Base AIR

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Base AIR  Empty Base AIR

Message  Richard le Mar 18 Jan - 22:04

Allez hop, parce que vous le valez bien ! (images JCC janvier 63)
Et dans le bon sens SVP… Enfin, jusqu'à preuve du contraire évidemment. Wink

Base AIR  In_amg40

Base AIR  In_amg41

Base AIR  In_amg42

Base AIR  In_amg43
>>>>>>>>>>>>>>>>>> Vers la piste >>>>>>>>>>>>>>>>
Base AIR  In_amg44

Base AIR  In_amg45

Base AIR  In_amg46


Dernière édition par Richard le Mar 18 Jan - 22:22, édité 1 fois
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Mar 18 Jan - 22:18

C'est quoi précisément cette terrasse où Jean-Claude est en train de poser ?
Edit : Oups, j'ai posé une question idiote. car j'avais déjà publié la tour de contrôle.

Base AIR  In_amg48


Dernière édition par Richard le Mer 19 Jan - 13:59, édité 2 fois
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Mar 18 Jan - 22:55

Petite anecdote au sujet de la balise de la première photo : elle tombait régulièrement en panne, les gerboises rentraient à l'intérieur, et provoquaient un court circuit... en grillant.

Pas de mystère, nous autres, gens de l'armée de l'air, aurions bien sur immédiatement reconnu les vues depuis la tour.
Je suis presque sur que dans les instants qui vont suivre, tu vas recevoir une photo du dépannage de la clim....

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Mar 18 Jan - 23:18

Alain, pour ne pas me faire tacler Wink je viens de remettre la diapo de la tour dans la bonne orientation.
Vu les autres images il est clair que l'escalier était sur le côté opposé à la piste, (ç-à-d à l'ouest) *, tu confirmes ?
Et moi je viens d'apprendre ce que c'est une gerboise..

Edit : L'escalier serait sur le pilier sud-ouest de la tour, en fait.


Dernière édition par Richard le Mer 19 Jan - 0:23, édité 1 fois
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Mar 18 Jan - 23:27

Personnellement, j'envie ceux dont le souvenir est assez précis pour repérer tous ces détails....
La gerboise, un bien joli petit animal... (tu en trouveras des aventures dans "la faune")

Je suis presque sur que dans les instants qui vont suivre, tu vas recevoir une photo du dépannage de la clim....

Au passage, BINGO !


_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Mar 18 Jan - 23:34

mdr pour la clim. Laughing

Gerboises, fennecs… Il faut combien de générations dans le désert pour avoir de grandes oreilles qui servent de climatiseur. Question Laughing
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Mar 18 Jan - 23:38

Autre question : J'ai vu qu'il y avait un aéroport à Tamanrasset. Cette base d'in-Amguel serait-elle devenue une base aérienne des forces armées algériennes Question
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Mar 18 Jan - 23:44

Lors de notre voyage en 2009, nous nous sommes posés à Tamanrasset, puis avons fait le voyage jusqu'à In Amguel, et au delà.
Nous n'avons pu nous approcher aussi près que nous l'aurions voulu de la base, mais avons pu la voir.
La piste est en très mauvais état, et ne peut plus servir au trafic aérien. D'après les informations que nous avons recueillies sur place, la base serait militaire... ou bien une prison... Nous n'en savons pas plus, mais je pencherais plus pur une base militaire....
Pour photos actuelles, voir
http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr/t627-l-aventure

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Ven 21 Jan - 9:20

Notre consultant a dit:
De mémoire les vents dominants avait comme axe Ouest-Nord-Ouest / Est-Sud-Est à quelques degrés près, mais Alain a peut-être plus de précisions que moi sur le sujet, ce qui n'est peut-être pas certain, sans vouloir le critiquer, mais il enregistrait les données (un paquet) alors que moi je les utilisais d'une manière plus pratique, lors des mouvements.

En effet, je ne vous serai d'aucune utilité sur ce coup...
Effectivement, je travaillais à la météo, mais comme télétypiste.
Mon travail consistait à recevoir et envoyer des messages, et les distribuer ou il le fallait.
En ce qui concerne la météo, les informations étaient codées par groupes de 5 chiffres, sur des pages et des pages.
Ces informations indiquaient la température, la force et la direction des vents, la couverture nuageuse, les vents de sable...
Les messages que je recevais du monde entier étaient codés de la même façon.
Personnellement, je n'avais pas à les interpréter, c'était le travail des météos, qui décodaient, et reportaient les infos sur les cartes, en traçant les lignes isobares de fronts froids, chauds, etc...
Mes connaissances sont donc limitées, je ne faisais pas la pluie et le beau temps ! (même si ma curiosité naturelle me poussait à savoir les lire)
Par contre, la qualité de mon travail contribuait à la précision des cartes, les messages, souvent brouillés, devaient être recodés et remis au propre avec la plus grande exactitude, et là, sans forfanterie, j'excellais, au dire des météos de profession. (lorsque j'annonçais mon départ, l'adjudant a dit :"fini les beaux messages")
Cette rigueur prenait toute sa valeur lors des études préliminaires aux "expériences", car de ce travail dépendait la précision de l'étude des vents au moment de l'explosion...

Comme quoi, chaque tâche, même celle qui paraissait la plus anodine, avait son importance.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Sam 22 Jan - 9:28

Merci Alain pour le lien sur votre voyage, très dense et si riche en émotions de toutes sortes.
Les photos sont superbes.
C'est une vraie aventure, fallait quand même oser l'entreprendre, chapeau.
Les images de l'escale sur Google Earth montrent en effet des pistes à l'état d'abandon. On reconnaît bien la position de certains bâtiments (hangars notamment) mais il y en a aussi de nouveaux postérieurs à 1963 sur l'axe nord sud, le long du tarmac. Sans nul doute que de prochaines vues satellitaires révèleront infiniment plus de détails sur les différents sites.
La météo, ça a toujours été et ça demeure plus que jamais une donnée essentielle. Une défaillance dans le codage en amont ou en aval aurait pu en effet avoir de sérieuses conséquences. La question de candide que cela m'inspire est celle de l'opportunité de chiffrer des données météo plutôt que de les transmettre en clair.
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Sam 22 Jan - 10:02

La question de candide que cela m'inspire est celle de l'opportunité de chiffrer des données météo plutôt que de les transmettre en clair
Ce n'était absolument pas un code secret, mais des données normalisées, lisibles par tous les météos de la planète.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty LES AVENTURES D'UN GONIO

Message  Alain le Sam 22 Jan - 10:10

Pour continuer, les aventures d'un gonio téméraire, notre consultant préféré...

"Tout
le monde a bien compris que l'activité de radio-goniomètre à IA n'était pas des
plus éreintantes. Nous étions simplement ficelés à la base air pendant 24
heures toutes les 72 heures. Les autres 48 heures quartier libre ou presque
parce que officiellement nous étions censés être d'alerte pendant 24 heures
pendant ces 48 heures. Mais aucun de nous n'aurait eut le mauvais gout
d'appeler en renfort un copain, il aurait fallu être à l'agonie au moment de sa
garde pour cela. Nous étions cinq, trois deuxième pompe et deux sergents-chefs,
jamais su qui des deux était le "patron" mais comme on les voyait peu
ça simplifiait singulièrement les ordres, ils ne risquaient pas de se
contredire, nous faisons à notre guise avec beaucoup de professionnalisme. À y
réfléchir, le gonio n'était pas d'une importance capitale dans le contrôle
d'approche. Nous étions là pour donner une énième fois le cap à suivre,
principe de précaution : dans l'aviation ceinture et bretelles et un contrôle
et double de chaque pour si des fois, on ne sait jamais.
En effet, en qualité de radiophoniste nous informions régulièrement toutes les
heures et sur demande, les stations fixes ou mobiles sur la fréquence, les
données météo d'IA : pressions, force et direction du vent, visibilité, plafond
et qualité des nuages, température et hygrométrie.
Ce travail était effectué par nos copains d'à côté en morse.
Le gonio intervenait dans la procédure d'atterrissage. Notre mission donner les
différents caps à suivre pour venir en vue du terrain et effectuer un circuit
d'attente ou de sécurité. Dans plus de 90 % des cas cette procédure était
écourtée ou effectuée pour se divertir et ce d'un commun accord avec les
équipages. Normal la visibilité était telle qu'ils pouvaient atterrir à vue et
comme la plupart étaient munis d'instruments, il pouvait se dispenser de nos
services sauf à obtenir une confirmation de leurs propres données. Pour les
pouillèmes restants : visibilité réduite, vent violent ou erreur de leur part
nous donnions notre pleine mesure.
Pour être simple nous allons dire que le gonio est l'inverse d'un radar qui
émet des ondes qui lorsqu'elles rencontrent un obstacle, reviennent en
boomerang et donne ainsi des indications sur l'objet "obstacle". Le
gonio n'émet pas il reçoit, il peut être fixe ou mobile, dans mon cas, il était
fixe. Nous avons donc un récepteur que l'on va comparer à un cadre de
radio-transistor monté sur un axe comme une girouette libre de ses mouvements,
dès l'instant où une onde est émise sur la fréquence où il est calé (comme un
transistor sur France-Inter) et à sa portée, le cadre se stabilise dans l'axe
de la provenance de cette émission. Elle se matérialise sur un scope par une
"hélice" qui devient un trait puis une étoile en fonction de la
distance de la source d'émission et notre station. Pour connaitre sa position
on envoie à partir d'une balise située au Nord un signal si l'avion est au nord
de notre station, nous n'avons plus d'image sur le scope, dans le cas contraire
subsiste un trait à partir du centre dans le Sud. Nous pouvons à partir de ce
moment lui indiquer régulièrement le cap à suivre. 360° si sa position est à 6
heure, 180° si sa position est à midi. Par vent violent, la fréquence de
l'indication des caps est importante, moins qu'un bateau, l'avion vole quand même
en crabe et doit constamment rectifier sa direction. Lorsqu'il est en vue de la
piste la tour de contrôle prend le relai sur une autre fréquence et lui indique
notamment une dernière fois les dernières données météo, la piste à emprunter
36 ou 18 (souvenez-vous).
C'est un peu plus sportif lorsqu'il y a plusieurs avions en approche, mais le
principe reste le même.
Vous pouvez donc imaginer un gonio embarqué dans un zinc qui cherchera une
balise émettrice terrestre, il trouvera le cap à suivre pour allez sur elle et
non pas la faire venir à lui.
Donc si vous m'avez bien suivi il se dirigerait sur le 180 s'il détectait une
émission plein Sud.
Et comme le petit poucet avec ses cailloux il ira de balise en balise pour
arriver à destination.
À condition bien sûr que les réglages soient effectués correctement au départ.
C'est très naïvement une partie du principe du pilotage automatique.
Pour les amateurs de film sur la résistance les Allemands pour découvrir les
postes émetteurs clandestins se servaient de gonio mobile, généralement des
camionnettes avec une antenne sur le toit. Il leur fallait découvrir au
préalable la fréquence radio en "tournant le bouton" comme quand vous
cherchez une station radio sur votre transistor.

Une anecdote, l'équipe de volleyball de la gonfle était partie en Dak à Béchar
pour un tournoi qu'ils ont remporté. Ils avaient bien fêté cette victoire et
l'équipage avec eux. Au retour à la tombée de la nuit, ils m'appellent pour
vérifier leur cap, leur route passait par REGGAN, je devais les trouver vers le
315 et donc leur indiquer un cap autour du 135. Mon scope m'indique 270 et je
leur donne : cap au 90. un peu énervé le pilote avec brusquerie me demande de
vérifier rapidement mon gonio et de lui donner un nouveau cap, ce que je fais
tout penaud de m'être laissé surprendre par une bêtise aussi grosse. Je trouve
toujours un cap au 90. Le pilote me dit je fais un virage à 90° et je vous
appelle pour me donner le cap. Et là, plus de problème le cap reste constant au
90, réponse du pilote : "J'suis paumé, vous m'tiré". Dans l'euphorie
générale, il avait, je crois caler après REGGAN sur la balise de Gao au lieu
d'In Amguel.
Je n'étais pas peu fier lorsque pilote et copilote sont venus juste après
l'atterrissage me remercier à la station, ce qu'ils avaient déjà fait par
radio.


À
noter important pour la suite que le pilote était le lieutenant-colonel de
l'armée de l'air."
À suivre...

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Quid du carburant. :?:

Message  Richard le Sam 22 Jan - 13:05

Cette base était assez loin de tout, il me semble. Les problèmes logistiques devaient donc être considérables.
Alors les carburants… d'où venaient-ils et comment étaient-ils acheminés (kérosène pour les aéronefs mais aussi essence et gasoil pour les véhicules, les groupes électrogènes) ?
Étaient-ils acheminés depuis le nord par voie routière et avec une noria de camion-citernes ?
Où étaient-ils stockés ? Ça devait représenter des consommations mensuelles énormes.
Le service des essences des armées était-il également présent au CEMO. Question
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Sam 22 Jan - 13:18

Mystère, je n'en sais fichtre rien. Il y avait bien des camions citernes, qui ravitaillaient les avions, et je crois me souvenir de citernes, mais le ravitaillement.... Ceux des transports doivent le savoir.

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  J.J.O. le Sam 22 Jan - 14:01

Richard a écrit:les carburants… d'où venaient-ils et comment étaient-ils acheminés (kérosène pour les aéronefs mais aussi essence et gasoil pour les véhicules, les groupes électrogènes) ?
Très bonne question qui sort pour la première fois à ma connaissance sur un site relatif au Sahara "français" !
Étaient-ils acheminés depuis le nord par voie routière et avec une noria de camion-citernes ?
Sûrement pas car on aurait été un peu concernés, nous, à mi-chemin entre Béchar et In Amguel.
C'est curieux parce que les partisans de l'indépendance du Sahara par rapport à l'Algérie prétendaient qu'on aurait pu "sortir" le brut d'Hassi Massaoud par avion.
J'ai pourtant lu un jour que l'importation aérienne, pour consommation de "Kro", était supérieure à l'exportation possible de brut drunken
J.J.O.
J.J.O.
Membre d'honneur
Membre d'honneur

Nombre de messages : 3784
Age : 73
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 05/01/2008

http://home.nordnet.fr/~joudart/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty LES (MES)AVENTURE D'UN GONIO (suite)

Message  Alain le Sam 22 Jan - 15:11

Chose promise, chose due, voilà la suite...croustillante

Salle de police
Et hop ! Voilà ! J'ai fait ce que j'ai, pu avec mes souvenirs, j'espère que ce sera compréhensible pour les nouveaux (j'allais dire les bleus).



"Il faut préciser que cela se passait en hiver plusieurs semaines précédant le tir « Saphir », au tout début des préparatifs : ce que j’ignorais.

Mon aller sur Bou S’Fer s’était passé sans encombre, mais pour le retour l’équipage m’était totalement inconnu. Je ne savais pas que, pour ces préparatifs, le trafic commençait à fortement augmenter. Le commandement de bord n’avait pas apprécié ma plaisanterie et m’a filé le simple motif d’abandon de poste pour ne pas incriminer le sous-off qui m’avait passé son carnet de vol.

Comme en voulait l’usage, ce motif montait dans la hiérarchie.

Je n’avais pas de nouvelle et je continuais mon boulot qui devenait de plus en plus intense.

À sept heures du matin, de retour d’une veille très animé, avec des atterrissages de nuit qui ne m’avaient pas laissé beaucoup de temps pour dormir, je rejoignais ma piaule et mon lit à la base vie et je me pieutais.

En plein sommeil, un « fâcheux » a la mauvaise plaisanterie de me foutre en bas du lit, matelas compris. À moitié réveillé j’ai fait le tour, erreur de sa part il était coincé entre la rangée de placards et les lits superposés, et lui ai décoché un marron avant de refaire mon lit et de me recoucher, sans chercher à savoir quoi que ce soit.

À mon réveil vers midi pour aller manger les copains me font remarquer que je ne suis pas commode quand on me réveille un peu brusquement, à quoi je leur ai répondu que tant pis s’il s’agissait d’un copain, il n’avait qu’à pas jouer au con. Et là j’apprends que pour l’expérience, nous avions "touché" un nouvel adjudant-chef de discipline et que c’était à lui que j’avais souhaité la bienvenue. Il ne savait pas le pauvre qu’il s’agissait du bâtiment des permanents à horaires fantaisistes.

Et voilà un deuxième motif, qui grimpe dans la hiérarchie pour atterrir (normal dans la gonfle) chez le lieutenant-colonel, qui me convoque, se souvenais de moi : confère Béchar et le volleyball. Il m’indique qu’il avait réussi à calmer le commandant de bord et qui avait accepté de détruire son rapport, solidarité des « volants » oblige. Oups ! J’étais assimilé….Mais que l’adjudant-chef de discipline (un rampant) lui, ne voulait pas en démordre, il le colon ne pouvait que transformer les 8 jours de taule en 8 jours de salle de police eu égard à la période de préparation d’essai.

Pour ceux qui n’auraient pas expérimenté cette sanction, il s’agissait après les heures de travail (ça a son importance) d’aller coucher en taule.

Mes chefs de station, qui n’avait surtout pas envie de me remplacer en cette période, ont fait valoir et obtenu du colon, encore lui, que soient considérées comme travail les nuits de veille même sans trafic ainsi que les nuits d’astreinte.

Il fut décidé, je ne sais très bien par qui mais certainement que mes chefs de station ont dû intervenir une nouvelle fois, après un savant calcul (problème des écarts), que mes huit jours commenceraient un jour de veille, ce qui en finale ne m’a fait dormir que deux nuits en taule : la nuit du troisième jour et la nuit du sixième jour.

Je n’ai donc pas connu la surveillance du ramassage des ordures, ni le plaisir de griller sous le soleil le jour, même en hiver sous les tôles du « Fillod »*, toutefois même avec des couvertures, j’ai pelé de froid les deux nuits de villégiature, sur un plancher incliné à peu près à 30°, très confortable… Notre nuit se terminait invariablement en boule en bas du plancher, dans une odeur entêtante de D.D.T. : il ne risquait pas d’y avoir puce ou punaise.



Pour mémoire comme l’a si bien montré Bernard la taule était située du côté de la gonfle en traversant la route à quelques encablures des douches.
Base AIR  Prison10

*À l’origine Fillod fabriquait des palplanches d’où la forme des tôles.
Base AIR  Fillod10
Sur cette photo, il ne s’agit pas de la taule, mais d’une église."




_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Dim 23 Jan - 21:52

Ah bon, il y a des repris de justesse sur ce forum Very Happy
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty L'escalier de la tour de contrôle.

Message  Richard le Dim 23 Jan - 21:55

L'escalier de la tour. Un collector pour tout ceux de la gonfle.
(images JCC janvier 63)

Base AIR  Base_a10

Base AIR  Base_a11
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Alain le Dim 23 Jan - 22:01

On dirait vraiment que ces photos ont été prises hier !

_________________
Alain VEIL
In Amguel 63/64
PA 325 Télétype Météo

Base AIR  Telety10Base AIR  Montag13


-Vous voyez là ? Au bout , y a une extrémité.
-Vous n'ignorez pas que le défi métabolise les changements motivationnels dans le bon sens. (JMR)
-Il faut faire en sorte de laisser une trace sur la terre même quand ton ombre aura disparu..

-Plus le temps passe, et plus je suis attaché aux vraies valeurs de la République .... mais je pense que je suis un homme du passé !
Alain
Alain
Administrateur

Nombre de messages : 14232
Age : 75
Localisation : Fouras Charente Maritime
Date d'inscription : 05/01/2008

http://amis-pic-laperrine.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Dim 23 Jan - 23:49

Mais c'était hier… pas vrai ?
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Michel le Mer 20 Juin - 9:11

Richard a écrit:Cette base était assez loin de tout, il me semble. Les problèmes logistiques devaient donc être considérables.
Alors les carburants… d'où venaient-ils et comment étaient-ils acheminés (kérosène pour les aéronefs mais aussi essence et gasoil pour les véhicules, les groupes électrogènes) ?
Étaient-ils acheminés depuis le nord par voie routière et avec une noria de camion-citernes ?
Où étaient-ils stockés ? Ça devait représenter des consommations mensuelles énormes.
Le service des essences des armées était-il également présent au CEMO. Question
Effectivement il y avait aussi le service des essences aux armées ravitaillé par je ne pourrais préciser quelle raffinerie au tour d'HASSI MESSAOUD et transporté par la STA avec des WILLEM Saharien jugé trop fragile par nos têtes pansante pour que ceux de l'armée s'engagent dans le Sahara restait cantonné au nord mis à par les 2 à 400 litres de kérosène pour les alouettes à Turbo prope par jour les Banannes Nord Breget et Super-T G la consommation d'essence allait de 4 à 8000 litres selon les rotations avec Nord ou Breget et Super-T G possédant eux des moteurs à piston
Michel
Michel

Nombre de messages : 6483
Age : 72
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  marcel le Mer 20 Juin - 10:06

D'après le site : http://www.kerleo.net/voyages/sahara/reggan1.htm de Jean BELLEC concernant la base de REGGAN :
Le service des essences était peu visible, mais néanmoins primordial.
Un dépôt de carburant réparti en plusieurs réservoirs se trouvait à l'extrémité nord-est de la base (de Reggan).
Le carburant essence, essence aviation, gas-oil et kérosène était acheminé par camion citerne depuis le Nord.
Il y avait certainement encore un ravitaillement en carburant à Reggan lors des escales.

_________________
Marcel Couchot : 15-06-1938. ESAA Nîmes. Rejoint le 620è GAS à In-Amguel dans le Hoggar le 24/04/1962 comme Sous-Lieutenant. Affecté à la BMDD, participe à l'expérience BERYL à In Eker du 01/05/1962. Resté sur le site jusqu'en Avril 1963.
marcel
marcel
Modérateur

Nombre de messages : 2820
Age : 81
Localisation : Mandelieu La Napoule (06210)
Date d'inscription : 30/04/2009

https://www.image-en-relief.org/SCFWiki/index.php/Utilisateur:Mc

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Paul le Mer 20 Juin - 11:16

Sur la piste au nord d’In Ecker,un Willème de la CTA.

Base AIR  4610
Paul
Paul

Nombre de messages : 111
Age : 73
Localisation : midi pyrénées
Date d'inscription : 15/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Richard le Mer 20 Juin - 12:49

C'était une belle prouesse logistique !
Richard
Richard

Nombre de messages : 107
Age : 64
Localisation : Rivedoux-Plage
Date d'inscription : 09/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Michel le Dim 11 Nov - 9:59

Richard a écrit:C'était une belle prouesse logistique !

Base AIR  6334


Base AIR  Berlie10





Sans conviction il me semble que c'était une livraison de carburant chez les marins

Base AIR  Livrai10
Michel
Michel

Nombre de messages : 6483
Age : 72
Localisation : LANNEMEZAN
Date d'inscription : 04/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Base AIR  Empty Re: Base AIR

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum