Le Roannais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Roannais

Message  Robert le Sam 30 Oct - 15:01

Pour une fois qu'une télé s'intéresse à ma région, qui est très peu connu des touristes,
mais qui a quand même quelques atouts je vous mets le lien de 2 vidéos ( en espérant que cela fonctionne)
2 villages a une vingtaine de km de chez moi
http://videos.tf1.fr/jt-13h/village-de-la-loire-saint-jean-saint-maurice-sur-loire-le-village-6112444.html

http://videos.tf1.fr/jt-13h/villages-de-loire-ambierle-6114593.html
avatar
Robert

Nombre de messages : 656
Age : 71
Localisation : loire
Date d'inscription : 24/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Roannais

Message  Alain le Sam 30 Oct - 15:30

Rien à faire, où qu'on aille, la France est belle.
Quel plaisir d'en découvrir la diversité à travers nos témoignages !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Copains d'avant

Message  Robert le Dim 14 Nov - 13:38

Une info sur "copains d'avant" qu'un certain nombre d'entre nous connait

Copainsdavant.com : un pionnier du réseau social inventé par un Roannais
publié le 14.11.2010 04h00

imprimerenvoyer recommander commenter

zoom

C'est avec humilité que Julien Barras raconte l'histoire de son site copainsdavant.com
Deux ans avant Facebook, Julien Barras crée à 22 ans le premier réseau social plébiscité par 13 millions internautes. Neuf ans plus tard, il revient sur cette success-story à la française


« Je n'ai pas d'amertume de ne pas avoir de film actuellement sur moi au cinéma », s'amuse le timide Julien Barras. Pourtant, la vie de ce Roannais de 31 ans revêt bien des points communs avec celle de Mark Zukerberg, le génial créateur de Facebook, dont la sulfureuse success-story est dévoilée dans « The Social Network », actuellement sur les écrans.

Passionné de nouvelles technologies, c'est en effet à seulement 22 ans que Julien Barras crée Copains d'avant, un réseau social pour retrouver ses amis d'enfance, riche aujourd'hui de 13 millions de membres. Tout juste diplômé de Sup de co Paris, il intègre, en 2000, le groupe Benchmark, un acteur majeur des nouvelles technologies en France. « À l'époque, Internet, c'est le Far-West en France ; le concept de réseau social n'existe pas », précise le jeune homme. Ni dans l'Hexagone, ni ailleurs. Mais Julien Barras, au fil de ses navigations sur la Toile, découvre Class net. Lancé en 1995, ce site américain propose aux internautes de retrouver ses copains de classes. Pourquoi ne pas décliner cette idée en France ? En 2001, copainsdavant.com est mis en ligne : 15 000 personnes s'inscrivent dès le premier jour. Le Journal du net, également développé par Benchmark, se révèle en effet une formidable rampe de lancement. Ses adeptes sont en effet invités à créer leur propre page sur Copains d'avant. « Le bouche à oreille fonctionne ». Les amis de leurs amis sont eux aussi avides de renouer des liens avec leurs amis d'enfance perdus. Deux ans plus tard, ils ne sont déjà 2 millions à se lancer dans ces retrouvailles. Toutes les écoles de France, les entreprises sont répertoriées dans la base de données, agrémentées de pas moins de 2, 5 millions de photos de classes déposées les internautes. « C'est un atout indéniable ». Il est temps d'engranger des recettes. Totalement gratuit, le site devient payant en 2002. Une erreur. Car un an plus tard, de son université de Harward, Mark Zuckerberg lance Facebook. Rude concurrence. « Il devient rapidement un leader qui écrase tous les réseaux sociaux » alors balbutiants. Plutôt que de cultiver nos points faibles, Copains d'avant développe son point fort : les retrouvailles. Une tactique qui paye. Les Internautes eux par contre retrouvent la gratuité de leur site préféré dès 2007. « L'effet est immédiat. En 18 mois, le site passe de 5 millions à 10 millions de membres ». De quoi multiplier des marchés publicitaires, donc des recettes. Aujourd'hui, les 13 millions de connectés sur Copains d'avant bénéficient aussi d'informations généralistes avec l'accès à des magazines. « De réseau social, le site devient média social », comme le définit aujourd'hui Julien Barras. « Mais les 10 salariés œuvrant pour ce site ont encore beaucoup de choses à développer dans les années à venir ». Car si 7 millions d'inscrits à Copains se connectent encore chaque mois, beaucoup semblent privilégier « le remarquable » Facebook.

Véronique Miot

avatar
Robert

Nombre de messages : 656
Age : 71
Localisation : loire
Date d'inscription : 24/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Roannais

Message  Alain le Dim 14 Nov - 14:49

Et un grand merci à Julien, sans qui beaucoup de sites, comme le notre, n'auraient jamais existé !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo





-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..
avatar
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 12367
Age : 73
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Roannais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum