De Monaco à Tamanrasset

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Edouard le Sam 5 Nov - 19:33

Alain a écrit:On voit bien que toutes les précautions étaient prises, mais comme il n'y avait aucun risque !

Au 620eme, à mon époque, les avis de nos chefs étaient plus nuancés.
Par exemple, s'ils ne nous ont jamais affirmé qu'il n'y avait aucun risque.... ils ne nous ont jamais dit non plus qu'il y en avait!
Donc, il était inutile de s'alarmer tout en restant prudents.... disaient-ils!
Alors, nous restions calmes et buvions frais.

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain P le Dim 6 Nov - 9:59

A la colo le sujet de la contamination par irradiation n'a jamais été évoqué. Nous n'avons jamais éprouvé la moindre inquiétude à ce sujet à trois exceptions prés, et encore à titre personnel:

A la dynamitièré j'étais allé sur le flan du Tan Affela et ayant repéré une scorie je l'avais ramenée à la fillod pour la garder comme souvenir: le caporal de carrière m'avait, à sa vue, aussitôt dit de la rejeter au loin sans plus d'explication.

Dans la chambrée à la base, un après midi, ce même caporal, qui ne voulait pas renouveler son engagement, s'était un peu épanché sur le fait que nos gradés ne nous disaient pas tout. Il avait vécu un moment bouleversant avant notre arrivée (mais quand ?) et s'est mis à pleurer sans vouloir nous en dire plus malgré nos questions.

Le 1er octobre 1965 pour Corindon, le nuage s'est élevé au dessus du Tan Affela....entre 5 ou 10 Km. Nous avons pris la direction de Tin Felki. J'avais à ce moment là éprouvé une crainte qu'il y ait de la radioactivité (ce fut d'ailleurs le cas) et pas seulement des poussières de roches. Heureusement le nuage est parti, légèrement vers le sud ouest. Mais la aussi le sergent ne nous a rien dit sur un quelconque danger.

Dans ces conditions comment pouvait on savoir?
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7154
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Michel le Dim 6 Nov - 11:02

Alain P a écrit:A la colo le sujet de la contamination par irradiation n'a jamais été évoqué.

Dans la chambrée à la base, un après midi, ce même caporal, qui ne voulait pas renouveler son engagement, s'était un peu épanché sur le fait que nos gradés ne nous disaient pas tout. Il avait vécu un moment bouleversant avant notre arrivée (mais quand ?) et s'est mis à pleurer sans vouloir nous en dire plus malgré nos questions.

Hé bien!
avatar
Michel

Nombre de messages : 5646
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Georges le Dim 6 Nov - 11:37

Alain p a écrit:A la colo le sujet de la contamination par irradiation n'a jamais été évoqué. Nous n'avons jamais éprouvé la moindre inquiétude à ce sujet
Pour moi, c'est la même chose, une confiance absolue, a part peut-être pour "saphir" (la plus grosse) où des bruits alarmants circulaient. Mais sans vraiment y croire. Et même les "cachets de sel" au point nord (que certains jetaient) me semblait une pratique naturelle, alors qu'on nous en distribuait seulement au point nord...................
avatar
Georges

Nombre de messages : 6238
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain le Dim 6 Nov - 11:52

Au réfectoire, les cachets de sel étaient à disposition dans un présentoir, à l'entrée.
Il était conseillé d'en prendre 8 par jour, afin d'éviter la déshydratation, ce qui était vrai, et certains réfractaires en ont fait l'expérience.
Ils nous étaient fournis sur nos plateaux de "permanents" lorsque les repas nous étaient amenés sur les lieux de travail.
Par contre, en période "d'expériences", il y avait d'autres "cachets de sel"
A ma question : "à quoi servent-ils ?", il m'a été répondu : "ce sont des cachets de sel, mais encore mieux"
En fait à la réflexion, c'était de l'iode.
A 19 ou 20 ans, tu ne te poses pas de questions, pour ma part, je prenais les cachets, et je pense que là, j'ai bien fait d'obéir...
J'ai compris ça tardivement, étant par mon boulot en contact avec les médecins du travail, lorsque j'ai eu connaissance des mesures prises pour l'accident de Tchernobyl, vous savez, le nuage qui s'est arrêté à la frontière...

Quelques infos utiles sous ce lien
http://www.distribution-iode.com/

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13530
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Gérard le Dim 6 Nov - 12:25

Lors de l ' essai " RUBIS " du 20 Octobre 1963 , notre section de Transmissions et de détection était positionnée à une dizaine de kilomètres du Tan-Afella .
Une équipe de cinéastes  ( cinéma aux armées ) avait profité de nos 4 X 4 pour se rapprocher de la montagne .

Notre Lieutenant avait fait stationner nos véhicules dos à la montagne , les moteurs en marche et les chauffeurs au volant  !
" On ne sait jamais " avait précisé notre Chef  ( qui avait sans doute gardé un souvenir ému de BERYL ) .



J ' avais contacté l' EPCAD ( le service de diffusion des films de l ' Armée ) pour obtenir une copie du film réalisé pour l ' essais RUBIS :
ils m ' ont indiqué qu ' il n 'existait aucun film de cette date !

Les fuites radioactives de " RUBIS " ont sans doute provoqué la fuite des films  ?
avatar
Gérard
Administrateur

Nombre de messages : 3391
Age : 76
Localisation : Corrèze
Date d'inscription : 21/01/2011

http://hoggar-cemo.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Michel le Dim 6 Nov - 13:52

Il me semble qu'en 66/67, de temps à autre il y avait une distribution de cachet de sel soit disant amélioré, comme Alain peut être aussi bêtement que discipliné je prenais sans chercher à savoir le bien fait que cela pouvait produire
avatar
Michel

Nombre de messages : 5646
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Edouard le Dim 6 Nov - 14:17

Gérard a écrit:Lors de l ' essai " RUBIS " du 20 Octobre 1963 , notre section de Transmissions et de détection était positionnée à une dizaine de kilomètres du Tan-Afella .

J'étais de permanence déconta à la "patte d'oie" lors de la fuite de gaz. Nous avons du nous croiser à cette époque.
J'ai assisté à une belle envolée de moineaux..... gradés en tête!
Je pense que les "civils" avaient leur propre service de décontamination car ils ne passaient jamais chez nous.
Si  c'était le cas, je ne sais pas où se trouvait leur station. A oasis2 peut-être?

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Lun 7 Nov - 19:18

La seule vidéo de l'ECPAD que je connais est celle de l'accident du tir Béryl le 1er mai 1962 auquel j'ai assisté :
-
Histoire des essais nucléaires français : du désert de la soif à l’île du grand secret. 2/4
Reggan, Gerboise bleue, puis In Amguel et les 13 essais nucléaires souterrains à In Eker, les "Pierres précieuses" :
-
http://www.ecpad.fr/histoire-des-essais-nucleaires-francais-du-desert-de-la-soif-a-lile-du-grand-secret-24/
-
Vers 9 minutes, on peut voir l'interview du Ministre Pierre Messmer qui disait à ce sujet dans l'émission  de "Pièces à conviction" "Irradiés pour la France" présentée par Elise Lucet sur France 3 en décembre 2004 : "personne n'a été plus irradié que moi".
-
Dommage, je n'ai pas le son avec Internet Explorer, mais ça marche avec Mozilla Firefox.

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Dim 25 Juin - 15:15

In Amguel
-
J'ai pris un peu de retard sur l'horaire, mais je ne suis plus à une année près...
Dans mon petit Agenda de 1962, j'ai écrit :
-
Mercredi 6 juin 1962 RAS – Brouillard – Sable – 700 km Jeep
Jeudi 7 juin 1962 Dragon (dessins) - Massif du ( ?) – Rat palmiste
Vendredi 8 juin 1962 Tourbillons – Oued avec fossiles
Samedi 9 juin 1962 Mission Hélico Guelta In Amertek – Lave - Tempête - Pluie
Dimanche 10 juin 1962 Rupestres (Tan Afella) « Ripolin »
Lundi 11 juin 1962 Gravures - Photos
Mardi 12 juin 1962 RAS - Lettre
Mercredi 13 juin 1962 Hélicoptère – Massif (Tan Afella) – DZ (LZ)
Jeudi 14 juin 1962 Libérables – (film) Ray Ventura – Nous irons à Monte-Carlo
Vendredi 15 juin 1962 Anniversaire - Paquet – Photos Monaco
Samedi 16 juin 1962 Jeep cassée ( ?) Armengaud – Stagnard ( ?)
Dimanche 17 juin 1962 Re-Rupestres (Tan Afella) – Vent de sable – Cailloux – Etincelles - Aspirateur ( ?) - Tessons
Lundi 18 juin 1962 Gerboise – 6 cm – 13 cm
Mardi 19 juin 1962 Arrivée 8H15 - 6H00 départ sur Reggan - Retour départ 10H00 – Arrivée 10H30
Leconte – Officier transmission - Photos
Mercredi 20 juin 1962 Incendie – Fumées - (Film) Topaze – Fernandel – Tarentules (Lucifuges)
Jeudi 21 juin 1962 (Film) Le vent se lève - Lettre
*
Comme précédemment, j'essaye d'associer ici le texte de mes "Lettres à ma famille", rassemblées dans "Courrier du Sahara", avec les brèves indications que j'avais notées au crayon dans mon petit "Agenda de 1962", des scans de documents conservés précieusement et classés - bilets, ordres de mission, heures de vol -, les photos Noir et blanc prises avec mon antique Voigtländer folder bessamatic à soufflet et les diapos couleurs faites avec un appareil 24x36 qu'on m'avait prèté. Je me souviens qu'on envoyait chaque rouleau de pellicule Kodachrome II dans une pochette orange entoilée sur laquelle on écrivait l'adresse de retour.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Michel le Lun 26 Juin - 8:54

Marcel, pour moi ce fut comme certainement bien d'autre vivement la quille, les notes sur mon activité aurait été, vérification matériel, filtre réparation fuite éventuel et mise en marche moteur à fin que tout se passe bien une fois en positon pour les pleins, monotone à souhait.
avatar
Michel

Nombre de messages : 5646
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain P le Lun 26 Juin - 8:58

Marcel a noté beaucoup plus que moi sur son carnet: il est vrai que pratiquement j'écrivais une lettre par jour.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7154
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Georges le Lun 26 Juin - 9:19

J'aurais dû écrire..................
avatar
Georges

Nombre de messages : 6238
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Rupestres, tessons et silex

Message  marcel le Lun 26 Juin - 11:55

Le Tan Afella et les rupestres ripolinés.
-
Suite des lettres à ma famille. In Eker - In Amguel
-
Samedi (9 juin 1962) après-midi, le vent de sable m’a surpris alors que je roule en jeep dans la Base. En un instant, on ne voit plus rien, pas même le goudron de la route ! Heureusement ce vent tombe en quelques minutes, accompagné de quelques gouttes de pluie. J’attends encore de voir des mirages ; je n’ai vu pour l’instant que le miroitement habituel sur les chaussées.
-
Dimanche 10 (juin 1962), avec la jeep, je me suis rendu dans un site très curieux : une immense dalle de granite à la patine grise, surmontée de blocs chaotiques érodés (par le vent), creusés et troués, mais aussi gravés. Ces «rupestreries » apparaissent un peu plus claires que la patine générale, brune.

Plusieurs dessins sont repassés à la craie pour faciliter les photos : girafes, éléphants, oiseaux,...
J’ai déjà fait une centaine de photos ici, mais ne puis les faire développer. Je vais sans doute vous envoyer les bobines, numérotées et datées.
-

-

-
La roche aux rupestres coté ouest du Taourirt Tan Afella :
Photo Noir et Blanc 6x9 N° 7 du 9/06/1962 - Pochette XI
C'était 1 mois après l'accident nucléaire de Béryl...
-

-
Le Maréchal des Logis Touboul davant une gravure de girafe et de autruche :
-

-

-

-
Je préfère attendre pour la couleur, d’avoir un 24x36. Parmi les meilleurs appareils vendus avec réduction (30%) que l’on peut avoir, j’ai vu le Savoyflex III et le Focaflex II (60… chacun). Les appareils Reflex à objectifs interchangeables sont automatiques avec cellule photoélectrique. J’aimerais que tu demandes à TOURNAY ou à ton camarade de bureau ce qu’ils en pensent. Un appareil à cellule séparée Savoyflex II coûterait moins cher, mais il faut acheter la cellule ensuite et on perd du temps à faire la lecture. Peut-on faire re-étalonner une cellule incorporée ? J’ai peur de leur fragilité. Il y a bien entendu des appareils bien moins chers. J’ai vu une réclame pour le Mecaflex au format carré 24x24, économique (30% de photos en plus par film). J’aimerais avoir des renseignements avant de passer une commande.
-
La roche aux rupestres coté ouest du Taourirt Tan Afella, en couleurs, cette fois :
-

-
Bovidés à longues cornes incurvées, chèvre ou mouflon ?
-

-
Lundi (11 juin 1962), je suis retourné dans le site préhistorique ( ?) et en fouillant un peu partout, j’ai trouvé des tessons de poteries et de nombreux morceaux de quartz cassés, dont l’un est peut-être une ébauche de pointe de flèche.
Sur la dalle de granite, des cavités semblent indiquer qu’on a poli des instruments de pierre par frottement ; profondes de quelques centimètres, de forme elliptique, grandes comme un pied à peu près, elles sont rugueuses sur le bord et très polies au fond.
-

-
Fragment de poterie : 5x8cm
-

-

-

-

-

-

-
Je pensais rester ici encore longtemps mais je vais m’en absenter 15 jours pour aller à Sidi Ferruch conduire un détachement qui va au Centre de repos. Je dois partir le 22 (juin 1962) pour Alger. Peut-être y reverrai-je VASSILIADIS, qui est à Blida et dont les parents ont dû déjà rentrer en France. J’espère ne pas avoir trop de corvées là-bas.
Ici, il fait toujours aussi chaud ; aussi les climatiseurs marchent toute la journée dans nos chambres d’officiers et la fenêtre reste fermée. On s’habitue au ronronnement des ventilateurs, mieux qu’à la chaleur.
-

-
Assis sur mon lit (pas fait...) devant le climatiseur, dans ma Carmétal.
J'ai étalé les trouvailles de la journée : pilon en granite, éclats de silex et de quartz et tessons de poterie

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain P le Mar 27 Juin - 8:33

Très belle collection, Marcel: je n'ai pas vu ou ramassé un centième de ces témoins du passé.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7154
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Suite

Message  marcel le Mar 27 Juin - 13:41

In Amguel, le jeudi 21 juin 1962
-
Je reçois aujourd’hui trois lettres postées le 18 (luin 1962).
Le paquet est bien arrivé et la gerboise a apprécié les amandes grillées qui étaient sur les petits gâteaux. Je pense qu’elle attend que les pruneaux sèchent un peu pour les attaquer. Elle a 6cm de long mais sa queue fait 13cm ! Elle n’est pas bien grosse. C’est plutôt une gerbille, je pense.
-
Mercredi 13 (juin 1962), une mission en hélicoptère m’a conduit à mi-hauteur d’un massif montagneux culminant à 2000 mètres. Le paysage est impressionnant : vu d’en haut, on voit la montagne couverte de blocs détachés, ronds, qui, lorsqu’on a atterri, ont plusieurs mètres de diamètre. Près de la D.Z. (Dropping Zone : terrain d’atterrissage pour hélico.), une tombe a été fouillée et des gravures sur un bloc, peu nettes, peut-être parce qu’anciennes.
-

-

-
Jeudi 14 (juin 1962), je me rapproche de Monaco en allant voir au cinéma en plein air un vieux film avec Ray Ventura et son orchestre : « Nous irons à Monte-Carlo ».
-
Vendredi soir, je fais une rencontre inattendue : un camarade d’ARMENGAUD, STAGNARA, sous-lieutenant « Transporteur saharien » ; il repart le lendemain avec son convoi de Berliet.
-
Samedi 16 (juin 1962), ma jeep me lâche brusquement : un demi arbre d’essieu arrière casse, alors que je change de vitesse. Heureusement, la jeep est pleine de ressources et je termine mon chemin avec le pont-avant moteur !
-
Dimanche 17 (juin 1962), je retourne une fois de plus au Rupestre. Aucune découverte nouvelle, à part deux tessons de poteries qui se complètent. Au retour le vent de sable se lève et je termine à 20 à l’heure, guidé par un camarade qui suit, quand il le peut, le bord de la route et m’indique « à droite, tout droit, à gauche ». Les lunettes pleines de poussière, les jambes piquées par le sable, les doigts engourdis par les décharges électriques (celles-là qui grillent les postes à transistors, lorsqu’on laisse l’antenne branchée), c’est assez pénible !
-
Mardi 19 (juin 1962), voyage éclair à Reggane, pour récupérer des paquetages. Partis à 6 heures, arrivés à 8h15, nous repartons à 10 heures et arrivons à midi et demi ! Juste le temps de charger nos affaires et de voir LECONTE qui a quelques ennuis : Officier transmission, il a fait des remarques au sujet des repas servis à la troupe, un jour qu’il était de service au Réfectoire. On l’a aussitôt mis Officier d’Ordinaire, en plus de son travail. Il m’a donné quelques photos (ratées) de l’excursion que nous avions faite ensemble. Elles sont surexposées.
-
A ce propos ; je voudrais savoir si l’automatisme du Focaflex est débrayable. C’est un appareil nouveau sur lequel je n’ai pas beaucoup de détails. Sur le Savoyflex 3, on peut, par rotation de la lentille frontale, photographier jusqu’à 15 centimètres. Est-il possible d’en faire autant avec le Focaflex ? Les tubes-rallonges pour macro-photo sont-ils pratiques ? Je sais qu’il existe toute une série d’objectifs, normal, ou macro-photo, mais chacun vaut une petite fortune ! Néanmoins je suis d’accord pour un appareil à objectif interchangeable et c’est pourquoi j’hésite entre ces 3 modèles. J’ai bien pensé au Retina Reflex Kodak allemand (80.000 !), ou au Voigtlander Bessamatic (70.000 !). LECONTE a acheté le Retina Reflex, mais ne l’a pas encore reçu. J’ai remarqué aussi le Calypso, étanche (eau et sable) (pour photos sous-marines !).
-
Je n’ai pas vu ZANTE qui est à Hamoudia. LECONTE a déjà une petite série de cailloux, de fossiles, quelques ammonites dans du calcaire marron, à la cassure violette près de la surface. Pour moi, j’ai des tas de cailloux dont je ne sais que faire. Je les trierai et en garderai seulement quelques-uns, souvenirs de l’Assekrem, par exemple. Je les enverrai dans un paquet (une boîte métallique, genre à biscuits semble nécessaire pour ne pas avoir trop de risques d’écrasement pour des denrées périssables, mais des cailloux pourront mieux supporter le voyage !) avec les photos que je compte faire développer à Sidi Ferruch.
-
Mercredi 20 (juin 1962), un incendie, vite éteint, mais spectaculaire, car quelques vieux pneus se carbonisent en donnant une épaisse fumée noire. Le soir, je vois « Topaze » au cinéma, et aussi une belle tarentule qui déambule ( !) à la sortie du cinéma, affolée par les projecteurs des autos qui finissent par l’écraser.
Ce soir, « Le vent se lève » que nous avons vu avec Kurt Jurgens.
-
J’ai déjà préparé les missions de la semaine prochaine, car elles se feront sans moi ; je pars demain en Breguet 2 Ponts pour Alger où on doit m’attendre, avec 1 sergent et 3 hommes de ma section. Ils vont au Centre de repos par roulement. LECONTE y sera lui aussi chef de détachement, mais plus tard.
-
Nouveau Secteur Postal, pendant 15 jours : SP 87200 Détachement R AF
*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Georges le Mar 27 Juin - 18:57

Marcel a écrit:Heureusement, la jeep est pleine de ressources et je termine mon chemin avec le pont-avant moteur !
Et c'est ainsi que fût réinventée la traction avant ............
avatar
Georges

Nombre de messages : 6238
Age : 74
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  marcel le Mer 28 Juin - 14:58

Attention de ne pas mettre le "crabot". Les deux axes deviennent solidaires.
Sans différentiel, le moindre virage est catastrophique !

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : "Centre de Repos" Sidi-Ferruch

Message  marcel le Mer 28 Juin - 16:03

Sidi Ferruch, le vendredi 22 juin 1962
-
Nous sommes partis ce matin d’In Amguel, à 8h10. par un Bréguet 2 ponts. Confortablement installés sur le pont supérieur (1 passager pour deux places) nous sommes montés à 3000 mètres à 400kmh. Pendant plus de trois heures, le désert a succédé au désert. Quelques turbulences au départ : les ailes alourdies par les réservoirs supplémentaires oscillent de façon impressionnante ! A 11h30, nous survolons Laghouat et son aérodrome. Vers midi, un grand chott s’étend au-dessous de nous. Le paysage se couvre d’arbres et déjà de verdure claire. A 12h15, le paysage devient montagneux, très vert. Puis une grande plaine cultivée et c’est l’aérodrome de Maison Blanche.
-
Par suite d’une erreur, nous ne sommes pas attendus ! Nous mangeons à L’Escale. Beaucoup de militaires, mais aussi des femmes et des enfants qui attendent l’embarquement. Vers 3 heures, un véhicule arrive enfin : c’est l’adjudant-chef que je viens remplacer. Sans doute dans 15 jours, ce sera au tour de LECONTE. L’adjudant reste à L’Escale pour prendre son avion et j’amène « ma troupe » (un sous-officier et 3 hommes). Le véhicule traverse Alger, calme, très animé, puis prend la route du bord de mer, vers Sidi Ferruch, où je suis accueilli par un sous-lieutenant de Centrale (de l’année précédente) qui est au 411 RAA. A 1 kilomètre, paraît-il, deux sous-lieutenant qui ont fait le stage de Nîmes.
-
Je visite la batterie, puis les tentes où sont logés les hommes de troupe au repos, dans un terrain de sport à 100 mètres de la plage. Moi, je gagne une villa où sont logés les officiers (2 lieutenants et 2 sous-lieutenants) ; une grande pièce, avec 2 grands lits, une grande table, 3 fenêtres... ; dans une semaine, j’aurai la chambre d’un sous-lieutenant qui s’en va.
-
Il fait très beau à Alger, mais il souffle un vent frais auquel je ne suis plus habitué. J’irai sans doute me baigner demain, si l’eau n’est pas trop froide ! En attendant, j’écris, ce qui n’est pas de tout repos ! J’essayerai de faire développer les photos que j’ai amenées ici.
-
Ne pas oublier de mettre FM sur l’enveloppe.
Marcel.
*
Nouvelle lettre : Sidi Ferruch, le jeudi 28 juin 1962
-
Moi aussi je trouve beaucoup de coquillages, mais sur la plage, du genre de ceux que j’ai ramenés du Graux-du-Roi. J’en ai repéré de tout petits que j’essayerai de glisser dans des lettres. Je ne réponds pas de leur état à l’arrivée !
-
Je vais aussi essayer d’envoyer, une à une (à moins d’un paquet avec les bobines de films) les photos en couleurs données par LECONTE. La première, un peu claire, me représente au retour de l’excursion où LECONTE avait fait son escalade, pendant que je ramassais les cailloux qui sont sur la table : morceaux de quartz (blancs ou jaune) et morceaux de poteries (marrons). Dans le coin, mon lit (en quel état), une chemise qui sèche, mon chapeau de brousse sur une étagère. Au milieu et à gauche, sous la fenêtre (ouverte pour la photo, qui est une pause) un des 4 orifices du climatiseur, qui se prolonge sous la table d’une hauteur égale à celle visible. Cela fait un bel appareil , mais très disgracieux, car il sort à l’extérieur d’une cinquantaine de centimètres. Tous les bâtiments en sont munis, comme à Reggane. Il y en a de plusieurs types.
-
L’autre photo représente le but de l’excursion (je vous donnerai le nom exact du piton, si je ne l’ai pas encore fait). LECONTE aurait dû prendre la photo dans l’autre sens. On doit être à un kilomètre ou 2 de ce bloc de 300 mètres. La Base est couverte de blocs éboulés.
-

-
Au pied, le désert, avec quelques ondulations peu visibles à cause de la hauteur du soleil. La photo a été surexposée et les couleurs sont pâles. J’en ai encore 7. Il ne faut pas les exposer au soleil, car elles s’altèrent. Les poser sur un verre dépoli, au-dessous d’une lampe (ne pas les chauffer) et les regarder avec une loupe. Si j’achète un appareil, j’achèterai aussi une visionneuse, en attendant le projecteur. J’espère que les envois ne seront pas supprimés à compter du 1er juillet ! J’ai aussi la possibilité d’avoir d’autre matériel à prix relativement bas, mais je ne sais si je puis l’envoyer directement : un tourne-disque arrive en général en plusieurs paquets de 3 kilos, qu’il faut assembler ensuite ! Je verrai cela plus tard.
Marcel.

*

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : L'Indépendance à Sidi-Ferruch

Message  marcel le Sam 1 Juil - 19:23

P.S. J’ai confié ma gerboise à un camarade à In Amguel.
-
Dans mon petit Agenda de 1962, j'ai écrit :
-
Vendredi 22 juin 1962 Breguet – Alger – Sidi Ferruch - Lettres
Samedi 23 juin 1962 Baignade – Promenade Palm-Beach
Dimanche 24 juin 1962 Baignade – Camping – Skieurs nautiques - Commandant
Lundi 25 juin 1962 Alger – (EMI) – Fort L’Empereur
Jeudi 28 juin 1962 Beni-Messous ( Ma ???)
Vendredi 29 juin 1962 Lettre
Samedi 30 juin 1962 Alger – (EMI)
Juillet 1962 : Indépendance de l’Algérie
Dimanche 1 juillet 1962 Carte
Lundi 2 juillet 1962 Drapeaux - Indépendance
Mardi 3 juillet 1962 El Affroun - Vassiliadis
Mercredi 4 juillet 1962 RAS – Monument – Marteau-piqueur - Consigné
Jeudi 5 juillet 1962 Sidi-Ferruch – Manifestations – Défilé - Monument – Marteau-piqueur – Paras – (TNT)
Vendredi 6 juillet 1962 0H05 Boum ! Il ne reste rien du monument - Baignade – Breguet Départ 12H30 – 17H30 – La mer ! Brume
Samedi 7 juillet 1962 10H20 _ Flammes jaunes, bleues, rouge - Atterrissage
*
Eh oui, c'était il y a exactement 55 ans, jour pour jour.
Pour le séjour en "Centre de repos", auxquels les "Saharien" avaient droit pour se "reposer", la date avait été particulièrement mal choisie : quinze jours centrées sur le 1er Juillet 1962, le jour de l'Indépendance.
-
Le "centre de repos" était loin de ressembler au Club Med, même si la plage était tout à coté.
-

-
DSC_3488.JPG : la villa des officiers - Inflorescence d' Agave
-
Le samedi 23 juin 1962, baignage et promenade au "Palm beach". La plage Moretti est encore vide, à part nous.
-

-
Le dimanche 24 juin 1962, nouvelle baignade. Il y a un camping et même des skieurs nautiques...
-
Mais le 2 juillet, la plage Moretti commence à être couverte de monde.
La plage est envahie par une foule en liesse et certains vont même prendre un bain.
Il y a de nombreux drapeaux agités et on entend de nombreux coups de feu...
Le 4 juillet 1962, nous sommes tous consignés. Et c'est pas encore fini...
-


Et le 4 Juillet 1962, c'est l'assaut du Monument du Centenaire, à quelques pas seulement de la "villa des officiers" où nous étions logés.
-
Premiers attroupements
-

-

-

-
Le monument du débarquement au centre sur la colline
-
L'assaut du Monument du Centenaire. Avec Béryl, une autre page d'histoire à laquelle j'ai assisté.

Photo 6x9 Noir et Blanc XIII N°1 du 4 Juillet 1962
-
Ces deux semaines, à Sidi-Ferruch, j'ai eu vraiment l'impression de vivre "un moment d'histoire extraordinaire". Cette explosion de quelques pains de TNT m'a semblé sans commune mesure, par son importance, avec les quelques kilotonnes dérisoires de l'explosion nucléaire souterraine de Béryl à In Ecker, 3 mois auparavant. Là bas, montagne avait frissonné, ici, le monde a été bouleversé. Mais est-ce que je m'en étais bien rendu compte, alors ?
-
La stèle de Sidi Ferruch, démontée par les paras  à grands coups de marteaux-piqueurs avant destruction du monument, le 6 juillet 1962, a été transférée à Fréjus.
-
Voir : http://www.commandoguillaume.com/html/fra/page-42.html
-
Et cherchez aussi "Mémorial Sidi Ferruch" avec Google.



Dernière édition par marcel le Mar 8 Aoû - 10:53, édité 7 fois

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Michel le Sam 1 Juil - 19:58

Marcel pour ce témoignage en 62 je n'étais pas âgé et l'indépendance ne me marque pas plus, j'ai plus souvenir du putch du 13 Mai.
avatar
Michel

Nombre de messages : 5646
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Alain P le Sam 1 Juil - 22:24

Cette détente au bord de la mer, en cette période historique, aurait pu, sous les mouvements imprévisibles de la foule, mal se terminer.
Finalement tu as décompressé en revenant à In Amguel.....
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7154
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : Le monument de Sidi-Ferruch

Message  marcel le Dim 2 Juil - 12:17

La page de mon Agenda au début du mois de Juillet 1962 :
-

-
Le vendredi 5 juillet, à 0H05 : Boum...
Brèguet Départ 12H30 – 17H30 : donc 5 heures pour le vol 6000.
-
AMICALE DES ENFANTS D'HUSSEIN-DEY - 19 août 2013
Le Monument de Sidi - Ferruch à Port - Vendres

http://aehd-hussein-dey.over-blog.com/le-monument-de-sidi-ferruch-%C3%A0-port-vendres
-
LE MONUMENT DE SIDI-FERRUCH A PORT VENDRES

Ce monument, œuvre du sculpteur Algérois Emile GAUDISSARD, a été érigé le 14 juin 1930, à Sidi-Ferruch (Algérie), à l’instigation du Gouverneur Général Pierre BORDES, pour commémorer le centenaire de la présence française en Algérie. Il fut inauguré par le Président de la République Française Gaston DOUMERGUE.

En juillet 1962, lors d’une tentative de destruction par un groupe terroriste local, une pierre s’est détachée du fronton, blessant l’un des auteurs de cet acte de vandalisme. Les protagonistes ont alors renoncé à poursuivre leur œuvre interprétant ce signe comme une malédiction divine.

Le lendemain, un commando de jeunes officiers et sous-officiers du 3ième régiment de parachutistes récupère, dans la nuit, le bas-relief et détruit l’assise en béton à l’explosif. Le monument est alors ramené, dans des caisses, à Carcassonne.

En juin 1986, à la demande des instances politiques et militaires des Pyrénées Orientales, le Président du Cercle Algérianiste des P.O., Monsieur Roger BRASIER écrit au Ministre pour demander l’installation de ce monument à Port-Vendres.

Monsieur Roger BRAZIER était l’ancien Directeur de l’École de Garçons du Caroubier à Hussein-dey.

En juin 1988, après restauration, la stèle est inaugurée en présence des autorités civiles et militaires et de plus de 4000 personnes venues de toute la France.

Situé sur un promontoire de Port-Vendres, face à la Méditérranée, ce monument est devenu un des Hauts Lieux du souvenir de l’Armée d’Afrique et de l’Algérie Française.

Le 18 septembre 2006, une délégation de l’Amicale des Enfants d’Hussein dey a déposé, aux pieds du monument, une gerbe de fleurs aux couleurs jaune et violet de l’AEHD.

Un musée très intéressant est placé sous la sauvegarde d’une Association dont la secrétaire assure, avec le Président, l’entretien et la gestion. A l’intérieur du bâtiment, une devise qui, à elle seule, justifie la présence de ce Mémorial :

« VOUS POUVEZ ARRACHER L’HOMME DU PAYS, VOUS NE POUVEZ PAS ARRACHER LE PAYS DU CŒUR DE L’HOMME »
-
J'ai donc pris plusieurs fois un Brèguet 2 Ponts. Une première fois pour aller au "centre de repos" de Sidi-Ferruch, le Vendredi 22 juin 1962. Et la deuxième fois pour le retour, le vendredi 5 juillet. J'ai conservé des attestations de vol, mais seulement pour les vols Air-France".


Dernière édition par marcel le Mar 8 Aoû - 13:26, édité 1 fois

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset : "Groupes d'Armes spéciales"

Message  marcel le Mar 8 Aoû - 12:24

On peut se demander pourquoi on nous envoyait d'In-Amguel à Sidi-Ferruch ?
-
Jeep dans le parc devant la Villa des officiers :
-

-
D'autres étaient allés en centre de repos à Zéralda, également au bord de mer.
On peut se demander ce que tout cela à voir avec les "Armes Nucléaires".
Le lien est plus subtil, et à trait aux autres "Armes Spéciales" NBC (ex ABC)
Le sigle NBC signifie "Nucléaire, Biologique et Chimique".
Ce qui se faisait à B2 NAMOUS, ce sont les essais de ces "Armes Spéciales".
Et à Sidi Feruch œuvraient les équipes qui "enfumaient les grottes".
-
En fait de vacances, on m'avait jeté directement dans la gueule du loup !
Non seulement, c'était le pire endroit pour se trouver en sécurité.
Mais en plus, c'était la pire date, la quinzaine à cheval le 1er Juillet 1962.
C'est à dire pile la date de la déclaration d'Indépendance de l'Algérie...
Il y a deux vidéos de l'INA concernant "B2 NAMOUS" ou "Armes chimiques Algérie" :
-
http://www.ina.fr/media/presse/video/CAB97134409/essais-chimiques-algerie.fr.html
-
http://www.ina.fr/media/presse/video/CAB97134476/essais-chimiques-france-algerie.fr.html
-
Mais il y avait encore autre chose à Sidi Ferruch, près de la "Villa des officiers".
Le soir, On entendait des chiens aboyer : il y avait des pelotons cynophiles avec un chenil :
-
http://historique-chien.e-monsite.com/pages/l-utilisation-du-chien/la-guerre/la-guerre-d-algerie.html
-
"La batterie armes spéciales du 411e R.A.A. de Sidi-Ferruch fut chargée de mener une première expérimentation sous le contrôle du service vétérinaire avec 6 équipes cynophiles."
-
http://historique-chien.e-monsite.com/pages/l-utilisation-du-chien/la-guerre/la-guerre-d-algerie.html
-
Une raison de plus pour dire qu'on nous avait jeté dans la gueule du loup...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2635
Age : 80
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Edouard le Mar 8 Aoû - 18:09

Marcel a écrit:Mais en plus, c'était la pire date, la quinzaine à cheval le 1er Juillet 1962.

Je suis allé à Zéralda l'année suivante exactement à la même époque. Là, nous étions consigné à l'intérieur du camp car c'était le premier anniversaire de l'indépendance.
Durant mon séjour en Algérie, il a fallu que j'aille en zone de repos pour monter la garde.... et armé en plus.

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Monaco à Tamanrasset

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum