Un clin d'œil en passant...

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  claudius le Lun 13 Fév - 22:20

En voila un autre au repos. Bien sur comme sous des latitudes que nous avons connues les prises de vue sont interdites !!!!!!!!!

avatar
claudius
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 830
Age : 76
Localisation : Région Parisienne
Date d'inscription : 09/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Georges le Mar 14 Fév - 9:57

Un "pins" du temps ou je bossais à la DCN sur le "Triomphant", c'est peut être lui ?
En fait le plus secret, c'est l'hélice qui détermine la signature acoustique de l'engin.
Elle n'est visible que hors de l'eau (forcément gros malin !)



avatar
Georges

Nombre de messages : 5281
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Bernard le Ven 2 Mar - 19:57

Bernard a écrit:Vous allez beaucoup rire ! Hier après avoir rentré la voiture dans la cour, je n'ai pas serré le frein a main ni engagé de vitesse. j'étais dans la maison, et j'entends mon épouse crier " la voiture recule" elle a traversé le mur entre chez nous et le voisin !

résultat......... même le chat s'en va dépité, il ne va plus pouvoir passer dessus.................


Voila j'ai reconstruit mon mur, pour la photo j'attends un peu!!!!!!!!!!!!!!! déjà deux jours et il bouge encore ?





avatar
Bernard

Nombre de messages : 2751
Age : 71
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain le Ven 2 Mar - 20:06

Pourvu qu'il n'y ait pas de vent.........

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Invité le Sam 3 Mar - 9:15

pauvre mur !
la pente , plus le vent joli résultat
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Georges le Sam 3 Mar - 9:43

Ça c'est du boulot rapide, pour faire la même chose, il me faut 1 an de délai !!
avatar
Georges

Nombre de messages : 5281
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain P le Sam 3 Mar - 18:29

Heureusement que tu n'avais pas le camion citerne de la base....cela me rappelle une photo où un GBO était rentré dans l'angle d'une barraque Fillod.
avatar
Alain P

Nombre de messages : 6300
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain P le Mar 6 Mar - 16:41

http://vieillegarde.hautetfort.com/tag/spiritualit%C3%A9

Sur ce site, spiritualiste, découvert en cherchant "Marsouin à In Ekker", j'ai extrait ce passage relatif au désert: le premier épisode a été vécu à In Ekker à une époque difficile à situer mais en dehors de la plage 61à 66 et décris bien l'ambiance de ces rencontres. Le deuxième épisode montre la transformation d'un homme puissant face au néant saharien.
Voici le récit de ce narrateur philosophe.
"Je voudrais raconter deux souvenirs, vécus il y a déjà presque un demi-siècle, et qui me semblent illustrer ce qu’est une vie pleine et entière à mon sens et une vie de chien tel que l’imaginent les prophètes du Progrès et des Lumières…. Je parcourais alors les pistes sahariennes pour le compte d’un distributeur de pétrole, les missions étaient diverses et variées, et les parcours tous azimuts… Plusieurs fois, je descendais de Laghouat à Tamanrasset, et un jour je m’arrêtais à l’ex bordj militaire d’In Amguel, situé entre la célèbre base des essais nucléaires français d’In Ekker et Tamanrasset. Le bordj était pratiquement en ruines, mais le corps du bâtiment était solide, il y avait des murs et le toit était toujours en place…Je vis arriver vers moi un grand échalas, vêtu d’une djellaba blanche, le visage souriant et accueillant… Bonjour… Salam alaikoum… alaikoum salam…Le bonhomme m’emmena à l’arrière du bâtiment, à l’ombre, on était au mois de juin, et le thermomètre devait friser les 42/45°… Nous voilà assis en tailleur devant un petit brasero ou une minuscule bouilloire chauffe l’eau du thé.. Pas de paroles, des sourires, des gestes de mains, jusqu’au moment ou le thé coule dans les petits verres… Cet homme au visage émacié sourit continuellement, ses yeux, d’une profondeur incroyable, sont déjà loin des petitesses de la terre et vous transpercent la boite crânienne comme un rayon laser… En quelques secondes, il m’a déjà totalement analysé, pénétré, investi, jaugé, jugé des pieds à la tête et son sourire extatique me dit que son examen m’est favorable…. Nous buvons tranquillement les tasses de thé rituelles, nous nous levons, il me salue profondément, pose la main sur son cœur, et toujours illuminé par son sourire extatique, se dirige vers une mosquée symbolique, simplement tracée de quelques pierres sur le sol, se prosterne et entre en prière… Je retourne vers mon camion, récupère quelques paquets de pâtes, de la sauce tomate, une bouteille d’huile, reviens sur mes pas, c’est alors qu’une vieille femme sort du fortin, prend mes paquets et me serre dans ses bras… Je suis repassé là, six ou sept fois, je me suis toujours arrêté, ai toujours reçu l’hospitalité royale de cet envoyé de Dieu accompagné de son éternel sourire…ai continué à déposer quelques simples victuailles de première nécessité aux pieds de la vieille femme qui me serrait dans ses bras comme si j’étais son fils.
Au cours de mes pérégrinations transsahariennes, outre mes missions professionnelles, il m’est arrivé plusieurs fois d’effectuer des trajets touristiques pour promener des invités de marque de ma société… Cette fois là, je devais récupérer un monsieur à l’aérodrome d’Adrar, et le promener quelques jours en dehors de toute civilisation sur quelques pistes perdues du Tidikelt… Bien entendu dans ces cas là, je faisais le tour des épiceries, boulangeries, et diverses boutiques pour approvisionner de la nourriture, et dans ce cas précis quelques bouteilles de grand Bourgogne réservées à l’Hôtel de la Saoura… Je savais tout juste que le bonhomme était le PDG d’un grand groupe pétrolier, et qu’il avait besoin de repos… C’était au mois de mai, il faisait déjà chaud, mais c’était très agréable encore, le gus était là, costume clair, la cinquantaine, le type habitué à commander… Chargement immédiat des bagages dans la Land-Rover, et on prend directement la piste d’Aoulef… La veste fila sur le siège arrière, puis la chemise, et à mesure que le soleil montait, la sueur commença à perler sur le front de mon passager.. A dix heures , pose café, le pantalon et les chaussures de ville furent remplacés par un short et des sandalettes… La conversation était réduite à quelques onomatopées, et à quelques considérations sur le paysage… J’avais prévu de sauter le repas de midi, et de faire un campement dans une petite palmeraie abandonnée à cause de l’ensablement, mon passager était d’accord… Le site était absolument irréel et merveilleux, les palmiers ensablés presque jusqu’à la cime avaient encore la force d’offrir un magnifique bouquet de palmes bien vertes…Trouver un endroit un peu abrité du vent, puis ramasser des branches de bois mort et des herbes sèches pour faire un petit feu, sortir la gamelle en tôle émaillée, étaler une vieille bâche par terre et voilà le campement presque prêt… Deux tomates, un poivron rouge, un poivron vert, un gros ognon, une boite de thon, une boite d’olives, de l’huile , du vinaigre, du sel, du poivre, et voilà un dîner saharien de luxe… Mon passager, un peu anéanti par la chaleur et les cahots de la piste, s’était assis en tailleur sur la toile et me regardait opérer, je posais la cuvette au milieu, sortais deux fourchettes et deux couteaux, et coupait deux grosses tranches de pain conservé dans une toile humide… Et luxe suprême : deux verres à pied et une bouteille de Gevrey-Chambertin 1949, mise au repos et au frais depuis une heure…. Le premier verre, dégusté tranquillement, en silence, amena un peu de détente dans notre relation hiérarchico-physico-chimique…, j’invitais Peter ( c’est le prénom qu’il m’avait donné ) à piquer dans le plat pour se restaurer un peu… Après le troisième verre de Bourgogne, on commença à se faire des confidences, enfin, surtout lui, car le type était complètement déprimé et avait besoin de s’épancher, et là, il ne risquait rien…. Il me raconta sa vie en somme, un vrai conte de fées dérivé des Lumières et de la grandeur de l’Instruction Publique et des Diplômes validant l’étalonnage social… Il était issu d’une famille de petits commerçants hollandais, avait fait des études secondaires et supérieures brillantes, puis une école d’ingénieurs spécialistes du pétrole en Angleterre, puis une grande école de commerce et de marketing aux USA, ce qui l’avait conduit automatiquement dans une multinationale pétrolière… De poste en poste, de pays en pays, il avait facilement gravi les échelons et la chance aidant avait obtenu son premier fauteuil de PDG dans une filiale du Moyen-Orient…Puis mariage avec une héritière d’un gros paquet d’actions Deutsch - Shell , qui avait généré deux filles et le suprême fauteuil de PDG du groupe…. Depuis ce jour là, avoua-t-il, je n’ai plus jamais été un homme libre… Les heures avaient passé, les cornes de gazelle avalées, un bon feu de branchages brûlait devant nous, le ciel était superbement illuminé de millions d’étoiles, et la deuxième bouteille de Chambertin était bien entamée…Le silence s’était installé, mais nous avions tout notre temps, et si nous avions envie de dormir, une simple couverture posée sur une langue de sable, nous offrait une couche digne du plus grand palace…. Puis, dans le silence étourdissant de la nuit saharienne, il se mit à pleurer, doucement, et me dit, à moi, le dernier petit maillon ouvrier de la monstrueuse entreprise qu’il dirigeait : « j’en ai marre, j’ai envie de disparaître derrière ces dunes, me perdre dans ce désert avec un chameau et un sac de dattes, je ne suis plus rien, je n’ai plus rien, ma femme me fait cocu avec un artiste underground californien, mes filles me méprisent et roulent leurs bosses en offrant leurs fesses à n’importe qui, le Directoire de la Société prend toutes les décisions, il ne me reste que des appartements à Amsterdam et à Paris, une propriété en Floride, un yacht qui ne me sert à rien, un chalet à Saint-Moritz, un gros paquet d’actions et mes comptes en banque, mais tout ça c’est de la merde… ( il parlait très bien le français )…. Les Grands vins rouges sont bons, goûteux, gouleyants, euphorisants, parfumés, mais aussi légèrement soporifiques, le feu s’étant éteint, je ne voyais rien, n’entendais plus rien, j’allumais ma lampe de poche et vis mon touriste Président endormi, recroquevillé sur sa couverture…. Pendant trois jours, je baladais mon copain Peter, à travers dunes, regs, palmeraies perdues hors pistes, puits abandonnés, deux fois il dut m’aider à placer les tôles perforées sous les roues motrices et à prendre la pelle pour nous sortir d’un ensablement, mais il resta imperturbable et serein… sous la couche de crasse, de poussières et de sable agglutinée par la sueur sur son visage… Mais j’avais un ordre de mission très strict, je devais ramener mon client à l’aérodrome d’Adrar le quatrième jour, un avion spécialement affrété par la boite l’attendait, décollage entre 17 et 18 heures…. Peter me fit un dernier signe de la main depuis la porte de l’appareil, je ne le revis jamais et ignore totalement ce qu’il est devenu….
Je laisse le soin aux lecteurs de ce texte de déterminer quel est celui des deux hommes qui a le mieux réussi son passage sur la terre… ?"

avatar
Alain P

Nombre de messages : 6300
Age : 77
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain le Mar 6 Mar - 17:55

Voilà notre Alain qui devient Philosophe...
Pour ma part, je préféré la première, la deuxième fait un peu cliché, mais bon, elle tient la route(pardon, la piste)

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Bernard le Mar 6 Mar - 18:43

Merci Alain pour ce beau récit. Il est vrai qu'une nuit a la belle étoile ( pas dans une tente) sous une voute d'étoiles, ça vous recentre un homme. J'ai le souvenir d'une nuit magnifique au Maroc au milieu des dunes, j'étais sur mon matelas les bras sous la nuque a contempler les étoiles , un petit bruit tout près attira mon attention, c'était un bousier qui trottait droit vers moi, il arriva sous mon matelas, je repris ma contemplation et de nouveau j'entendis le bruit , il avait passé sous mon matelas ? Voila une petite histoire de désert, bien désuète mais tellement, je ne sais quoi dire. Peut être un rêve !
avatar
Bernard

Nombre de messages : 2751
Age : 71
Localisation : Haute Normandie
Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Georges le Mer 7 Mar - 15:51

Et bien, ça laisse songeur tout cela, il y à là de quoi alimenter des centaines d'heures de débats.
Mais je pense que l'homme est un destructeur qui s'acharne de toutes les façons et le plus vite
possible à scier la branche sur laquelle il est perché.


c'était un bousier qui trottait droit vers moi,
Le récit de Bernard, me fait penser que souvent, nous dormions à la belle étoile.
Nous commencions par creuser notre emplacement dans le sable (pourquoi ? le confort ?)
puis on y plaçait le "sac à viande" et le marsouin à l'intérieur. Sans oublier bien entendu de prendre avec soi
sa compagne préférée: le fusil !. Bon, des fois en se retournant, il arrivait que le "bonhomme d'armement"
meurtrisse un peu les cotes, mais on se sentait moins seul !
Il m'est même arrivé un matin de voir sur mon sac de couchage, un scorpion (soit disant inoffensif !),
mais j'aime autant vous dire que j'ai "giclé" à grande vitesse !
C'est tout pour aujourd'hui, bon après midi


avatar
Georges

Nombre de messages : 5281
Age : 73
Localisation : st Armel 56450
Date d'inscription : 31/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Christian S le Mar 17 Avr - 10:56

Bonjour à tous !

Souvent absent en ce moment,
pour du bon et du moins bon.

Vous reconnaîtrez peut-être ce lieu ? ...









avatar
Christian S

Nombre de messages : 1223
Age : 70
Localisation : La Verpillière - Isère
Date d'inscription : 17/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Invité le Mar 17 Avr - 11:53

peut être le château de peyrepertuse ou queribus?
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain le Mar 17 Avr - 12:04

Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait penser à Crémieu

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Christian S le Mar 17 Avr - 14:01


Bien vu Christian, c'est effectivement le château Cathare de Quéribus ...



Pas le temps de visiter celui de Peyrepertuse,
ce sera pour une prochaine fois ...



avatar
Christian S

Nombre de messages : 1223
Age : 70
Localisation : La Verpillière - Isère
Date d'inscription : 17/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Alain le Mar 17 Avr - 19:17

pour du bon et du moins bon.
... Une explication ...pas vraiment rassurante...

-------

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/viewtopic.forum?t=1227

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un clin d'œil en passant...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 40 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum