Le bar des pompiers de l'escale.

Aller en bas

Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Jean-Marie le Lun 2 Jan - 21:33

Jusqu’en février 1962, l’Armée de l’Air n’avait pas jugé utile de faire garder l’escale aérienne du CEMO pendant la nuit.
Sitôt le dernier avion posé, en général c’était le Noratlas apportant le courrier entre 21 et 22 heures, tous les personnels quittaient l’escale après avoir éteint la balise NDB (1) et en laissant les avions stationnés sur le parking sous la seule protection des magnifiques nuits étoilées du Hoggar, des fennecs, des gerboises et des fouettes queues ou des dobes.

Vous qui avez fréquenté ces lieux, vous savez bien combien les pauvres bidasses souffraient de la soif, et que malgré les cachets de sel obligatoires nous devions constamment boire et encore boire pour survivre dans ce monde hostile.

Les pompiers de l’escale, grands spécialistes du feu brûlant et de tout ce qui est liquide, avaient réussi à faire venir clandestinement un frigo à pétrole qui leur avait été livré nuitamment et discrètement grâce à un équipage de Noratlas complaisant.

Malheureusement pour nous, pompiers et membres de la STBS voisine qui partagions l’utilisation de ce bar clandestin, lors d’une nuit sinistre de février 1962 le frigo à pétrole prit feu, embrasant au passage le local des pompiers attenant.

Le scandale fut énorme et l’Armée de l’Air sommée d’organiser un service de garde nocturne avec des sentinelles disposées aux points stratégiques et des rondes de surveillance.

C’est ainsi que le 2 mars 1962, vingt et unième anniversaire à la fois du serment de Koufra prononcé par le Colonel Leclerc et accessoirement le mien personnel et individuel, je me suis retrouvé de garde comme sous chef de poste.
Cette nuit-là était, comme toutes les nuits sahariennes, très étoilée et je rêvassais, assis sur le sable, appuyé mollement contre le mur du poste de garde, quand une petite gerboise est venue se planter devant moi et me regarder longuement dans les yeux.
Elle s’était assise sur ces très longues pattes postérieures tout en inclinant la tête sur le côté comme si elle voulait me raconter son histoire.

À la seule lumière du ciel étoilé magnifique, cette scène était véritablement merveilleuse.

(1) Une balise non directionnelle (NDB) est une station radio localisée en un point identifié, et utilisée en tant qu’aide à la navigation aérienne. La balise d’In-Amguel émettait en morse et toutes les 15 ou 20 secondes un signal d’identification de trois lettres propre au site sur la fréquence de 400 kHz, puis le reste du temps, une porteuse continue permettant la localisation de la balise par radiogoniométrie depuis l’avion en approche.
J'aurai d'autres histoires à vous raconter autour de cette balise.

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Le progrès et la catastrophe sont l'avers et le revers d'une même médaille. Hannah Arendt.
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 852
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Jean-Marie le Lun 2 Jan - 22:07

Pour ceux qui se demanderaient comment diable on peut rafraîchir des bières avec du pétrole, une photo de frigo à pétrole avec le brûleur goutte à goutte dans le volume inférieur comme source de chaleur pour produire du froid.


Ce n'est pas une blague voir ici pour l'inventeur :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Baltzar_von_Platen_(1898-1984)


_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Le progrès et la catastrophe sont l'avers et le revers d'une même médaille. Hannah Arendt.
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 852
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain le Lun 2 Jan - 22:19

et ... au pif, une goutte de pétrole, ça pèse combien ?

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13030
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Jean-Marie le Lun 2 Jan - 23:06

Alain a écrit:et ... au pif, une goutte de pétrole, ça pèse combien ?
Il me connaît bien Alain, donc il ne sera pas déçu de m'avoir titillé les neurones :

Une goutte normale c'est, au pifomètre, 0,030 ml,
Mais en fait ça dépend de la pipette avec laquelle on fait l'expérience.  
Pour les imprimantes les gouttes sont très petites, volume de l'ordre du picolitre mais, comme on imprime pas avec du pétrole on va dire que, à un chouïa près, ça fait 0,025 ml.
Maintenant ça dépend de la taille du chouïa en question car selon sa taille, ça peut même faire pas bésef du tout comme on disait en Algérie même quand c'était encore la France.

Alors, après comparaison avec le pas bésef du tout, on peut noter que le bésef-étalon déposé par le Général Bugeau dans les caves climatisées du Pavillon de Breteuil qui est équivalent, à un fifrelin près, au chouia-étalon entreposé au Musée des Arts et Métiers (métro Arts et Métiers) et que dans ces conditions on peut estimer que le volume d'une goutte de pétrole lampant utilisé par les pompiers de l'escale d'In-Amguel en 1962 était de 0,0225 ml et que, sa masse volumique étant de 950 kg par mètre cube, la masse de la goutte de pétrole standard utilisée pour le frigo à pétrole du bar clandestin des pompiers était de 950 000 g pour 1 000 000 de ml soit environ, à un poil de cul près (1), 0,0214 g ou 2,1375 mg.
(1) Le poil de cul normalisé fera l'objet d'une autre digression savante, mais nous y reviendrons plus tard.

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Le progrès et la catastrophe sont l'avers et le revers d'une même médaille. Hannah Arendt.
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 852
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain le Mar 3 Jan - 7:03

là, au moins, c'est clair.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13030
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain P le Mar 3 Jan - 9:11

Alain a écrit:là, au moins, c'est clair.

...et j'ai la nette impression que l'on ne va pas s'ennuyer.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6792
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Michel le Mar 3 Jan - 9:27

J'ai la réponse 50 ans après, pourquoi les pompiers venaient chercher du kérosène,  le pétrole et le kérosène sont dans la même classe de distillation avec le gazole, à la soute nous disposions d'un frigo électrique, je sens que l'on ne va pas s’ennuyer
avatar
Michel

Nombre de messages : 5124
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain le Mar 3 Jan - 9:53

Et ce qui est bien avec Jean-Marie, c'est qu'après 7 ans d'absence, lui, il ne donne pas l'impression de radoter !!!
Que du nouveau !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13030
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  marcel le Mar 3 Jan - 11:50

Bonjour Jean-Marie et Bonne Année 2017.
A In Amguel, les géologues avaient aussi un frigo à pétrole, pour faire de la glace.
Elle était utilisée comme source froide pour des mesures de température avec des thermocouples.
Le plus curieux, c'est que pour faire des mesures en plein soleil, ils faisaient seulement un trou dans le sol.
Comme la glace restait à l'ombre, au fond, elle "voyait" en fait le fond du ciel, proche de zéro degré "absolu".
Marcel de Mandelieu, où on est en plein soleil, avec 21 degré à l'ombre sur mon balcon...

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2502
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Edouard le Mar 3 Jan - 12:46

Jean Marie a écrit:Le poil de cul normalisé

Bravo Jean-Marie pour ta brillante démonstration.
Cependant, nos petits camarades n'ayant sans doute pas de connaissances en physique transcendantale subséquentionnelle suffisante, il serait sans doute préférable de choisir, pour unité de base, le pouillème.
Cela simplifierait grandement les calculs et permettrait d'obtenir le même résultat à un quart de poil de cul* près, ce qui est négligeable.

Je tiens à préciser que le poil de cul étalon exposé au musée des Arts et Métiers n'est qu'une copie. Les originaux, il y en a trois, se trouvent au musée d'Athènes.
Il appartiendraient, selon certains chercheurs, au grand  Démosthène et seraient fort bien conservés.
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3365
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain le Mar 3 Jan - 14:44

avec les R.....s du père Platon, oeuf corse !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13030
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Jean-Marie le Mar 3 Jan - 17:37

Edouard a écrit:
Jean Marie a écrit:Le poil de cul normalisé

Bravo Jean-Marie pour ta brillante démonstration.
Cependant, nos petits camarades n'ayant sans doute pas de connaissances en physique transcendantale subséquentionnelle suffisante, il serait sans doute préférable de choisir, pour unité de base, le pouillème.
Cela simplifierait grandement les calculs et permettrait d'obtenir le même résultat à un quart de poil de cul* près, ce qui est négligeable.

Je tiens à préciser que le poil de cul étalon exposé au musée des Arts et Métiers n'est qu'une copie. Les originaux, il y en a trois, se trouvent au musée d'Athènes.
Il appartiendraient, selon certains chercheurs, au grand  Démosthène et seraient fort bien conservés.

Entre spécialistes de l'infiniment pifométrique les débats vont devenir passionnants !

Selon la norme UNM 00-002 -août 2003, le pouième est unité générique d’estimation/ajustage pouvant se substituer au poil près et à la poussière : une grandeur peut être estimée au pouième près et une mesure ajustée avec quelques pouièmes. Elle admet une forme adjective, pouièmesque, qualifiant une grandeur frisant l’impalpable.

EXEMPLE 1 : Les bénéfices de la boîte ont été pouièmesques cette année.

NOTE : Le pouième peut également être employé comme subdivision fine d’une unité conventionnelle, permettant d’en améliorer sensiblement la précision.
EXEMPLE 2 : Le PC a planté un pouième de seconde avant que je ne sauve mon doc.

Inclinons nous devant l'Afnor.
Norme à télécharger ICI

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Le progrès et la catastrophe sont l'avers et le revers d'une même médaille. Hannah Arendt.
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 852
Age : 76
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Alain le Mar 3 Jan - 17:42

de quoi occuper nos longues soirées d'hiver.............................................
et je retrouve bien JM... dis, il est ou, le bar des pompiers de l'escale ? (tu sais que je ne remets plus depuis longtemps les sujets en place ?)

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13030
Age : 74
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Edouard le Mar 3 Jan - 18:44

Alain a écrit:dis, il est ou, le bar des pompiers de l'escale ?

Navrant! Suis un peu Alain! Jean-Marie vient de te dire qu'il avait brulé.....

Nous échangeons scientifiquement et tout ce que tu trouves à demander c'est où se trouve un bar qui a cramé il y a 55 ans!

Je suis déçu, mais déçu.....
C'est sur que sur ce forum, lorsque l'on essaye d'élever un peu le niveau, il n'y a plus grand monde......
avatar
Edouard

Nombre de messages : 3365
Age : 75
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  marcel le Mar 3 Jan - 19:26

Il me semble qu'une unité importante, distincte du poil, soit oubliée : le cheveu.
De même que le mesures faites à un poil près, on peut parfaitement faire des mesures à un cheveu près.
Et certain pinailleurs vont même jusqu'à couper les cheveux en quatre.
A noter l'expression : Il s'en est fallu d'un cheveu.
Des évènements peuvent arriver comme un cheveu sur la  soupe.
Il faut aussi rappeler à ce sujet que certains font parfois de la perruque.
Par ailleurs, il faut citer comme mesure de distance le de près avec son multiple le très près et même le très très près.
Il est rasé de près. Il est même rasé de très près.
A citer également en gros, dans les parages et dans ces eaux-là.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
avatar
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2502
Age : 79
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

http://www.stereo-club.fr/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mco

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le bar des pompiers de l'escale.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum