administrateur

Nombre de messages : 3327
Age : 76
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 21/01/2011

http://hoggar-cemo.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Mar 17 Mai - 19:32

aujourd'hui, il faut cacher du sable dans ses chaussettes pour le ramener....

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Mar 17 Mai - 19:48

C'est bien mon problème : que faire de ce "trésor" ? Et je ne dois pas être le seul à en avoir dans mes vitrines...
C'est un peu pour celà que je le montre sur Internet, comme ZA, avec son Blog !
Je n'ai ramené du Hoggar que des "pilons", "Iharen" en Tamachek.
D'autres ont ramené le "mortier", le "tindi", bien plus encombrant et beaucoup plus lourd !
Une dalle ovale creuse en granite d'environ un mètre par 30 centimètres et épaisse de 4 centmètres...
Et certains on ramené des jarres intactes, alors que je n'en avais que des petits fragments.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

: Re: De Monaco à Tamanrasset : 1ère Excursion à l'Assekrem

Message  marcel le Jeu 19 Mai - 16:51

In Amguel, le lundi 21 mai 1962
-
J’ai bien reçu ta lettre et celle de Maman qui me parle des actualités que vous avez vues. C’est sans doute la Base de Reggane que vous avez vue, car ici les installations sont entourées de collines granitiques. La « Montagne des expériences » où fut tirée la bombe est à une cinquantaine de kilomètres au nord.
-
J’ai bien entendu COUSTEAU parler des maisons de poulpes, mais je ne l’entendrai plus car LECONTE est reparti pour Reggane, par la piste, et son poste de radio avec !
Le même jour, samedi 19 mai 1962, je partais moi aussi, avec deux Dodges et 7 compagnons, pour une excursion de deux jours, d’abord vers le sud, jusqu’à In Amguel, puis vers l’est à Hirafok, puis Idelès, où des jardins très verts surprennent beaucoup : on y trouve des roses !
-
Le village d'In Amguel :
-



-
Hirhafok :
-

-

-
Le bordj d'Idelès avec le panneau IDELES :
-

-

-
Nous mangeons à Idelès puis, après être allés jusqu’à un oued qui forme une espèce de cañon, nous revenons à Hirafok, d’où nous prenons la piste vers l’Assekrem. Le paysage est surprenant : tantôt des étendues de sable où la piste est balisée par des cailloux venus là on se demande comment, tantôt des blocs de rochers arrondis par l’érosion éolienne, puis une mer de cailloux noirs, reste d’une ancienne coulée de lave, où la roche est poreuse, ou par endroits, bleus ou bruns. La piste se tortille, aussi bien dans le sens horizontal que dans le sens vertical ; les coussins du Dodge sont rembourrés avec des couvertures et du caoutchouc-mousse, ce qui rend le voyage supportable. Mais on a l’impression d’être à la foire sur le grand 8 et, en plus des montagnes russes, il faut aussi supporter la tôle ondulée et les vibrations du véhicule qui en résultent !
-
Nous cassons un ressort de suspension sur un cassis particulièrement brutal et nous arrêtons pour réparer. Le garagiste est venu avec nous et sert de dépanneur. Plus loin commencent les cols qui mènent à l’Assekrem. On voit la piste grimper au loin sur des terrils noirs qui rappellent les roubines de Méouille, en beaucoup plus grand. C’est toujours du terrain très ancien, volcanique. Puis le paysage change et les sommets arrondis font place à des pics sculptés par l’érosion. A leur pied un cône d’éboulis où se faufile la piste. Plus haut encore, la végétation commence à s’installer un peu partout et pas seulement comme plus bas dans le fond des oueds. Nous avons aperçu une guelta, marre permanente, avec des grenouilles, entourée de roseaux et de lauriers roses. C’est le seul point d’eau que nous ayons aperçu à l’aller, en dehors des villages.
-
A la nuit tombante, nous attaquons le dernier col, au milieu d’un paysage grandiose de pics, d’aiguilles et de dômes rocheux. La piste serpente en lacets et notre véhicule tout-terrain doit utiliser les 4 roues motrices pour en venir à bout, trop lentement pour que nous puissions voir le coucher du soleil. Nous atteignons le refuge à 20h30 et y mangeons. Le poste-radio du véhicule, après être rentré en communication avec la Base, nous donne un peu de musique. Pendant la nuit, de gros scarabées, et peut-être des gerboises (à 3000 m ?) déambulent autour de nous.
-

-
Le matin, le dimanche 20 mai 1962, nous montons à l’Ermitage du Père de Foucault. Un Père ; natif de Sète, nommé Jean-Marie, y vit en ce moment, avec un compagnon et un chat. Il fait de la climatologie.
-

-

-
Sur le plateau, près de l’Ermitage, une table d’orientation indique le nom des massifs. Il y a un peu de brume mais la vue est quand même superbe.
-

-
Après la messe, nous redescendons de l’autre côté de l’Assekrem, toujours au milieu de paysages indescriptibles : un dôme de basalte appelé « la montagne aux allumettes », car il est constitué de colonnes basaltiques nettement détachées les unes des autres ; un pic vertigineux qui surplombe la piste, toujours aussi pittoresque.
-

-

-

-
Plusieurs oueds servent de lieu de campement à des touaregs. Nous traversons un terrain planté d’arbres, station expérimentale abandonnée.
-

-
A midi, nous arrivons à Tamanrasset où nous rejoignons une partie de nos gens venus, eux, par camions.
-
Après dîner, je trouve l’hôtel et son patron dont le père est de Monaco. Je n’ai pas le temps de rester longtemps. Avec le lieutenant, nous visitons la ville, ses maisons typiques en terre rouge, basses ; beaucoup de chameaux, des touaregs avec leur sabre : l’Ermitage du Père de Foucault.
-

-

-

-
Nous allons à la piscine dont l’eau verdâtre me rappelle ma baignade dans les lacs italiens !
-
A 17h. départ pour In Eker, par la grande piste. Nous recommençons à manger de la poussière et d’être secoués. Par endroits la piste est étroite et une rencontre serait dangereuse. En d’autres endroits on dirait une autoroute ; le sable est lissé par des tracteurs qui tirent de vieux pneus, ce qui évite la tôle ondulée.
-

-
Au passage, nous trouvons les bornes classiques, avec les distances de Paris, etc., puis la borne marquant le tropique.
-



-
Nous arrivons à la tombée de la nuit à In Amguel. Durant le paysage, j’ai pris environ 25 photos. J’essayerai d’avoir des photos prises par d’autres. Je regrette de ne pas avoir de films en couleurs. J’ai encore pris des graines. Le Tahla épineux fait des fleurs jaunes, comme du mimosa. J’ai aperçu des gazelles (le lieutenant en avait tiré une la semaine dernière). Souvent on voit des oiseaux noirs avec la queue blanche. Quelques vautours ou autres rapaces.
-
Aujourd’hui lundi (21 mai 1962), j’ai attrapé une gerboise, fauve-clair, toute petite,  mais une queue fine et longue, de gros yeux et des oreilles très larges, en cylindre. Je l’ai mise dans une boîte en carton mais j’ai bien peur
qu’elle ne prenne la fuite assez rapidement. J’ai aperçu des lézards, marrons avec traits jaunes en long. J’ai entendu parler aussi parler des « daubes (je ne sais ce que c’est, ni comment cela s’écrit !) Je sais qu’il y en a à Reggane (où j’avais vu une cigogne en cage !).
-
J’espère me promener encore dans le pays, bien que cela soit fatigant. En deux jours, j’ai presque épuisé toutes les ressources. Il reste les peintures rupestres.
*
Et sur mon Agenda de 1962, j'ai écrit :
-
Samedi 19 mai 1962 Départ 8 H00 Hirhafok – 8 participants
Lave bulleuse bleue – Basalte
11H30 Hirhafok 12H30 Idelès – Jardins fleuris - 20H30 Refuge Assekrem

Dimanche 20 mai 1962 Froid la nuit – Lever 6 heures – Paysage lunaire (clair de lune)
Oiseau blanc à queue noire – Scarabée – Photos
Refuge Assekrem (1ère excursion à l’Assekrem)
Père – Sète – Midi Tam. Hôtel – Repos convoi – Piscine
Piste retour
Lundi 21 mai 1962 Photo N° 3 à faire – Gerboise – Missions - Lettre
*
En fait de Gerboise, c'est une Gerbille que j'ai baptisée Caroline... Et les "daubes", ce sont des "dobs".
-

-
Manifestement, il y avait des actualités (cinématographiques...) parlant d'une base atomique au Sahara...
Mais je pense qu'il s'agissait de Reggan, le CEMO dans le Hoggar doit être encore secret !

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Nuage de sodium

Message  marcel le Ven 27 Mai - 23:01

In Amguel, le mardi 28 mai 1962
-
Je n’ai plus eu de courrier depuis lundi dernier (21 mai 1962). J’espère que vous avez reçu ma lettre sur l’excursion à l’Assekrem. (Peut-être y retournerai-je samedi prochain).
Cette semaine a été calme, avec seulement des missions lundi et samedi, que j’ai fait faire par ma section, sans y participer. Dimanche, je suis monté sur les collines situées à l’ouest de la Base et la vue qu’on en avait m’a fait penser que les vues passées aux actualités devaient représenter In Amguel et non Reggane ; à Reggane il y a des bâtiments à étages (3) très caractéristiques ; ici il y a des petites maisons basses. De plus, vu d’en haut, le paysage est écrasé ; les collines ne paraissent pas (pas d’ombre portée à midi) et le désert est tout près.
-

-

-

-
Plus mouvementées ont été mes aventures avec ma gerboise : enfouie dans une boîte en carton provisoire, je l’ai récupérée le soir sous le lit, au milieu des flocons de poussière. Le lendemain, même fuite, mais cette fois j’avais réuni de quoi faire une boîte à l’épreuve de ses dents, avec une boîte de conserve et du rhodoïd. Comme l’aspect ne me plaisait pas, j’ai fait un véritable vivarium, avec du rhodoïd, en forme de demi-cylindre (de 13 cm de rayon) et un haut de contreplaqué doublé de rhodoïd. Du sable, quelques pierres, des croûtons de pain, un trognon de pomme, de la paille… et le nid est déjà fait. Malheureusement la bestiole semble ne pas être encore remise de mes poursuites, car elle boite un peu ! J’espère qu’elle ira mieux bientôt. En tous cas elle dévore. Elle est malgré tout très agile. Dès que j’ouvre la porte de son abri, elle se précipite et je l’ai déjà vu une fois me filer entre les doigts. Une autre fois, je l’ai aperçue, alors qu’elle courrait dans ma chambre, en train de grimper dans l’armoire métallique où j’aurais eu bien du mal à la repérer s’il avait fallu que je la cherche !
-
J’ai encore quelques graines, les unes qui ressemblent à des graines de coton, les autres provenant d’un arbre à fleurs jaunes dont je ne me rappelle plus la forme des feuilles. (Elles viennent de Tamanrasset. Peut-être y retournerai-je, en revenant de l’Assekrem, samedi).
-
La chaleur commence à se faire très sérieusement sentir ici : 38° maximum, 27° mini. A Reggane, c’est bien pire et si je dois y rester l’été, cela va être pénible. Je dois en principe rester ici jusqu’au 15 juin, puis retourner par la piste (Arak, In Salah, Reggane).
*
Dans mon Agenda de 1962, j'ai écrit

Dimanche 27 mai 1962 Piste – Montagnes proches
Mardi 29 mai 1962 Cinéma plein air - Nuage sodium - Centaure
Mercredi 30 mai 1962 Idelès – Mission hélico – Chameaux - Gazelles
Jeudi 31 mai 1962 Gerboise- Diner ( ?) petites pattes - queue
-

-
Le nuage de sodium, qu'on a très bien vu haut dans le ciel, avait été largué par une fusée Centaure tirée de Raggan.
-
Revoir : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t1143p15-le-demantelement-de-la-base#25194
et : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t668p30-la-base#14228
-
Voir : http://fuseurop.univ-perp.fr/sereb_f.htm
et : http://www.capcomespace.net/dossiers/espace_europeen/ariane/espace_francais/pierres_precieuses.htm
ou encore les fusées sonde : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fus%C3%A9e-sonde
et : http://www.sat-net.com/serra/sudav_f.htm
Noter les tirs de fusées Centaure et Bélier le 29 mai 1962, 28 jours après l'explosion nucléaire "souterraine" de Béryl à In Eker dans le Taourirt Tan Afella : Aéronomie (éjection Na + K) et Radioactivité atmosphérique.
J'ai pu observer le nuage de sodium le mardi 29 mai 1962 depuis le cinéma en plein air à In Amguel. On avait été averti  de l'heure du tir de la fusée Centaure. Autres tirs analogues le 5 juin 1962.
-
Je me suis toujours demandé la raison de notre escursion à l'Assekrem et à Tamanrasset, 18 jours après le tir Béryl. Besoin de prendre contact avec la population, avec le père Jean-Marie à l'Ermitage du père de Foucault ? Louis Bulidon en parle pages 52 à 55 dans son ouvrage "Les irradiés de Béryl". Il l'avait rencontré en décembre 1961, après le tir Agate dont il n'avait pas eu connaissance, mais qu'il a ressenti...
-
La suite au prochain numéro...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : 2ème excursion à l'Assekrem

Message  marcel le Mar 5 Juil - 10:13

In Amguel – In Eker, le mardi 5 juin 1962
-
J’ai bien reçu la photo en couleurs, ainsi que les citations de Maman. Le guide GUARINOS avait précisément appris à un touareg à dire aux excursionnistes arrivant à l’Assekrem : « C’est wagnérien ».
Je ne suis pas monté en « méhari » (j’en avais l’occasion d’ailleurs), mais je crois avoir trouvé un moyen de transport qui secoue autant : l’hélicoptère ; partis en mission, nous en avons profité pour prendre des photos aériennes de gueltas, de villages, et, plus près du sol, de chameaux. Nous avons poursuivi trois gazelles, en volant au raz du sol qui défilait à toute vitesse. J’ai peur que les photos ne soient pas très bonnes, car l’appareil bougeait beaucoup.
-
Maman me demande si la gerboise mord ! C’est ainsi qu’elle m’a réveillé une nuit, après s’être sauvée une nouvelle fois ! Elle a la bouche placée sous le museau, très en arrière ; quand elle mange, elle prend des morceaux avec ses petites pattes de devant et les fait tourner rapidement. De temps en temps, elle fait des bonds en l’air en se servant de ses grandes pattes et de sa longue queue.
-
Je suis maintenant seul dans ma chambre, puisque LECONTE est reparti. Elle fait environ 3m x 3m x 3m et est située dans un de ces bâtiments à toit incliné que tu as pu voir au cinéma.
-

-
Samedi 2 (juin 1962) je suis reparti à 5 heures du matin avec 3 véhicules et 14 compagnons pour une nouvelle excursion à l’Assekrem (la dernière jusqu’en novembre, car il fait trop chaud maintenant : 40° maxi, 20° mini).
Nous allons cette fois d’une seule traite jusqu’à Idelès (que j’avais survolé en hélicoptère), puis un peu plus loin, jusqu’à un oued encaissé genre cañon :
-

-

-
La Manivelle du Dodge et la boussole sur le capot :
-

-

-

-
Nous revenons manger à Hirafok et reprenons la piste.
-

-
Nous ratons une belle guelta qu’on nous avait signalée, et j’en photographie une autre, visible de la piste, elle.
-

-

-

-
Partis tôt le matin, nous arrivons au col de l’Assekrem avant le coucher du soleil ; nous descendons jusqu’au refuge situé en contrebas, celui du col étant occupé par un autre groupe puis, après nous être installés, remontons jusqu’à l’Ermitage.


-

-
Le matin, lever à 5h. ; je monte sur un massif situé en face de l’Ermitage et je photographie la piste, le col et le sentier qui mène au plateau. De l’autre côté, vue sur des pitons volcaniques « wagnériens ».
-
Vue sur la Koudia, le "crâne" de l'Assekrem.
Au centre, les deux pitons, le Tezouaï (Tizouyag Nord et Sud), les "jumelles".
Au loin, à leur droite, la pyramide de l'Hadeou.
A sa droite, le "Trident" de Tidiamaïne, derrière la pointe de l'As Saouinan.
-

-
Au premier plan, le chat du Père Jean-Marie, un des Frères ermites en 1962.
Sa silhouette se confond avec l'ombre du masif sur la vallée.
C'est ce chat à qui nous devions donner des poisons pris dans une guelta.
Ils n'ont pas résisté au voyage et aux rayons du soleil et on a du les jeter.
Tant mieux, car ils avaient peut-être été contaminés...
-

-

-
Nous redescendons par une nouvelle piste qui rejoint Tamanrasset en passant près de l’Assekrem.
-
Là encore nous ratons des gueltas qu’on voulait voir ; nous revenons en arrière, repassons le col et redescendons par l’Ilamane, comme la dernière fois.
-

-
Nous passons près d’un mausolée appelé « la Mosquée des DAG-RALI », avec des colonnes de basalte prismatiques dressées :
-

-

-
Nous arrivons près d’un village (Ilamane ?) où nous prenons de l’eau. Nous échangeons du pain contre des figues et pendant qu’un chauffeur fait la chasse à un scorpion noir, un gosse nous montre un serpent dans un figuier ! Quel accueil ! Autres bestioles rencontrées : 3 gazelles, puis 4, qui ne se sauvent pas tout de suite ; un mouflon, qui se découpe en silhouette dans le ciel ; des ânes plus ou moins sauvages ; 4 chameaux dont 2 entravés, les autres sans doute sauvages, qui étaient assis (!) au milieu de la piste et se lèvent lentement ; une caravane de 8 chameaux, chargés de différents ustensiles (une cuvette émaillée…) et de fibres de palmier (quel usage ?). Les touaregs ont toujours le chèche et portent en collier différentes breloques, souvent des clés et des cadenas ! Au côté, certains ont un grand sabre.
-

-
A Tamanrasset, nous retournons à la piscine. Le marché n’est pas encore ouvert quand nous repartons. Nous nous arrêtons à Tit, petit village où un forgeron nous montre des poignards et des croix d’Agadès en argent. Les poignards sont assez jolis, mais l’étui en cuir de gazelle coloré en rouge ou en vert est très grossier, mal coupé et fait pacotille ; C’est dommage ! Pour les croix, il y a deux prix, l’un plus fort que l’autre, car un des forgerons a plus besoin d’argent que l’autre ; pourtant les croix sont les mêmes… Je tacherai d’en acheter si j’en vois une jolie. J’essayerai aussi d’avoir des « plaques à sable », sorte de nails très simplifiées.
-
De la promenade, j’ai ramené pas mal de cailloux, en double (pour LECONTE) dont un est gravé. Malheureusement les traits ne représentent rien de reconnaissable. Je n’ai pas trouvé d’autres fragments. (Un camarade a trouvé une hache en pierre polie, à un autre endroit ; j'essayerai d’y aller).
-

-
Je pense encore rester longtemps à In Amguel, alors que je devais remonter à Reggane. La batterie doit s’y fixer maintenant.
*
Dans mon petit Agenda de 1962, j'ai écrit :
-
Vendredi 1 juin 1962 2 missions midi - soir
Samedi 2 juin 1962 Départ 5H30 Idelès – Cañon Hirhafok 12H00
Piste Assekrem – Refuge en contrebas - Coucher de soleil
Dimanche 3 juin 1962 Lever5H00 – Massif face à l’Assekrem (2ème excursion à l’Assekrem)
Descente piste Guelta Akar-Akar – GLR - Col
Descente Ilaman – Vipère – Scorpion – Gazelle – Anes - Tit
Lundi 4 juin 1962 RAS
Mardi 5 juin 1962 RAS – Soleil blanc – Vent de sable - Lettre
*
Certaines photos ici ont été déjà publiées. D'autres sont inédites. Et d'autres encore à scanner...
-
Revoir : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t732p1-le-hoggar-vu-d-ici#15338
et : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t693-le-village-d-hirafok-en-1962
ou : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t1229-hirafok


*
Envoi

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain P le Mar 5 Juil - 11:50

Marcel, bravo pour ce récit documenté et agrémenté de très belles photos.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7037
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Mar 5 Juil - 14:40

toujours un réel plaisir que de lire Marcel !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Gérard le Mar 5 Juil - 15:09

Shocked

Grâce à Marcel , nous avons une belle encyclopédie du Hoggar .

Après le " Petit Robert " , nous aurons le " Grand Marcel "  !

relié ( à internet )

et en plusieurs volumes  ( pastis et eau )

avatar
Gérard
Administrateur

Nombre de messages : 3327
Age : 76
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 21/01/2011

http://hoggar-cemo.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re:De Monaco à Tamanrasset

Message  salvati claude le Jeu 14 Juil - 22:30

Merci Marcel,pour tes magnifiques photos, ainsi que tes explications . Certaines de tes vues me rappellent les miennes ,nous sommes passés aux même endroits à très peu d'intervalles.
Je m'aperçois que tu as pas mal rapporté de souvenirs, ce que j'ai également pu faire. Peux-tu nous dire de quelle manière ?????? Encore bravo et bonsoir à tous.
avatar
salvati claude

Nombre de messages : 320
Age : 76
Localisation : manosque 04100
Date d'inscription : 13/02/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re:De Monaco à Tamanrasset: Souvenirs

Message  marcel le Mar 19 Juil - 11:53

J'ai déjà parlé des photos que j'ai ramenées de Reggan et du Hoggar.
-
Revoir : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t732-le-hoggar-vu-d-ici#15345
-
Je dois avoir 12 boites Kodak 25 ASA de 36 poses en couleurs, soit plus de 400 diapositives.
J'ai aussi 40 pochettes de 8 négatifs 6x9 et 4,5x6 noir et blanc, soit 500 tirages environ.
Les photos Noir et Blanc ont toutes été scannées, mais une partie des diapos seulement...
Je vous les distille parfois sur le Forum au fur et à mesure, en général par sujet.
-
L'appareil pliant avec lequel j'ai pris mes images noir et blanc du Sahara :
-

'
Un vieux Voigtländer "BESSA" GERMANY (Folder) de focale 105,mm.
Ouverture f/7,7 à f/22 - Vitesse 1,25 s et 1/75 s, pose B et T.
Viseur à Cadre et petit viseur orientable inversant l'image.
Avance du film manuelle par manivelle avec fenètre rouge au dos pour voir le N° d'image.
-
Il avait l'avantage de se glisser dans la poche du treillis : ni vu, ni connu ! Pas vu, pas pris...
-

-
Ma rubrique "De Monaco à Tamanrasset" me permet de montrer à nouveau mes photos.
Mais cette fois, elles sont presque toutes remises en ordre chronologiques.
De plus, j'ai envoyé 18 cartes postales que j'ai scannées mais pas encore diffusées.
Sur certaines, il y a un texte écrit au dos que je n'ai pas exploité, mais peu de dates.
-
Je m'aide aussi de mon petit Agenda dont j'ai scanné quelques pages.
J'ai mis tous les textes dans un petit document qui me permet de les relire.
Les pages sont écrites au crayon et j'écrivais (déjà) très mal.
Sans oublier les photos prises à Nîmes à l'ESAA et au Camp des Garrigues.
-
Et j'ai aussi conservé presque toutes les lettres que j'ai écrites du  Sahara.
C'est ma sœur qui les a toutes rassemblées dans un document avec leur date.
La aussi, ça facilite la recherche sur ordinateur, par exemple "Assekrem", "Guelta".
Et je peux les comparer avec mon petit Agenda et d'autres souvenirs.
-
Par exemple, des pointes de flèche et des pierres taillées et polies.
Et aussi des Ordres de Mission, des billets de train, de bateau, d'avion.
Les Cartes US ARMY,  IGNF,  et IGN, les images aériennes et vues Satellites de Google Earth.
Avec de nombreuses indications complémentaires sur le CEMO et le Tan Afella...

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Mar 25 Oct - 16:45

Marcel... ne nous avais-tu pas promis une suite ???

Marcel a écrit:La première fois, c'est parce que j'étais tombé malade.
La seconde fois, c'est un double blocage : (.../...)

Mais là, tu peux y aller... à donf !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : En Hélico à In Amertek

Message  marcel le Dim 30 Oct - 18:32

In Eker - In Amguel, le mardi 12 juin 1962
Il a fait un temps épouvantable la semaine dernière : en plus destourbillons de poussière habituels, le vent de sable soufflant toute la nuit a chargé l’atmosphère de poussière opaque, limitant la vue à quelques centaines de mètres dans la matinée. Il a même plu ! Ceci s’est passé mardi et s’est répété samedi.
-
Jeudi, on m’a apporté un reptile du genre Iguane, avec une longue queue, des pattes grêles avec tous les doigts séparés, des « piquants souples » de part et d’autre du crane, autour de tympans démesurés. La bestiole est morte le lendemain, sans doute de faim, tant elle était plate. Elle avait cependant consenti à avaler une mouche. On me l’a baptisée du nom de « rat palmiste » !
-
Samedi 9 (juin 1962), je suis retourné en hélicoptère dans la même région que la dernière fois. Nous nous sommes posés près de la Guelta d’In Amertek, creusée dans un plateau volcanique, bleu noir.
-


Vue prise depuis le haut d'une falaise de lave. Notre patrouille fait une petite pause.
On aperçoit le plan d'eau, en bas à gauche, au pied des orgues de basalte.
L'hélicoptère est un Sud-Aviation / H34 A N° 156 LS.
Bruyant et inconfortable, c'est pourtant un engin absolument magique !
Et le paysage qu'il nous a fait découvrir était absolument extraordinaire.
Photo Noir et Blanc 6x9 XI-2 du 09/06/1962.
C'était juste un mois après le tir Béryl du 1er Mai 1962...
-
Voici le même appareil, le 156 LS, près de la Guelta d'In Amertek, vu d'un peu plus près.
-

-
On distingue bien le rotor quadripale et la grande porte rectangulaire.
On aperçoit posé sur le plancher le seau qui a servi aux prélévements d'eau...
-
En vol, la porte restait grande ouverte et j'étais assis sur une banquette presqu'en face.
Au premier virage, l'appareil s'est penché, et j'ai vu le sol s'incliner vers moi. Panique !
Je me suis accroché à mon siège, mais en fait, la force centrifuge me plaquait dessus.
Aucun risque, mais il fallait quand même avoir le coeur et l'estomac bien accroché ![
-
Bien qu’il y ait eu encore du vent, nous avons été moins secoués en l’air ; tout dépend de la douceur du pilote et de sa connaissance de la région : alors que la première fois nous avions survolé la piste jusque dans ses moindres tournants, nous avons progressé cette fois plus régulièrement. Encore deux gazelles aperçues un instant. Le pilote se posait verticalement, alors que l’autre fois on atterrissait comme un avion.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Dim 30 Oct - 18:55

je suppose que ce n'est que le début d'un long récit... vivre mai 62 en Algérie... Merci, Marcel.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Bernard le Dim 30 Oct - 21:13

Merci Marcel on s' y croirait.
avatar
Bernard

Nombre de messages : 2842
Age : 72
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : La Mission à In Amertek

Message  marcel le Lun 31 Oct - 12:07

Le but de la mission était d'effectuer des prélèvements d'eau susceptibles d'être contaminée.
J'ai conservé précieusement mon attestation de services aériens :
-

-
Unité 23e EH - Prélèvement d'eau à la Guelta In Amertek
Recherche points spéciaux - 12 atterrissages - 2Heures 30 minutes de jour
Le 6 juin 1962 - Hélicoptère H34A N° 156 LS - Escadron d'Hélicoptères Lourds 1//58

Le nombre d'atterrissages indiqué correspond à l'autonomie de l'appareil.
En réalité, je crois qu'on en a fait beaucoup moins...
-
Cette guelta était pile sur le trajet du nuage radioactif échappé lors du tir Béryl.
Je ne l'ai su que 50 ans plus tard en regardant les images Google Earth...
On était à peine un mois après l'explosion du 1er mai 1962. On ne nous disait pas tout !
-

-
J'étais en tenue blanche anti-poussière, avec gants et bottes... mais pas le pilote
Et un des accompagnateurs était en short et chemisette à manches courtes...!
-

-
La guelta In Amertek entourée d'orgues basaltiques et l'hélicoptère Sud Aviation H34
Dans la porte, le seau utilisé pour les prélèvements d'eau.
-

-
Les orgues prismatiques de basalte
-
Je ne me souviens pas de la force du vent à In Eker le 1er mai 1962 lors du tir Béryl.
Dans son livre "Les irradiés de Béryl", Louis Bulidon  parle de fortes rafales.
Mais surtout d'un passage du nuage au dessus de la Base Vie qui est au sud...
Ce que je n'ai appris que 50 ans après...
-
J'étais un peu au sud du Taourirt Tan Afella et j'ai vu le nuage noir sortir vers l'est.
Il s'est élévé et a continué vers l'est, vers le PC de tir où étaient rassemblés les "officiels".
-

-
La "plume" de contamination visible sur les rapports le confirme. Elle va droit vers la guelta d'In Amertek :
-

-
Elle était tracée sur une carte et affichée au mur dans le bureau du Capitaine du 620ème GAS, en rouge, orange et vert.
Voir la page 39 du  Rapport N° 3571 enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 5 février 2001. (Fichier PDF de 2,85 Moctets) :
-
Voir : http://www.assemblee-nationale.fr/legislatures/11/pdf/rap-oecst/i3571.pdf
-
Les retombées de l'accident de Béryl, près d'Idelès et au nord d'Hirhafok :
-

*
Dans mon petit agenda de 1962, j'avais noté seulement :

Samedi 9 juin 1962
Mission Hélico Guelta  In Amertek – Lave - Tempête – Pluie
-
J'avais déjà mis en lignes certaines de ces images, mais elles sont ici regroupées par date.
Un autre hélicoptère, un autre jour, pour une autre mission, le 30 mai 1962, à Idelès  :
-

-
Et un beau "doublé" par surexposition avec mon -x9 Voigtländer !
-
Revoir : http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t1153-france-inter-sahara#25226

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Lun 31 Oct - 14:09

à l'époque, je le trouvais beau, ton hélico !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Michel le Lun 31 Oct - 17:46

Alain a écrit:à l'époque, je le trouvais beau, ton hélico !



À mon époque il n'y avait plus de H34, il n'y avait plus que les Vertol H-21 de l'ALAT et l'armée de l'air avait deux Alouette 2, deux Broussard et trois DC3, le ou les H 34 appartenaient-ils à l'armée de l'air ou à l'ALAT, le seul voyage en H 34 que j'ai pu faire, ce fut Metz Fribourg ou Luxeuil à fin de convoyer des véhicules, je ne pourrais vous dire car je me suis rendu sur les deux bases, l'une avec le H34, l'autre avec un Dassault 315.
avatar
Michel

Nombre de messages : 5549
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Georges le Lun 31 Oct - 18:09

Alain a écrit:à l'époque, je le trouvais beau, ton hélico !
Et bien, moi aussi !
avatar
Georges

Nombre de messages : 6108
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Les orgues d'In Amertek

Message  marcel le Sam 5 Nov - 16:08

Quand y en a plus, y en a encore... La suite du récit.
Il faut 1 heure pour traiter ces 5 images à partir des scans des négatifs.
Images noir et blancs 6x9 prises en mission de détection le  6 juin 1962.
Je ne les avais encore jamais publiées sur le Forum.
-
L'ombre de l'hélico H34 en approche de la Guelta In Amertek :
-

-
On remarque en haut de la falaise un creux où le vent accumule du sable.
C'est ce qui explique l'éboulement de sable en contrebas dans la Guelta.
-
Une des pâles de l'hélicoptère H34 arrêté près de la Guelta :
-

-
On remarque la falaise de basalte et l'amas de blocs éboulés :
-

-
La guelta d'In Amertek entourée d'orgues basaltiques :
-

-
Le prélèvement d'eau contaminée avec deux seaux :
-

-
Nue tête, bras nus et jambes nues, et sandalettes au pieds...
On remarque le cône d'éboulis sablonneux en bas de la falaise...

*


Dernière édition par marcel le Sam 5 Nov - 18:40, édité 2 fois

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Sam 5 Nov - 16:53

On voit bien que toutes les précautions étaient prises, mais comme il n'y avait aucun risque !
Je me demande même pourquoi on faisait des prélèvements !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13408
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Sam 5 Nov - 18:33

Mais j'étais là en tenue antipoussière pour le protéger...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2587
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum