Et si on se racontait nos régions ?

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Alain le Mer 18 Oct - 18:10

Pas facile à cet âge là, (et même après) de se remettre d'un truc pareil ...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13602
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Mer 18 Oct - 18:19

Ah! oui ça doit faire mal, d’être témoin d'une catastrophe pareille
avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Mer 18 Oct - 18:20

Rien que de rédiger mon histoire aujourd'hui, je ne voyais plus rien au travers de mes lunettes...

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Alain P le Mer 18 Oct - 22:57

Que dire ! une grande tristesse. Malheureusement les histoires tragiques font partie de nos existences.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Jeu 19 Oct - 11:27

Après ce récit comment enchaîner pour faire connaitre nos regions, plus vite la page sera tourné mieux cela sera, voici en suivant l’église




Avec Monsieur Google



Avant elle se situais ici





http://lesmotsdarmeau.over-blog.com/article-28663471.html

avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Jeu 19 Oct - 11:39

Les environs de La place forte de Besançon :
Ayant commencé ma carrière dans le scoutisme en 1949 et l'ayant poursuivie (avec une interruption de presque deux ans pour cause de vacances forcées au Sahara) jusqu'en 1965 pour convoler avec la cheftaine en chef (Akéla)des louveteaux de la même paroisse de Besançon, j'ai beaucoup fréquenté les nombreux forts qui entourent la ville de Besançon au cours de mes sorties scoutes .

Ayant rassemblé pas mal d'information sur ces forts, j'ai rédigé en 2016 un document les décrivant afin d'en garder la mémoire avant de la perdre définitivement avec le vieillissement de mon cerveau. Very Happy



Le fort de Beauregard est celui qu'on voyait depuis ma maison d'enfance située sur les flancs de la colline surmontée par le fort de Bregille ou Brégille, les deux orthographes sont en compétition depuis des lustres.

Un de mes frangins en pleine action lors d'une sortie scoute au fort de Chaudanne





_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Alain P le Jeu 19 Oct - 12:23

Bravo pour ces minutieuses recherches sur les forts de Besançon dont j'étais loin d'imaginer un nombre si important.

Je n'ai pu résister à retrouver les vers de Victor Hugo:

Ce siècle avait deux ans : Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi. »

Les feuilles d'Automne - édité en 1831
avatar
Alain P

Nombre de messages : 7225
Age : 78
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Jeu 19 Oct - 13:12

Ce qui m'avait frappé dans mes recherches, c'est de découvrir qu'un futur maréchal de France et chef de l'État avait poireauté pendant sept ans (ou cinq selon d'autres sources) au grade de sous-lieutenant avant d'être nommé lieutenant, à l'ancienneté.
Il ne devait pas être très brillant.study

Mise à jour.
J'ai découvert aussi que Philippe Pétain était de la même promotion Saint-Cyr que Charles de Foucault ce qui nous ramène à l'ami de ce dernier, le général Laperrine :

À l’École spéciale militaire de Saint-Cyr, il est de la promotion Plewna, avec le vicomte Charles de Foucauld, futur bienheureux, et Antoine Manca de Vallombrosa, futur célèbre aventurier.
Entré parmi les derniers (403e sur 412), il sort en milieu de classement (229e sur 336). Cinq ans sous-lieutenant, sept ans lieutenant, dix ans capitaine, il gravit lentement les échelons militaires. Plusieurs jeunes femmes de bonne famille (Antoinette Berthelin, Angéline Guillaume, Lucie Delarue, Marie-Louise Regard) refusant ses demandes en mariage car il est encore un militaire de rang moyen, il a de nombreuses maîtresses et fréquente souvent le bordel.

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Jeu 19 Oct - 18:32

Alain P a écrit:Bravo pour ces minutieuses recherches sur les forts de Besançon dont j'étais loin d'imaginer un nombre si important.

Je n'ai pu résister à retrouver les vers de Victor Hugo:

Ce siècle avait deux ans : Rome remplaçait Sparte,
Déjà Napoléon perçait sous Bonaparte,
Et du premier consul, déjà, par maint endroit,
Le front de l'empereur brisait le masque étroit.
Alors dans Besançon, vieille ville espagnole,
Jeté comme la graine au gré de l'air qui vole,
Naquit d'un sang breton et lorrain à la fois
Un enfant sans couleur, sans regard et sans voix ;
Si débile qu'il fut, ainsi qu'une chimère,
Abandonné de tous, excepté de sa mère,
Et que son cou ployé comme un frêle roseau
Fit faire en même temps sa bière et son berceau.
Cet enfant que la vie effaçait de son livre,
Et qui n'avait pas même un lendemain à vivre,
C'est moi. »

Les feuilles d'Automne - édité en 1831

Ça me rappelle ma grand mère maternelle qui, veuve depuis 1907, vivait avec nous et qui s'étonnait toujours du hasard incroyable qui avait voulu que Victor Hugo soit né en 1802  place Victor Hugo à Besançon alors que sa maison natale est située au 140 Grande Rue, tout près de la place qui allait s'appeler la Place Victor Hugo et où sont nés Charles Nodier en 1780 et les frères Lumière en 1862 et 1864 (maison natale des frères Lumière). Gustave Courbet, né à Ornans dans le même département, a vécu dans la maison natale du poète pendant ses études.
On avait bien essayé de lui expliquer la chronologie des événements, mais ça ne rentrait pas dans sa tête et elle répondait toujours qu'il était né place Victor Hugo sinon ce ne serait pas la place Victor Hugo.

Pour illustrer cette anecdote familiale, une photo de 1904 : ma grand-mère (née en 1867) à gauche devant son mari (décédé en 1907) avec sa belle sœur et son mari.


La maison natale de Victor Hugo en 1802 :


Ma mère disait que c'était à cause de nous les quatre garçons (ma sœur née en 1932 n'était pas coupable) qui l'avions fait tourner en bourrique en arrêtant pas de lui faire des blagues qu'elle ne comprenait pas.

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Ven 20 Oct - 18:45

Georges regardes si tu vois la voiture du far-West et d'ici que les arbres soient de cette taille







Il n'y a que le pont et l'église Saint Maurice qui ne changeront pas
avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Dim 22 Oct - 9:21

En revenant au cimetière d'Armeau le lexicographe Paul Robert, avait fait construire une tombe dans le cimetière d'Armeau, après son rapatriement en y inhument quelques membre de sa famille au moment ou il devient le nouveau  propriétaire du presbytère, mais en second noce il avait épousé une Suisse, bien plus hautaine que lui car il était d'une simplicité, en rentrant de mon travail le soir je le voyait souvent promener son chien, il me saluait comme tous les autres habitant, quand à son épouse c’était Madame avec ses F.D.C, jamais un bonjour de sa part, considérant les autres comme des minables et comme certainement, il n'avait pas donné ses dernière volontés cette dernière jugeant Armeau médiocre, le fit inhumé en Suisse et relevé une nouvelle fois les dépouilles et mis en vente le tombeau.



avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Dim 22 Oct - 10:28

Continuons photos prisent dans la direction de Joigny












photos prisent dans la direction de Sens



En 1930

Certainement dans les mêmes moment il y a le monument aux morts


avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Alain le Dim 22 Oct - 11:13

Bien vu, ton opposition entre photos anciennes et actuelles .

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13602
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Ven 27 Oct - 17:30

Et pour changer un petit tour par ici, le bâtiment en pierre n'a pas changé



Sauf la toiture et il n'y a plus de chevaux
avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Ven 27 Oct - 18:14

Il est écrit route de Palteau mais c'est celle qui suit, c'est la rue du val Saint Quentin, relevé par l'homme pour crée la Route Impériale et ou se situais le passage du ru du veau  


Prise certainement avec un objectif grand angle on vois le mur à gauche la maison est masquée par un arbre, plus à l’extrême gauche la gouttière avait déjà une triste allure, au fond à droite on aperçois la fenêtre en arc, ainsi que le portail.


Résultat de la main de l'homme




Voici la route de Palteau menant au château avec la Borne 120 Km de Notre Dame

avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Ven 27 Oct - 18:42

Ce n'est pas facile de retrouver, comme le fait si bien Michel, des photos du même lieu à travers les âges.
J'ai localisé au moins un lieu, en 1905 et aujourd'hui.
Sur la première photo, issue de la collection de photos de mes parents, une vue du café de la navigation situé faubourg Rivotte, au pied de la citadelle à Besançon en 1905, et mes parents avaient gardé cette photo car c'est précisément dans ce café qu'était née ma mère en 1905.
Mon grand père maternel, mort en 1907, était marinier et il habitait au dessus du café de la navigation d'où le lieu de naissance de ma mère dans des circonstances que je n'ai jamais bien comprises.



Le faubourg Rivotte en 1915 où on peut localiser le café de la navigation qui est situé dans la quatrième maison à partir de la droite de la photo :



Aujourd'hui c'est devenu un restaurant de poissons :


_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Alain le Ven 27 Oct - 23:07

Navigation, poissons, c'est toujours une histoire d'O ...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo






-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 13602
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Dim 29 Oct - 9:11

Alain a écrit:Navigation, poissons, c'est toujours une histoire d'O ...

Tu ne pouvais pas trouver mieux pour la traversée sud nord, le vieux barrage que j'ai connu, mais pas les vignes



J'avais plus connus ceci,avec la station Shell et le nouveau barrage






Et aujourd'hui



À 180 plus de station et pas plus de vigne la cote en friche



Avec un petit tour sur les bord de l'Yonne





Photo actuelle, prise à quelques mètre en  ou l'on vois la 203 inverse de celle ou l'on voit les bateaux, à ce moment il n'y avait pas  d'arbres la traction de ces derniers oblige




Et pour rester dans l'histoire d'O, marie allaitante, une rare sculpture en bois provenant de l'ancienne église

avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Dim 29 Oct - 22:25

Ils savaient honorer leurs seins les anciens. Very Happy

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Lun 30 Oct - 12:04

Nous n'avons rien ressenti pourtant a même pas 40 Klm


avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Mar 31 Oct - 21:25

Dans le cadre de l'avant / après, mon frangin qui habite Besançon m'a envoyé un article du canard local qui raconte que l'école de Bregille-village que j'ai fréquentée de la rentrée 1945 à 1951 allait être rasée :



Une photo de la classe du premier étage, les grands en 1960, où l'on voit le plus jeune de mes frangins (né en 1947) qui s'épanouit près du poêle. La classe est inchangée depuis l'époque que j'avais connue.



Une vue Google earth de l'école, pas encore rasée aujourd'hui, à remarquer le préau derrière l'école et c'est sous ce préau qu'avaient lieu en 1945-46 des distributions quotidienne de lait à tous les écoliers du village.
C'était sans doute une initiative locale car ce n'est qu'en 1954 que le Président du conseil Pierre Mendès France, avait organisé une telle distribution généralisée dans toutes les écoles.
Je me souviens que, comme j'adorais le lait, je passais plusieurs fois dans la file pour remplacer mes copains qui n'aimaient pas le lait, et que parfois j'étais repéré comme resquilleur et que je me faisais éjecter. Very Happy


_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Michel le Mer 1 Nov - 11:03

Jean-Marie a écrit:
Je me souviens que, comme j'adorais le lait, je passais plusieurs fois dans la file pour remplacer mes copains qui n'aimaient pas le lait, et que parfois j'étais repéré comme resquilleur et que je me faisais éjecter. Very Happy



Tu aurais été mon copain, ce n'est pas que je n'aime pas le lait, mais je ne le digère pas, même le lait de ma mère je ne le digérais pas, je fus difficile à nourrire lorsque jetait bébé, après on avait une voisine qui faisait le pot au feu tout les jours et j'avais droit à ma carotte et je fus de la génération Mendès France, je n'ai pas bu le lait, pourtant obligatoire, une friction de plus avec l'istit en plus d’être gaucher arrivant dans son école à l'age de 9 ans m'obliger d’écrire de la main droite, comme les crayons à bille n'existaient pas je bectais toute les plumes.
avatar
Michel

Nombre de messages : 5733
Age : 71
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Edouard le Mer 1 Nov - 11:32

Durant cette période, dans les écoles communales parisienne, avant d'entrer à la cantine, nous avions droit à une cuillérée d'huile de foie de morue. Une horreur.
Nous y passions tous, en file indienne et un instit nous faisait ouvrir le bec pour vérifier si nous avions bien avalé ce breuvage infect.
C'était, prétendaient-ils, pour compenser certaines carences alimentaires subies pendant et après la guerre......

Je trouvais que les caramels, berlingots, coco Bauer, et autres réglisses faisaient très bien l'affaire et que je n'avais donc pas besoin d'ingurgiter leur merde.
Mais ils n'étaient pas de cet avis, alors......

Edouard

Nombre de messages : 3577
Age : 76
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 12/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Jean-Marie le Mar 21 Nov - 12:15

Mon frangin bisontin vient de m’envoyer un article de l’Est Républicain qui raconte la renaissance d’un ancien calibre de montre Lip, le fameux modèle R 23 (mouvement rond Ø 23 mm), et, comme c’était ma deuxième montre et qu’elle a une petite histoire que je vais la partager avec vous.



Je vous ai déjà raconté la saga Lip pendant la Deuxième Guerre mondiale et vous connaissez l’histoire de cette société qui a défrayé la chronique en 1973 jusqu’à la déclaration de Pierre Messmer (vétéran des essais nucléaires lui aussi puisque tout comme Marcel et moi il avait assisté au tir Béryl) qui avait déclaré que Lip c’est fini.
Voir la vidéo : http://www.ina.fr/video/CAF96025047

J’avais acheté une montre Lip R 23 dato (avec la date) lors de mes débuts dans la société au département Lip Industrie en 1960. Lip Industrie fabriquait des machines outils, comme la bien connue rectifieuse plane Lip (encore fabriquée aujourd’hui).

Et aussi des comparateurs à cadran au centième et au millième, et bien d'autres produits.

Voir ci-dessous deux photos de mon comparateur à cadran de l’époque, comparateur que j’ai toujours aujourd’hui et qui ne me sert plus guère qu'à contrôler la profondeur des rainures des pneus de ma voiture.


À l'arrière du comparateur il y a toujours mon nom gravé à la pointe à tracer.


L’affaire Lip avait débuté au printemps 1973 et, au mois d’août de la même année, j’étais aux États Unis, à Keene dans le New Hampshire détaché dans la société Kingsbury Machine Tool Corporation pour la réception de deux machines-transferts destinées à fabriquer 1,5 million de corps de pompes hydrauliques en fonte par an.

Lors de mon séjour de quatre semaines, j’avais sillonné la Nouvelle-Angleterre avec mon énorme station wagon et j’avais perdu ma Lip R 23 près d’un des mille lacs de forêt de la région.

De retour à Keene je m’étais donc acheté une montre Timex pas chère puisque je n’avais plus de montre.
Moins d’une semaine après avoir perdu ma montre, une secrétaire était venue me la rapporter à l’atelier en m’expliquant qu’une personne qui l’avait trouvée dans la forêt près du lac où je l’avais perdue l’avait rapportée chez Kingsbury, car, tel Sherlock Holmes il avait déduit qu’une montre Lip (il avait entendu parler de l’affaire Lip à la télé) ne pouvait appartenir qu’à un Français et comme il savait qu’il y avait des Français depuis quelques mois chez Kingsbury (c’était une grosse commande qui avait eu les honneurs de la presse locale) il était sûr que la montre devait être rapportée là.

J’étais vraiment surpris que l’affaire Lip ait eu une telle notoriété outre Atlantique et je n’avais même pas pu remercier celui qui l’avait rapportée, car il n’avait pas laissé d’adresse.

Je n’arrive pas à remettre la main sur cette montre aussi radio active qu’historique, Dieu sait (et encore ce n’est même pas sûr) où j’ai bien pu la mettre.


Dernière édition par Jean-Marie le Mar 21 Nov - 14:15, édité 1 fois

_________________
61/1A, PA 325 au CEMO, mécanicien radio.



Il est vrai que parfois, les militaires s'exagérant l'impuissance relative de l'intelligence négligent de s'en servir. Charles de GAULLE
avatar
Jean-Marie
Administrateur

Nombre de messages : 1418
Age : 77
Localisation : Marsannay-la-Côte
Date d'inscription : 02/01/2017

Http://jeanmarie.robert.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Phil.C. le Mar 21 Nov - 12:53

Jean-Marie a écrit:Mon frangin bisontin vient de m’envoyer un article de l’Est Républicain qui raconte la renaissance d’un ancien calibre de montre Lip, le fameux modèle R 23 (mouvement rond Ø 23 mm), et, comme c’était ma deuxième montre et qu’elle a petite une histoire je vais la partager avec vous.



.

Souvenirs-souvenirs...

J'ai toujours eu une passion pour LIP.... En 1964 (je crois que c'était en 1964)... je me suis offert ma première montre et bien entendu pas n'importe laquelle car il me fallait une "LIP" et pas n'importe quelle montre LIP... J'ai opté pour la toute première montre électronique (elle était hyper chère...), [[ Ce qui m'a "fauché" carrément plus car à l'époque je dépensais déjà  tout mon salaire en seulement 15 jours (chaque mois) pour satisfaire ma passion du sport automobile.... ]] (je mangeais et habitais chez mes parents...à crédit s'entend ! M'enfin, presque à crédit.... j'ai remboursé mes parents, un peu plus tard.....)

<<Lip...>>,  Ouais je crois que l'on pouvait  être fier de posséder une telle entreprise... et c'était mon cas !
avatar
Phil.C.

Nombre de messages : 8586
Age : 76
Localisation : Anjou
Date d'inscription : 21/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et si on se racontait nos régions ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum